seo content marketing

SEO & Content Marketing : Comment Générer 2 Millions d’Impressions et 50 000 Clics sur votre Blog en 12 Mois ?

Comment utiliser le SEO & le content marketing ? Comment utiliser le référencement et le marketing de contenus comme des leviers pour générer des millions d’impressions, de clics et de visites sur votre site ? Comment attirer des prospects et des clients grâce à vos contenus ? Dans ce guide complet, nous allons voir à travers un cas concret (celui de l’entreprise Sortlist) comment créer une “content machine” et scaler votre référencement.

Note de Rudy : Cet article a été écrit par Tancrède d’Aspremont Lynden, content et product marketer chez Sortlist. Sortlist est une plateforme en ligne permettant de trouver les agences de communication / marketing correspondant à vos besoins. Il s’agit de son 1er article sur Webmarketing Conseil et je suis ravi de l’accueillir. Si vous êtes expert en marketing, vous pouvez proposer vos articles en me contactant sur la page dédiée.

Avant de débuter votre tutoriel, récupérez ma Roadmap, consultez le Programme Trafic & Clients et téléchargez gratuitement guides et conseils pour créer du trafic, générer des prospects et attirer des clients :

guides

Testez également les outils que j'utilise pour attirer 5000 abonnés emails chaque mois, générer des 100aines de rendez-vous commerciaux et atteindre les 200 000 et 275 000 visiteurs mensuels :

- Mon outil de collecte d'emails [Paiement en 1x au lieu de l'abonnement en passant par ce lien]
- Mon outil de création de page [14 jours d’essai gratuits en passant par ce lien]
- Mon outil d'emailing / marketing automation [14 jours d’essai gratuits en passant par ce lien]
- Mon outil de référencement / SEO [7 jours d’essai gratuits en passant par ce lien]
- Mon outil de webinaire [14 jours d’essai gratuits en passant par ce lien]
- Mon outil de paiement [Paiement en 1x au lieu de l'abonnement en passant par ce lien]

SEO & Content Marketing : des techniques toujours efficaces ?


Avec la montée en puissance des réseaux sociaux, de l’email marketing ou du marketing automation, on voit régulièrement annoncée la mort du référencement, du blogging et plus largement de l’inbound marketing.

Comme si ces leviers n’avaient plus leur place dans une stratégie marketing pertinente.

Comme si ces canaux n’étaient plus efficaces.

Pourtant, quelques recherches rapides permettent de se rendre compte que les contenus de blog ont encore une longue vie devant eux :

1. Google reste le moteur de recherche numéro 1 et distribue chaque jour des milliards de clics vers les pages qui se classent en 1ère page.
2. Selon Oberlo, 81% des prospects font des recherches et se renseignent sur le web avant de prendre d’acheter (ou de choisir un prestataire).
3. Chaque mois, plus de 70 millions d’articles de blogs sont publiés sur WordPress.
4. Chaque mois, ces articles sont lus par plus de 400 millions de personnes.
5. Au-delà de WordPress, c’est 4,4 millions d’articles qui sont publiés chaque jour, toutes plateformes confondues.

Ces chiffres démontrent que le blogging reste un canal à la fois pertinent pour communiquer mais aussi pour recevoir de la visibilité (donc attirer des visiteurs sur votre site dont une partie pourra être transformée en prospects et clients) en complément ou non du trafic payant.

De facto, les entreprises qui investissent dans leurs contenus de blog ont selon Hubspot 13 fois plus de chances d’obtenir un ROI positif sur leurs efforts marketing.

Ce qui est logique finalement : alors que nous sommes exposés à un flux d’informations croissant, chaque prospect a besoin de toujours plus de points de contact avec votre entreprise, vos contenus, vos publicités, vos emails, avant d’être en capacité de vous choisir (ou de choisir votre concurrent).

Si évidemment les réseaux sociaux jouent un rôle-clé pour apparaître le plus souvent possible en travers de la route de vos prospects, le référencement est un complément évident à votre stratégie Facebook, Linkedin, Instagram ou YouTube

Chez Sortlist, c’est au début de l’année 2020 que nous avons décidé de nous mettre au blogging sérieusement. Depuis lors, notre blog a généré plus de 2 millions d’impressions et plus de 50 000 clics avec une bonne courbe de croissance depuis le début de l’année 2021 :

Pour nous, l’enjeu était de positionner la marque Sortlist sur des mots-clés pertinents pour notre business et de nous positionner comme des leaders d’opinion sur ces sujets.

L’objectif étant de publier des articles :
Qui nous donnent de la visibilité
Qui génèrent du trafic pérenne et durable (une fois que vous êtes positionné, vous générez des clics chaque mois)
Que l’on va pouvoir convertir en clients

Enfin et surtout, de produire du contenu pertinent et utile à nos utilisateurs et lecteurs.

