Comment Faire Connaître votre Site Internet en 6 mois (Sans Budget)

Comment Faire Connaître votre Site Internet en 6 mois (Sans Budget)
4.7 (93.33%) 3 votes

Comment faire connaître votre site Internet ? Comment faire connaître votre site web lorsque vous souhaitez faire d’Internet non pas seulement une simple vitrine mais bien un outil pour gagner en visibilité, attirer une nouvelle audience et convertir en clients ? Dans ce guide, Danilo Duschesnes nous présente ses résultats et sa méthode pour émerger en 6 mois. Des stratégies qui vous intéresseront si vous démarrez une activité ou si vous stagnez et voulez passer un tout autre palier. Attention : obtenir des résultats nécessite des efforts et un engagement, on ne le répétera jamais assez (surtout si vous ne faites pas appel aux leviers payants).

Note de Rudy : Cet article a été écrit par Danilo Duschesnes. Danilo aide les entrepreneurs et marketeurs à se faire connaitre, raconter l’histoire de leur entreprise et trouver de nouveaux clients grâce à Facebook. Il s’agit de son 1er article sur Webmarketing Conseil. Si vous êtes expert en marketing, vous pouvez proposer vos articles en me contactant sur la page dédiée.

5 étapes pour faire connaître votre site


Quand j’ai lancé mon site web il y a 9 mois en juin 2017, je ne m’attendais pas à ce que la croissance soit si forte.

Je me demandais surtout comment j’allais me différencier de la masse, sachant qu’il y a déjà des dizaines de blog sur le webmarketing.

Je pense avoir trouvé quelques solutions en chemin …

Regardez cette capture d’écran qui présente le trafic de mon site web en janvier 2018, 6 mois seulement après avoir écrit mes premiers articles en juin 2017.

Si vous regardez de plus près, vous verrez que 10929 utilisateurs se sont connectés sur mon site web (en bas à gauche de l’image).

Ce chiffre correspond au nombre de personnes qui se sont connectées sur mon site web sur l’entièreté du mois de janvier.

J’en suis très content parce que 6 mois plus tôt, je me demandais comment j’allais faire pour obtenir mes 1000 premiers visiteurs.

faire connaitre site web

Aujourd’hui, j’ai envie de vous partager mes résultats et comment je m’y suis pris.

On va ne pas se mentir : créer un site web et obtenir du trafic est un vrai challenge.

Personne ne vous connaît et encore moins Google.

Vous n’avez encore que peu de pages publiées et peut-être peu d’expérience pour créer les contenus qui ont une chance de dominer.

Si personne ne vous connaît, il est très difficile de se promouvoir sans passer pour un spammer.

Alors comment faire ?

C’est tout le sujet de cet article !

Je vais vous montrer les étapes que j’ai suivies pour faire connaître mon site web.

L’objectif : vous montrer que c’est possible et que vous pouvez faire la même chose si vous débutez ou utiliser quelques-unes de mes stratégies si vous voulez obtenir plus de trafic sur votre site et attirer une audience qui ait du sens pour votre entreprise.

Commençons par la première étape.

1. Valider son positionnement (stratégie)

Le positionnement, c’est la position qu’occupe votre produit ou votre marque sur le marché.

Il vous permet d’avoir :
1. Une valeur unique sur votre marché
2. Donc de vous différencier de la concurrence

Trouver un positionnement unique est crucial et constitue en réalité le seul moyen de vous différencier de la masse au début.

Après tout, quand vous démarrez, il y a déjà des dizaines de site références dans votre thématique.

Et si vous ne validez pas un bon positionnement au départ, vous serez juste “un blog ou un site de plus”, noyé dans la masse.

Pour reprendre, celui du marketing digital, je savais qu’il y avait déjà une bonne dizaine de blogs collaboratifs et quelques pointures de la thématique comme Rudy.

Note de Rudy : C’était avant qu’il fallait me flatter Danilo, ton article est déjà validé :)

J’avais aussi remarqué qu’il y avait plein d’autres blogs, un peu moins connus, qui parlaient tous de la même chose :

“Comment faire connaître son blog”
“Comment obtenir du trafic sur son site”
“Comment attirer des clients”

Je ne voulais pas être en compétition avec ces derniers et partager une petite part d’un trop petit gâteau.

Je voulais m’adresser à un tout autre marché avec par conséquent adresser un autre besoin.

En y réfléchissant, j’avais constaté qu’il n’y avait aucun blog en France qui se spécialisait dans un domaine dans lequel j’étais bon : la publicité Facebook (je faisais de la publicité Facebook 40H par semaine en entreprise).