Maintenant que nous avons posé les enjeux, il est utile de rappeler que si le blogging est un levier d’acquisition fantastique, se positionner sur la première page des résultats Google reste un challenge.

La concurrence est rude et vous n’aurez pas de résultats sans respecter un certain nombre de bonnes pratiques.

Dans cet article, je reviens sur toutes les stratégies qu’on a mis en place depuis début 2020 pour obtenir les résultats que nous avons aujourd’hui.

Concrètement, cet article se structure en trois grandes parties :

1. L’aspect technique de notre blog et notre processus de sélection de mots-clés et expressions-cibles.
2. L’aspect créatif du contenu et les enjeux de sa production en masse.
3. La surveillance des résultats et les indicateurs de performance à utiliser pour adapter sa stratégie de contenu.

Cela dit, avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser deux choses :

Ce que je partage dans cet article n’est pas une recette magique. C’est ce qui fonctionne pour nous, mais ne fonctionnera peut-être pas dans toutes les situations.

Nous avons encore beaucoup de travail à faire sur le blog de Sortlist pour devenir une référence dans notre domaine et je ne prétends pas avoir toutes les clés pour faire de votre blog une machine à trafic.

Cet article vise simplement à documenter et partager les techniques de blogging et référencement que nous avons utilisées sur l’année qui vient de s’écouler.

seo content marketing

1. S’assurer que votre blog a la capacité technique de ranker

La première chose que nous avons mise en place était de nous assurer que notre blog était techniquement capable de se classer et d’arriver sur la première page des résultats de Google.

Comme je le mentionnais précédemment, la concurrence pour être dans les 10 premiers résultats de la SERP est rude, surtout sur les mots-clés et expressions les plus intéressantes, celles drainant une audience en recherche active (donc la main sur la carte bleue).

Pour faire une métaphore, voyez le blogging comme de la F1.

Dans ce sport automobile, vous aurez beau avoir le meilleur conducteur et bénéficier des meilleures conditions climatiques, si votre voiture n’est pas au point techniquement et ne surpasse pas les performances de ses concurrentes, il y a peu de chances que vous arriviez premier.

C’est la même chose en blogging : vous aurez beau avoir le meilleur contenu du monde, si votre blog n’est pas bien codé, structuré et optimisé, vos chances d’être sur la première page des résultats Google sont beaucoup plus faibles. Vous commencez la course bridé.

2. L’importance de la recherche de mots clés

La deuxième chose que nous avons mise en place est un processus de keyword research (recherche de mots-clés). En d’autres termes, il s’agit de sélectionner avec beaucoup de précision les sujets sur lesquels nous voulons nous positionner.

Cette étape est cruciale, car en soit il existe des milliers de mots-clés et expressions sur lesquels vous pourriez essayer de vous positionner.

Sauf que chaque mot-clé :

1. N’attire pas la même qualité de trafic (certains mots-clés peuvent attirer un volume de trafic faible mais qui va générer chaque mois des prospects et des clients tandis que des expressions plus larges peuvent attirer des milliers de curieux, faisant gonfler vos statistiques mais pas votre chiffre d’affaires).

2. Ne dispose pas du même volume potentiel de recherche (certains mots-clés sont tapés moins de 100x par mois et représentent donc un potentiel d’audience limité tandis que certaines expressions peuvent générer des milliers de visites chaque mois si vous vous classez en première position).

3. Ne présente pas le même niveau de concurrence (certaines expressions nécessitent un effort limité pour être conquises tandis que, pour les mots-clés les plus concurrentiels, un contenu de 5000 mots ne vous assurera pas d’apparaître en première page de résultats).

Les mots-clés que vous sélectionnez ont donc un impact direct sur votre capacité à générer du trafic.

Voici les 9 étapes que nous suivons pour sélectionner nos mots-clés :

2.1 Benchmarking de nos concurrents

Tout d’abord, pour trouver des idées de sujets à viser, nous étudions les blogs qui s’adressent à la même audience que nous.

Plus concrètement, quels sont les articles qui ramènent le plus de trafic aux blogs que notre audience-cible consulte régulièrement ?

Cela nous permet de nous concentrer sur les mots-clés / sujets pour lesquels il y a effectivement une demande.

L’objectif est d’éviter de créer du contenu que personne ne cherche à consulter.

En étudiant les blogs de vos concurrents, vous pouvez vous assurer de choisir les sujets les plus susceptibles de vous donner de la visibilité car ils en donnent déjà à la concurrence.

Beaucoup d’outils vous permettent de faire ce travail, mais nous utilisons principalement Ahrefs.

Note de Rudy : personnellement, j’utilise SEMRush [7 jours d’essai gratuits en passant sur ce lien].

Pour prendre un exemple, imaginons une entreprise spécialisée dans les accessoires pour chien. Elle peut utiliser Ahrefs pour voir quelles pages rapportent du trafic sur le blog de ses concurrents :

Cela lui permet d’avoir rapidement des idées sur lesquelles créer du contenu, comme :
– Chien qui claque des dents
– Prendre température chien
– Piqure guêpe chien

Chacun de ces mots clés rapportent du trafic au blog étudié, ce qui nous assure qu’il y a effectivement une demande pour ces sujets.

Cela dit, tous les mots-clés qui amènent du trafic à vos concurrents ne méritent pas d’être traités.

Cette première étape permet de générer beaucoup d’idées en une fois, mais une sélection doit encore être faite.

Voyons les différents critères que vous pouvez utiliser.

2.2 Quels mots-clés sont les plus pertinents pour votre business ?

Le premier filtre à appliquer consiste à étudier la pertinence qui existe entre vos mots-clés et la proposition de valeur de votre entreprise.

L’objectif du blogging n’est pas uniquement de générer du trafic.

Sa finalité n’est pas l’audience mais bien le chiffre d’affaires potentiel.

Autrement dit, vous devez pouvoir faire un lien logique entre un mot-clé et le produit / service que votre entreprise vend à ses clients.

Pour reprendre l’exemple précédent, à savoir une entreprise spécialisée dans les accessoires pour chien, les mots-clés suivants pourraient être pertinents :

– Prendre température chien
– Huile essentielle pour chien qui se gratte
– Aloe vera chien
– Répulsif chien canapé

Chacun de ces mots clés est non seulement susceptible de générer du trafic (car ils ont déjà prouvé qu’ils fonctionnaient bien pour le concurrent) mais ils laissent également la possibilité de mentionner des produits précis : un thermomètre, des huiles essentielles, de l’aloe vera ou encore un répulsif pour chien.

En effet, les internautes attirés par ces quatre articles (et mots-clés) pourraient tout à fait devenir client et acheter ces produits puisqu’ils sont en recherche de solutions.

Pour peu que vous vendiez bien ces produits.

Si vous attirez des visiteurs sur des mots-clés sans lien avec ce que vous vendez, vous obtiendrez logiquement sans doute du trafic mais ce dernier n’impactera pas vos revenus.

Le raisonnement s’applique évidemment également pour un service ou une prestation.

C’est donc le premier filtre à utiliser : quels mots clés vous permettent de mentionner ce que vous souhaitez vendre au final pour potentiellement convertir vos lecteurs en clients ?

2.3 Quelle est l’intention de recherche derrière le mot clé ?

Le deuxième filtre à utiliser consiste à vérifier l’intention de recherche qui se trouve derrière un mot-clé.

Concrètement, quand un internaute tape un mot-clé sur Google, quelle est l’information qu’il cherche à obtenir ?

Pour certains mots-clés, l’intention de recherche est très claire.

Dans l’exemple précédent, c’est le cas pour :
– Prendre température chien
– Huile essentielle pour chien qui se gratte

Dans ces deux cas, on voit assez facilement quel type d’information l’internaute cherche à consommer.

On se doute qu’il veut soit prendre la température de son animal de compagnie soit lui trouver une huile essentielle pour qu’il arrête de se gratter.

L’intention de recherche est beaucoup moins claire pour des mots-clés comme :
– Courgette chien
– Œuf chien

Qu’est-ce que la personne cherche à obtenir en tapant ce genre de mots clés ?

Souhaite-t-elle acheter ces aliments ?
Ou veut-elle savoir si ces aliments sont comestibles pour un chien ?

Comprendre l’intention de recherche qui se trouve derrière un mot-clé est crucial.

La raison est assez simple : au premier abord, certaines requêtes peuvent sembler très pertinentes pour votre entreprise alors qu’en réalité elles ne le sont pas vraiment.

Et si vous ne vous en rendez pas compte, cela peut vous faire produire du contenu qui n’amènera ni trafic, ni clients.

Pour prendre un exemple propre à Sortlist, j’ai publié un article qui visait le mot-clé “crawling” (un terme technique lié à l’indexation des pages d’un site par Google et au fonctionnement des moteurs de recherche).

référencement content marketing

Le problème, c’est que l’intention de recherche principale derrière la requête “crawling” n’est pas de comprendre comment fonctionne l’indexation Google mais est plutôt d’écouter la chanson “Crawling” de Linkin Park :

marketing contenus référencement

Cela ne nous empêche pas d’apparaître sur la première page des résultats mais si l’intention de recherche n’était pas principalement liée à Linkin Park, il va sans dire que notre article se trouverait plus haut dans les résultats :

marketing contenus seo

Ainsi, pour éviter de passer du temps à produire du contenu qui risque de ne pas vous rapporter de trafic et/ou de clients, prenez le temps d’étudier l’intention de recherche d’un mot-clé.