J’en connaissais quelques-uns aux USA comme les blog d’AdEspresso ou de Jon Loomer.

Mais en France, il n’y avait aucun “gourou” de la publicité Facebook.

J’ai donc eu de la chance puisque c’est comme ça que je me suis positionné :

J’expliquais à l’entrepreneur indépendant ou dirigeant de TPE comment utiliser la publicité Facebook pour gagner en visibilité sur Facebook et trouver de nouveaux clients.

Dès le départ, j’étais “hors de la concurrence” puisque je m’adressais à un autre marché.

Comment valider votre positionnement en pratique ?

Pour valider le mien, j’ai suivi les conseils de Karen Kang, auteur du livre Branding Pays.

Même si le livre parle plus de personal branding, l’auteur a donné un avis intéressant sur l’art de se positionner sur son marché.

Selon Karen Kang, pour bien vous positionner, vous devez répondre à 5 questions :

– Quelle est votre audience cible ?
– Quelle est la problématique de votre audience ?
– Quelle est votre « catégorie » ?
– Quelle valeur proposez-vous sur votre marché ?
– Comment vous différenciez-vous par rapport à la concurrence ?

Prenons un autre exemple que le mien pour illustrer ses propos.

Imaginons que vous soyez un coach sportif. Vous êtes dans le marché du sport/fitness.

Le marché du sport, c’est large et il y a beaucoup de coachs sportifs comme vous.

Vous devez donc vous différencier.

Bonne nouvelle, dans ce marché, il existe plusieurs spécialités sur lesquelles vous pouvez vous positionner, en fonction de votre expertise et de vos compétences.

Vous pourriez par exemple vous spécialiser dans les méthodes de musculation au poids de corps. Mais ce n’est pas encore suffisant car votre positionnement doit être clair dans l’esprit des gens.

Vous ne pouvez pas vous adresser à une multitude de cibles.

Vous devez avoir une cible bien précise en tête.
Si on reprend l’exemple du coach sportif qui cherche à se différencier, voici à quoi pourrait ressembler sa stratégie de positionnement :

Un bon positionnement n’est pas suffisant.

Votre positionnement se rapporte seulement à votre expertise et votre expérience …

Pour être unique, il faudra également mettre en avant votre personnalité et votre style.

En d’autres mots, vous allez faire du personal branding donc démontrer votre expertise par l’exemple à travers vos partages de connaissances, les valeurs que transmettent votre entreprise ou votre style de vie…

Note : en allant sur la page d’accueil du site de Rudy, j’ai constaté aussi qu’il a un positionnement unique en lisant sa proposition de valeur.

Sur cette page, on voit que la proposition de valeur de Rudy est assez claire sur :

– Son public cible : entreprises B2B (prestataires et consultants / formateurs…)
– Ce qu’il fait : augmenter votre trafic en B2B et attirer votre client idéal
– Sa différenciation compétitive : une méthode qui lui a permis de passer de 0 à 215.000 visiteurs B2B par mois en 2 ans.

2. Créer du contenu (production)

Il y a 4 formats possibles quand vous produisez du contenu :

– Écrit (contenus texte)
– Vidéo (Youtube, Facebook, vidéo live…)
– Visuel (illustrations, infographies…)
– Audio (podcast)

Les 3 premiers sont les plus connus tandis que le 4ème est en plein essor, surtout aux USA et encore peu en France. Les podcasts permettent en effet d’être consommés en voiture, dans le métro ou en fond sonore donc sont adaptés à un monde multi-tâches.

Les visuels permettent soit d’être performants sur les réseaux sociaux et/ou de venir enrichir vos contenus (avec des schémas, croquis, infographies, photos, gif animés) tout en saisissant des opportunités comme l’indexation de vos visuels dans Google Images ou sur Pinterest.

Autrement dit, si vous voulez obtenir du trafic sur votre site web, vous avez essentiellement le choix entre les articles de blog et la vidéo.

J’ai choisi d’écrire des articles de blog, au lieu de la vidéo pour la simple et bonne raison que les taux de conversion sur un article sont plus élevés.

De plus, les articles permettent d’augmenter l’autorité d’un site Internet par rapport à Google, ce qui est non négligeable pour un site web tandis qu’avec les vidéos vous n’avez d’autre choix que de les publier sur YouTube ou Facebook (donc pas en priorité sur votre site web !).

Une fois le format choisi, il a fallu produire.