Pour ce faire, il vous suffit de taper la requête dans Google et de regarder les résultats qui apparaissent.

De quoi parlent-ils ?
De quelle manière traitent-ils la requête que vous avez indiqué ?

Cette vérification rapide vous permettra de savoir si un mot-clé est vraiment pertinent ou non.

De manière générale, sachez qu’on classifie les requêtes en 4 catégories de Search Intent :

1. Informationnelles : Ce sont les requêtes pour lesquelles les internautes cherchent juste à s’informer. Ces derniers veulent se renseigner sur un sujet et n’ont pas spécialement une intention d’achat.

2. Navigationnelles : Ce sont les requêtes pour lesquelles les internautes ont une intention précise, ils veulent se rendre sur un site web en particulier. Par exemple, les personnes qui cherchent “Facebook” ou “Amazon”. Elles veulent naviguer sur un site bien précis.

3. Transactionnelles : Ce sont les requêtes pour lesquelles les internautes ont une intention d’achat. Ils ont un objet en tête et veulent l’acheter sur Internet (ou prendre contact pour un service ou une prestation).

4. Commerciales : Ces requêtes se rapprochent des précédentes, mais ne sont pas aussi marquées. Concrètement, les internautes qui ont une intention de recherche commerciale veulent acheter un produit ou un service mais prennent le temps de se renseigner sur celui-ci avant de passer à l’achat. Par exemple, “quel est le meilleur écran pour travailler chez soi ?” ou “Quelles sont les meilleures agences dans ma région ?

De plus, connaître l’intention de recherche de votre audience vous permettra de produire du contenu adapté et non généraliste.

Vous éviterez ainsi d’avoir un taux de rebond élevé. Ce taux correspond au nombre de personnes qui arrivent sur votre site et le quittent instantanément parce que le contenu ne correspond pas à ce qu’elles cherchent.

Bien évidemment, plus ce taux est réduit, mieux votre site s’en portera au niveau SEO (il s’agit d’un facteur de référencement pour Google).

Pour y parvenir, créer du contenu adapté à l’intention de recherche est l’un des meilleurs moyens.

2.4 Quel est le volume de recherche du mot-clé ?

Le quatrième filtre que nous utilisons est de vérifier si le mot-clé a un volume de recherche mensuel intéressant.

Concrètement, combien de personnes tapent le mot-clé sur Google chaque mois ?

Plusieurs outils existent pour vous aider à connaître ce chiffre.

C’est le cas d’Ahrefs ou SEMRush qui nous permet de savoir que 400 personnes recherchent chaque mois “piqure guêpe chien” en France :

seo référencement

C’est aussi le cas d’Ubersuggest, qui vous donne également des suggestions de mots-clés sur base de celui que vous étudiez :

référencement seo

Avec ce filtre, tout l’enjeu est de vérifier si suffisamment de personnes recherchent un mot-clé sur Google, pour savoir si l’effort de créer du contenu sur ce sujet peut être rentable.

Il est difficile pour moi de vous dire à partir de quel volume un mot-clé devient intéressant, car plusieurs critères doivent être pris en compte.

Par exemple, un mot clé avec un volume de 200 et une intention de recherche très pertinente pour vous sera plus intéressant qu’un mot-clé avec un volume de 1000 et une mauvaise intention de recherche.

De plus, si vous venez tout juste de lancer votre blog, il peut aussi être plus intéressant de viser des mots-clés avec un faible volume de recherche, ceux-ci seront moins compétitifs.

En effet, si votre blog n’est pas encore connu par Google, vous allez devoir construire sa réputation petit à petit.

Pour y arriver, il faudra d’abord créer du contenu sur des requêtes de niche avant d’aller chercher des mots-clés plus populaires, pour lesquels la concurrence est plus rude.

2.5 Quel est le niveau de difficulté du mot clé ?

Le cinquième critère que nous utilisons consiste à regarder si le mot-clé est très concurrentiel ou non.

Autrement dit : est-ce qu’il sera difficile de se positionner sur la première page des résultats Google ?

Encore une fois, Ahrefs ou SEMRush vous donnent cette information :

contenus marketing

Dans le cas présent, on voit que la difficulté n’est pas très élevée et qu’il ne devrait pas y avoir de problème pour arriver à se positionner dans les 10 premiers résultats Google.

Dans le cas de Sortlist, nous nous sommes cantonnés à des mots clés ayant une difficulté basse, à savoir en-dessous de 15.

Comme nous devions construire la réputation de notre blog, il était inutile de créer du contenu sur des mots-clés avec une difficulté élevée. On se serait cassé les dents et on aurait perdu du temps.

Je vous conseille d’adopter la même approche si votre blog vient d’être créé.

Concentrez-vous sur des requêtes où la concurrence est faible pour maximiser vos chances d’arriver dans les premiers résultats et donc commencer à créer du trafic rapidement.

2.6 Quel est le CPC lié au mot-clé que vous étudiez ?

Le sixième critère que nous prenons en considération est le CPC.

Le terme CPC fait référence aux annonces Adwords et au SEA (Search Engine Advertising). CPC signifie en effet “coût par clic”, à savoir le prix qu’une entreprise est prête à payer pour qu’un internaute clique sur son annonce, qui se positionne sur une requête bien précise.

Concrètement, quelle somme les annonceurs sont-ils prêts à payer pour se positionner sur tel ou tel mot-clé ?

Dans le cadre de votre recherche de mots-clés, plus ce CPC est élevé, mieux c’est !

Un CPC élevé signifie que des entreprises sont prêtes à payer cher pour avoir du trafic sur telle ou telle requête. Ce qui signifie qu’elles dépensent du budget car derrière ils génèrent du business. Aucun business ne paiera longtemps cher un clic si ce dernier n’a pas d’impact sur les ventes.

Donc un CPC élevé signifie que la requête que vous ciblez a du potentiel pour générer des ventes (donc qu’il s’agit d’une expression avec “intention commerciale”).

marketing contenus

Dans cet exemple, on voit que les annonceurs sont prêts à payer 50 cents pour chaque clic sur leurs annonces qui se positionnent pour la requête “huile essentielle pour chien qui se gratte”.

Sachez que certains mots-clés peuvent avoir un CPC bien plus important, c’est notamment le cas de “marketing digital” :

marketing blog

Par conséquent, si vous réussissez à vous positionner naturellement sur des requêtes avec un CPC élevé, vous pouvez calculer assez rapidement la somme que votre article vous permet d’économiser.

Dans le cas de “marketing digital“, si vous avez un article qui se positionne dans le top 10 des résultats et qui génère 100 clics par jour, vous savez que votre article vous fait économiser 600$ par jour en comparaison aux annonceurs qui utilisent AdWords pour se positionner sur cette requête.

2.7 Quel est le taux de clics organiques sur la page de résultats Google ?

Le septième critère que nous utilisons dans notre sélection de mots clés nous permet de vérifier la quantité de personnes qui cliquent sur les résultats d’une recherche Google, en comparaison au volume de cette recherche.

blog marketing

Pour reprendre l’exemple de l’huile essentielle pour chien, on voit sur Ahrefs  que 80% des personnes qui font cette recherche cliquent effectivement sur l’un des résultats.

Tout comme pour le CPC, plus ce taux de clic est élevé, mieux c’est.

Cela signifie que les internautes qui font cette recherche sont effectivement source de trafic.

En effet, si vous visez un mot-clé avec un faible taux de clic organique, vous allez créer du contenu qui sera naturellement bridé.

Il ne pourra capter qu’une minorité du volume de recherche du mot-clé en question, ce qui n’est pas intéressant.

Sur le blog de Sortlist, nous essayons évidemment de nous focaliser sur les mots-clés avec un taux de clic organique le plus élevé possible.

2.8 Quel est le Domain Rating des sites qui se trouvent sur la première page des résultats ?

Avant dernier critère que nous utilisons pour choisir nos mots clés : quelle est la force des sites qui se trouvent sur la première page des résultats ?

Le Domain Rating correspond à la confiance que Google accorde à un site web.

Plus ce chiffre est élevé, plus Google fait confiance au site. Et si Google fait confiance à un site, il sera plus difficile (pas impossible mais plus difficile) pour vous de positionner votre contenu.

Reprenons notre exemple :

blogging

On voit que sur la page des résultats liés à la requête “huile essentielle pour chien qui se gratte”, les sites ont un DR allant de 8 à 63. On voit aussi que les deux premiers résultats ont un DR de 39 et de 35.

Ce qui veut dire que si vous voulez vous positionner parmi ces résultats, vous allez avoir besoin d’un DR plus ou moins similaire. Concrètement, il faut que Google accorde à votre blog une confiance similaire à celle qu’il accorde aux sites de cette page de résultats (pour un contenu de qualité identique).

Par conséquent, prenez toujours le temps de comparer votre DR à celui des sites qui vous concurrencent sur une page de résultats. Cela vous permettra de savoir si vous avez une chance ou non de vous positionner parmi eux.

Pour prendre un exemple concret, si vous avez un DR de 14, et que tous les sites de la première page de résultats ont un DR allant de 60 à 90, vos chances de bien vous positionner seront limitées.

Encore une fois, ce n’est pas impossible mais vous allez avoir besoin d’un contenu monstrueux et certainement de nombreux backlink pour faire jeu égal.