Ici j’ai adopté une stratégie un peu… différente de ce qui se fait habituellement, c’est-à-dire produire des articles extrêmement qualitatifs (détaillés, illustrés, basés sur mes recherches et mon expérience).

Objectif : que le contenu soit UTILE et résolve un problème spécifique.

Dans chaque article, j’essayais de rajouter ma petite touche personnelle avec des anecdotes ou expériences personnelles.

Cette stratégie m’a permis d’avoir des contenus qui sont devenus viraux (un de mes articles qui décrit le fonctionnement de l’algorithme de Facebook été partagé presque 2000 fois).

Cet article est même en première page de Google pour le mot clé « algorithme de Facebook » devant des sites web qui ont bien plus de légitimité que le mien aux yeux de Google.

visibilité internet

Pour obtenir ce genre de résultats avec mes articles, j’ai juste appliqué ces quelques conseils que j’avais lu à plusieurs reprises :

1. Publier du contenu que vos clients veulent lire

C’est le premier point.

Personne ne va vous lire si vous écrivez pour vous.

Vous devez écrire pour les autres. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas parler de vos produits ou services.

Seulement chaque article de votre blog doit répondre à une question que se pose votre client idéal (buyer persona).

Repensez à la dernière fois où vous avez lu un article de blog. Peut-être que vous aviez fait une recherche sur Google. Dans ce cas, vous aviez un problème et vous étiez à la recherche d’une solution et ce n’était pas nécessairement un produit ou un service.

Par exemple, l’entreprise Hubspot écrit des articles que des petites entreprises innovantes trouveront utiles.

Ces entreprises cherchent à être plus visibles sur le web et à vendre leurs offres via leur site Internet.

Le blog d’Hubspot leur montre la marche à suivre, sans évoquer leur logiciel CRM. Hubspot l’a bien compris.

Pour que des entreprises achètent son logiciel, il est important de les éduquer et de leur faire prendre conscience que le marketing digital peut les aider à augmenter leurs revenus.

2. Publier régulièrement

Obtenir du trafic sur un site web, générer des leads ou obtenir des inscrits à votre newsletter, tout cela prend (beaucoup) du temps.

J’ai connu ça puisque les 3 premiers mois, j’avais à peine 2000 visiteurs sur mon site web.

La clé : produire régulièrement du contenu de qualité.

fréquence moyenne publication articles blog

Comme le montre cette étude conduite par Orbit, les blogs obtiennent les meilleurs résultats en publiant plus d’une fois par jour.

Heureusement, vous ne devrez pas publier 2 fois par jour pour obtenir les résultats que j’ai obtenu.

Une fois par semaine, c’est déjà bien suffisant.

C’est d’ailleurs ce que je vous conseille de faire :

Commencer par écrire un article par semaine, peu importe les circonstances, écrivez-le.

Mais écrivez toujours pour le lecteur en évitant d’avoir l’air d’un professeur.

Écrivez avec autorité.

Faites des recherches et citez des sources reconnues pour justifier vos dires (comme je l’ai fait avec l’étude d’Orbit Media)

Évitez de faire des longs paragraphes.

Utilisez beaucoup d’illustrations.

L’internaute ne lit pas des articles de blog comme il lit un livre.

Enfin, ayez un ton conversationnel en parlant au lecteur et en racontant vos histoires personnelles pour éviter d’avoir l’air d’un professeur, encore une fois.

3. Publier des articles plus longs

Combien de temps cela vous prend-il pour écrire un article de blog ?

Une heure ?

Deux heures ?

Trois heures ?

C’est fort probable parce que la majorité des blogs passent en moyenne 3 heures et 20 minutes pour écrire un article de blog.

Honnêtement, je trouve que c’est trop peu.

Un article me prendra en général 6h minimum de travail.

Cet article sera généralement long (plus de 3000 mots) et couvre le sujet dans sa totalité.

Bonne nouvelle, Google aime le contenu long et utile.

optimiser google

Comme vous le voyez, les contenus de 2000 mots obtiennent un meilleur ranking.

La raison qui explique que le contenu long est plus apprécié par Google est simple :

Les robots de Google qui “crawlent” votre site web sont devenus intelligents. Ils ne vont plus seulement regarder le mot clé sur lequel vous souhaitez vous positionner.

Par exemple pour « algorithme de Facebook ».

Les robots vont prendre en compte tout le champ lexical qui compose ce mot clé.