2.9 Combien de Backlinks ont vos concurrents ?

Enfin, dernier critère que nous utilisons pour faire notre sélection de mots clés : la quantité de backlinks nécessaires pour apparaître dans les premiers résultats.

bloguer

Sur cette page de résultats, on voit que les blogs listés par Google ont relativement peu de backlinks : de 0 à 8. Cela signifie que si vous créez un contenu similaire et que vous parvenez à obtenir plus de 10 backlinks, vous aurez de sérieuses chances d’apparaître dans ces résultats.

Pour rappel, un backlink est un lien qu’un site web crée vers votre site web. Pour faire simple, plus vous avez de liens qui pointent vers votre site, vos pages et vos contenus, mieux vous êtes perçu par Google (et meilleur sera le classement de vos pages).

En résumé

Avant de passer au point suivant, voici un récapitulatif des 9 critères que nous utilisons pour sélectionner les mots clés que nous visons avec le blog de Sortlist :

1. Le mot-clé est-il source de trafic pour les concurrents ?
2. Est-il pertinent par rapport à la proposition de valeur de notre entreprise ?
3. Quelle est l’intention de recherche qui se trouve derrière ?
4. Quel est son volume de recherche mensuel ?
5. Quelle est sa difficulté ?
6. Quel est le CPC moyen lié à ce mot-clé ?
7. Quel est le taux de clics organiques sur la page de résultats Google ?
8. Quel est le Domain Rating des sites qui se trouvent sur la première page des résultats ?
9 Quelle est leur quantité de backlinks ?

Si vous utilisez ces 9 critères, vous aurez plus de chances de faire une bonne sélection de mots clés et vous serez sur la bonne voie pour commencer à générer du trafic sur votre blog.

Cela dit, le travail ne s’arrête pas à la sélection de vos mots clés. En effet, une fois que vous connaissez les sujets que vous allez viser, il faut encore produire le contenu qui vous permettra de vous positionner.

Ici, les options sont légions : il y a une vraie diversité dans les contenus que vous pouvez produire. Dans la section suivante de cet article, nous allons voir quels types de contenus nous produisons chez Sortlist et comment nous gérons leur production / création.

3. Comment et quel type de contenu produire

3.1 Les 4 types de contenus que nous produisons

Concrètement, il y a 4 types de contenus qui nous permettent de traiter les mots clés que nous avons sélectionnés :
– Les articles de blog
– Les baromètres
– Les enquêtes
– Les livres blancs

Chacun de ces formats présente des avantages, des inconvénients et permet de répondre à des objectifs précis. Cela signifie que pour chaque mot-clé repris dans votre liste, il faudra choisir le format le plus adapté pour traiter le sujet efficacement.

A. Les articles de blog

La première option que vous avez est le traditionnel article de blog.

– Articles de listes (“10 stratégies pour lancer son blog” “5 tactiques pour améliorer votre référencement”)
– Articles de méthodes (“3 étapes pour créer du trafic” “Comment mettre en place une stratégie de contenus ?”)
– Tutoriels plus techniques (“Comment paramétrer WordPress ?”)

L’avantage de ce type de contenu est qu’il est facile à produire et à mettre à jour. Chez Sortlist, nous visons une production de 4 articles par semaine en moyenne et ce sur chacun de nos blogs.

Pour atteindre cet objectif, nous répartissons la production entre nos différents Content Managers et une agence de production de contenu. Cela nous permet d’avoir un bon niveau de productivité, tout en respectant nos critères de qualité.

De manière générale, on utilise ce format de contenu pour se positionner à long terme, sur des mots-clés susceptibles de générer du trafic de manière stable.

B. Les baromètres

La deuxième option que vous avez, consiste à produire des baromètres.

Ce type de contenu se base sur la data que vous avez en interne, que vous allez utiliser pour produire un contenu original.

Cela peut être un format terriblement efficace si vous remarquez que pour un mot-clé en lien avec votre entreprise, pour lesquels il y a un manque d’informations et de données accessibles sur Internet.

Chez Sortlist, c’est au début de l’année 2020 qu’on a commencé à produire des baromètres. On utilise ce contenu pour présenter nos datas de manière intelligible et surtout : générer des backlinks.

Étant donné que nos baromètres présentent une information unique, il n’est pas rare que d’autres blogs voire même la presse reprennent notre contenu et nous citent directement. Cela nous permet de construire notre réputation et surtout de consolider la position de notre blog.

Note de Rudy : cela fonctionne encore mieux combiné avec une stratégie de relations presse où vous allez proactivement pousser vos études aux médias, blogs et influents pour obtenir des publications, partages, relais.

référencement contenus

Comme vous le savez, plus un blog génère des liens, plus il est susceptible de capter du trafic.

De notre côté, les baromètres ont clairement un rôle à jouer dans notre génération de liens.