Pour cet exemple, cela pourrait être :

– Interactions Facebook
– Engagement Facebook
– Taux d’engagement
– Améliorer Page Facebook
– Signaux Facebook…

Vous comprenez que vous ne devez plus passer votre temps à répéter votre mot clé dans votre article mais plutôt de chercher à traiter un sujet dans son entièreté.

Mais ce n’est (toujours) pas suffisant.

3. Optimiser le SEO On-Page de vos articles

Vos articles doivent aussi respecter les principes de base du on-page SEO.

Le mot clé principal doit se retrouver dans le titre SEO (title tag), l’URL et la méta description.

La méta description doit informer et inciter la personne à cliquer.

on page seo

Par exemple, dans ma méta description, j’ai précisé que l’algorithme de Facebook utilise « 5 facteurs pour classer vos publications ».

Pour les connaître, il va falloir cliquer.

Les titres H2, H3 doivent si possible comprendre le mot clé cible pour montrer à Google que ce mot clé est important pour vous.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire cet article que Rudy a écrit pour optimiser le référencement de vos pages.

3. Faire de la promotion (distribution)

Produire du contenu c’est bien mais encore faut-il le diffuser le plus loin possible.

Quand vous commencez un blog, vous ne pouvez pas compter sur le SEO pour amener du trafic vers votre site web et personne n’est encore abonné à votre Newsletter.

Vous commencez de zéro, alors comment faire ?

C’est simple.

Vous allez grossir sur le dos d’un autre.

Exprimé de cette façon, ça a une connotation négative mais beaucoup d’entreprises se sont imposées mondialement en quelques années seulement en tirant partie de « l’audience » d’une autre entreprise.

Un peu comme Spotify il y a quelques années qui a grossit sur le dos de Facebook.

Dès que vous écoutiez une chanson sur Facebook, elle s’affichait sur votre profil Facebook avec un lien vers Spotify.

Beats By Dre s’est servi des starlettes du web et des basketteurs pour se faire connaitre, comme Lebron James.

Ou Kylie Jenner.

Sur Internet, grossir sur le dos d’une autre peut vouloir dire beaucoup de choses comme :

a. Écrire des articles invités (c’est ce que je fais en ce moment !) sur des blogs d’industrie ou chez des blogueurs/influenceurs.

C’est ce que j’ai fait principalement.

Consultez le tutoriel pour écrire des articles invités
Consultez le guide du marketing auprès des influenceurs

J’ai écrit des articles sur TOUS les blogs webmarketing en pensant à faire des liens vers mes articles pour augmenter l’autorité de mon site web auprès de Google.

Note : Si vous faites des articles invités, écrivez sur un site qui partage la même audience que la vôtre ou une audience que vous souhaitez toucher (mais que vous ne touchez pas encore).

b. Envoyer des emails aux influenceurs pour qu’ils relaient vos articles

Quand on ne vous connait pas encore, je vous recommande de faire des liens vers les sites Internet et blogs de vos concurrents.

Non ce n’est pas une blague !

Ça marche vraiment.

Pensez-y : Qui n’aime pas recevoir un backlink sans avoir rien demandé ?

Il vous suffit ensuite de le faire savoir au blogueur mentionné par un tweet ou un email, comme celui-ci :

Quand vous connaissez les influenceurs un peu mieux, vous pouvez également leur envoyer des emails comme celui-ci pour qu’ils relaient vos contenus sur le web.

Mais ne le faites pas trop, faites-le seulement si cela pourrait intéresser l’influenceur en question.

Note de Rudy : Je confirme, prenez vraiment le temps de connaître la personne, trop d’entreprises nous contactent selon un scénario établi à l’avance et que l’on renifle à 10km maintenant : quelque likes, un ou deux commentaires, un email qui explique que notre travail est “exceptionnel” puis une demande qui ne manque pas d’arriver (un partage ou une demande de backlink).

Un outil comme Buzzsumo vous permet de voir les articles les plus partagés sur le blog de vos concurrents et d’autres influenceurs.

c. Partager vos articles dans des Groupes Facebook (sans avoir l’air d’un spammeur).

Aucun blog n’en parle et pourtant les Groupes Facebook sont une source de trafic presque inépuisable et … gratuite !

Dans chaque thématique ou industrie, vous pouvez trouver des Groupes Facebook qui regroupent des personnes qui aimeraient lire vos contenus.

Pour trouver des groupes pertinents, tapez le mot clé de votre thématique dans la barre de recherche Facebook.

Demandez à rejoindre le groupe.

Une fois accepté, vérifiez que l’auto-promotion est autorisée et partagez votre article avec une description engageante !