C. Les enquêtes

Les enquêtes sont un autre format de contenu qui permet aussi d’attirer des backlinks. La différence principale avec les baromètres se trouve dans le processus de production. On ne produit pas une enquête de la même manière qu’on produit un baromètre.

Quand un baromètre est basé sur la data que vous avez en interne, une enquête nécessite d’aller chercher l’information en externe.

Typiquement, vous pouvez créer un sondage et le publier pour obtenir des réponses, des informations et des résultats en lien avec le mot-clé que vous visez. Il faudra ensuite compiler les données et les présenter dans un contenu intéressant. Si celui-ci est bon, il devrait être repris par d’autres blogs et devrait vous rapporter des liens.

seo contenus

L’avantage principal de ce format de contenu, c’est qu’il vous permet de vous positionner comme véritable expert.

Cela dit et c’est l’inconvénient principal, mener à bien une enquête demande beaucoup plus de travail qu’un article de blog. À vous de voir si vous souhaitez inclure ce type de contenu dans votre stratégie.

D. Les livres blancs

Enfin, quatrième type de contenu écrit avec lequel nous avons de l’expérience : la production de livres blancs.

Concrètement, ce type de contenu va demander la même quantité de travail qu’un baromètre ou qu’une enquête mais son objectif et sa méthode de promotion ne seront pas les mêmes.

Quand baromètres et enquêtes visent à générer des liens, nos livres blancs cherchent à générer des leads, des prospects.

C’est un contenu que nous utilisons pour viser des mots clés étroitement liés avec notre proposition de valeur et qui vise des internautes hautement qualifiés. Ceux-ci doivent être prêts à nous partager leur adresse email pour obtenir le contenu que nous avons spécialement conçu pour cette occasion.

marketing contenus blog

De manière générale, nous faisons aussi en sorte de faire intervenir des experts extérieurs à Sortlist pour rendre le contenu encore plus attractif.

En résumé

Ces 4 types de contenus nous permettent donc de viser nos mots-clés de différentes manières, selon les objectifs que nous voulons atteindre :
– Les articles de blog nous permettent de générer du trafic et de nous positionner à long terme sur des “requêtes informationnelles”.
– Les baromètres et les enquêtes nous permettent de présenter du contenu de haute qualité à d’autres blogs et à la presse pour générer des liens et améliorer la force de frappe de notre blog.
– Les livres blancs nous permettent d’attirer des internautes hautement qualifiés, que nous pouvons ensuite transformer en clients potentiels.

Jusqu’à présent, ce sont ces 4 types de contenus qui nous ont permis d’obtenir des résultats.

3.2 Comment nous gérons notre processus de production

Si vous voulez mettre en place une stratégie de contenu similaire à la nôtre, il faudra aussi mettre en place un processus de production clairement défini.

Pour atteindre un niveau de production élevé et être capable de produire une multiplicité de formats de contenus en même temps, il faut pouvoir s’organiser.

Le principal est d’arriver à centraliser vos idées et à prioriser leur production.

De notre côté, nous utilisons simplement un Google Sheet dans lequel on rassemble :
– Nos recherches de mots clés
– Nos idées d’enquêtes, de baromètres et de livres blancs
– Une liste de tous les articles que nous avons déjà publiés et qui nous permet de savoir lesquels doivent être mis à jour à quels moments

création contenus

Ce fichier nous permet d’avoir une vue d’ensemble de nos contenus, ce qui représente un gain de temps considérable.

3.3 Les critères à respecter pour produire du contenu optimisé

Troisième élément que je voulais mentionner dans cette partie de l’article : faites attention à respecter les bonnes pratiques SEO avant de publier du contenu sur votre blog.

De notre côté, nous utilisons le plugin Yoast SEO et nous faisons en sorte d’avoir tous les points en vert avant de publier un article, un baromètre ou même une enquête.

seo contenu

De plus, nous prêtons une attention toute particulière à la lisibilité de nos articles :

référencement contenu

Je ne peux que vous recommander de faire de même et d’optimiser chacune de vos publications.

De plus, si vous ajoutez des images dans vos articles de blogs, mettez aussi un point d’honneur à optimiser leur poids et à leur ajouter un alt text ainsi qu’un titre. Pour ce faire, nous utilisons l’outil ImageOptim pour optimiser chacune de nos images.

blogging stratégies

En résumé, la méthode pour des contenus optimisés :

 

3.4 L’importance de mettre à jour votre contenu

Enfin, quatrième élément que je voulais aborder avant de passer à la dernière partie de cet article : prenez le temps de mettre à jour votre contenu.

En effet, le travail ne s’arrête pas au moment où vous appuyez sur publier.

Pour réussir, il est nécessaire de surveiller les performances de vos différents articles, de voir comment ils se positionnent sur Google et de déterminer si des mises à jour sont nécessaires.

De notre côté, nous utilisons Ahrefs  pour vérifier si nos articles de blogs gagnent ou perdent des positions sur certains mots-clés :

seo stratégies

Ici, nous voyons que notre article sur le “positionnement marketing” a perdu une position pour le mot-clé “positionnement”.

Face à ce constat, nous allons devoir parcourir l’article, noter les différents éléments qui peuvent être améliorés et faire des ajustements pour regagner des positions.

Si vous utilisez ces différents types de contenus, que vous mettez en place un processus de production efficace, que vous respectez les bonnes pratiques SEO, et qu’en plus vous mettez à jour votre contenu régulièrement : vous allez décupler vos chances de réussir votre stratégie de blogging.

Passons maintenant à la quatrième partie de cet article, dans laquelle je partage comment nous évaluons les performances de notre blog.

4. Monitorer vos résultats

A ce stade, vous avez :
1. Optimisé votre blog d’un point de vue technique
2. Fait votre sélection de mots-clés
3. Mis au point votre processus de production et commencé à créer du contenu

Logiquement, la quatrième et dernière étape à suivre consiste à mesurer vos résultats.

Pour le blog de Sortlist, on regarde cinq indicateurs bien précis :
– Le nombre d’impressions de nos contenus dans les résultats de Google
– Le nombre de clics sur nos articles
– Le CTR donc nos taux de clics (le pourcentage de clics pour le nombre d’impressions)
– La position moyenne de nos pages dans Google
– Les contenus qui ont atteint le Top 100 et Top 10 sur chaque mot-clé cible

Deux outils nous permettent de le faire.

4.1. Utiliser la Google Search Console pour mesurer vos performances

Cet outil nous permet d’étudier les 4 premiers indicateurs, mentionnés ci-dessus :

référencement stratégies

Chaque lundi matin, nous regardons les résultats de la semaine précédente et vérifions que le blog est bien en croissance.

Nous vérifions si :
– Le nombre de clics augmente
– Les impressions augmentent
– Le CTR s’améliore
– La position moyenne se rapproche du top 10

Chacun de ces indicateurs, s’ils sont en vert, nous montrent que la stratégie de blogging est efficace et qu’on est sur la bonne voie. Dans le cas contraire, cela signifie que des ajustements sont nécessaires et qu’il faut se questionner sur la stratégie mise en place.

Mais pour pouvoir prendre des décisions, il faut vérifier ces indicateurs régulièrement, et nous le faisons chaque lundi matin.

4.2. Utiliser Ahrefs pour mesurer vos performances

Ahrefs (ou SEMRush) nous permet aussi de mesurer certaines performances du blog et plus particulièrement la quantité de mots clés pour lesquels nous sommes positionnés.

Ce qui compte, c’est que ce nombre de mots clés soit en croissance. Cela signifie que Google prend connaissance du contenu que nous publions et que ce contenu est bien référencé.

content stratégies

Dans le cas présent, on voit que le blog de Sortlist est bien référencé pour plus de 2200 mots clés et ce pour les 10 premières pages de résultats Google en France.

Nous faisons la même manipulation pour voir le nombre de mots-clés qui nous permettent de nous positionner sur la première page en indiquant “Position : 1-10”.

De la même manière que pour les 4 indicateurs précédents et la Search Console, nous vérifions ces chiffres chaque lundi matin. S’ils sont en croissance, nous sommes sur la bonne voie. Et s’ils décroissent, nous nous remettons en question et décidons comment mettre à jour notre contenu.

Conclusion : Comment faire grossir votre blog ?

Dans cet article, je vous ai partagé toutes les techniques qu’on a utilisées depuis janvier 2020 pour faire grossir notre blog.

Depuis la mise en place technique du blog jusqu’à l’évaluation de ses performances en passant par la sélection de nos mots clés et la production de nos différents contenus.

Cela dit, je le répète, on est encore loin d’avoir trouvé la recette magique. Il y a plein de points sur lesquels on doit s’améliorer et on a encore beaucoup de travail à faire pour établir notre blog comme une référence de notre industrie.

C’est ça qui fait la beauté du blogging : les choses prennent du temps à se mettre en place et il faut faire preuve de persévérance. Mais quand les premiers résultats de votre stratégie de contenus commencent à arriver, c’est là qu’une vélocité commence à prendre forme et que votre blog peut faire la différence pour votre entreprise.

J’espère que cet article pourra vous aider.

Et si vous avez des interrogations ou besoin de plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter sur LinkedIn. Je suis toujours disponible pour parler SEO et création de contenu !

Générer du trafic grâce au référencement est un volet majeur du programme "Trafic & Clients".

Pour aller plus loin sur le sujet, téléchargez gratuitement mes guides et mes conseils pour augmenter votre visibilité sur Internet :

guides