La première fois que vous partagez dans un Groupe, je vous conseille de contacter l’administrateur pour montrer que vous respectez son Groupe.

Malgré tout, je vous conseille d’utiliser la technique du « partage dans les Groupes Facebook » avec parcimonie.

C’est mal vu pour beaucoup parce que trop de spammeurs en ont déjà abusé.

Publier une fois par semaine sur quelques Groupes pertinents est largement suffisant.

Si vos articles sont vraiment utiles pour les membres du Groupe, les membres vous remercieront en retour et les admins finiront par vous apprécier.

Au niveau de la promotion, c’est en résumé tout ce que j’ai fait.

Cela me prend environ 3 heures par semaine et je publie 2 articles invités par mois.

Mais faire de la promotion, ce n’est malheureusement pas suffisant …

4. Travailler la conversion des visiteurs

90% des visiteurs de votre site Internet le quittent sans jamais y revenir et 95% des visiteurs d’un site web n’achètent pas lors de la première visite.

C’est dur à entendre mais c’est la réalité.

Vous avez besoin de convertir vos visiteurs en prospects (ou abonnés à votre newsletter) pour espérer vendre un jour.

Mais ne vous contentez pas de proposer l’inscription à votre Newsletter sans rien offrir en échange de l’adresse email des visiteurs de votre site.

Ça ne marche plus depuis des lustres.

Donnez-leur une raison de vous recontacter ou de vous donner leurs informations de contact !

Par exemple, Hubspot utilise des « lead magnets » (aimants à prospects) à la fin de chaque article publié sur leur blog !

Hubspot n’essaye pas de vous vendre ses logiciels, mais uniquement d’obtenir vos informations de contact.

En cliquant sur la « box », vous êtes redirigé vers une landing page qui vous demande vos informations de contact.

Le but : obtenir votre adresse email pour faire du « lead nurturing ».

Autrement dit, développer une relation avec chaque « lead » (prospect) inscrit à la newsletter.

C’est de l’inbound marketing : attirer, convertir, engager et ensuite fidéliser.

Différents leviers et canaux interviennent à chaque étape de l’entonnoir de conversion, comme vous pouvez le voir.

Générer des prospects, c’est l’étape de la « conversion ».

Généralement, les « box » en fin d’article convertissent plutôt bien pour convertir un visiteur en prospect.

Il existe de multiples autres façons de promouvoir vos lead magnets sur votre site web, dont voici mes 2 favorites :

L’exit pop-up

L’exit pop-up apparaît seulement quand une personne essaye de quitter votre site.

C’est ce que j’utilise sur mon site pour ne pas déranger mes visiteurs.

Rien de bien méchant, il s’active uniquement lorsqu’un visiteur essaye de quitter la page.

Je les préfères aux pop-ups qui s’activent quand on fait scrolle vers le bas. Je les trouve trop intrusifts, mais c’est juste un avis.

Pensez aussi à cibler vos pop-ups.

Un pop-up ciblé propose la bonne offre, au bon public et au bon moment.

Les services de pop-up actuels vous permettent de choisir quand votre pop-up apparaît et à quel endroit sur votre site web (page, article, catégorie, etc.).

Note de Rudy : J’utilise personnellement Sumo, le meilleur en tous points à ce jour.

C’est exactement ce que je fais sur mes articles de blog !

Je divise mes articles de blog en différentes catégories : Facebook, Facebook Ads, Marketing digital, Réseaux sociaux, etc.

Chaque catégorie a son propre pop-up avec une offre en lien avec l’article en question

La landing page

Comme vous lisez les articles de Rudy, je suppose que vous savez déjà ce qu’est une landing page ! :-)

La landing page, dans ce cas, c’est une page qui aura pour seul but d’obtenir les informations de contact de la personne en échange d’un contenu gratuit (livre blanc par ex.).

L’idée c’est de rediriger une partie du trafic de votre blog ou des articles invités que vous publiez sur d’autres blogs vers votre landing page.

Sur le blog de Webmarketing & Co’m, je parle beaucoup de publicité Facebook. A la fin de chaque article, je propose le téléchargement de mon guide sur la publicité Facebook en échange de l’inscription à ma newsletter.

Vous en voulez encore ?

J’ai écrit un guide PDF qui recense 20 stratégies de promotion pour construire rapidement votre newsletter. Vous pouvez le télécharger sur mon site en cliquant ici.

Pour conclure cette partie :

Pour que vos offres convertissent vraiment, vous devez comprendre vos clients et leur proposer quelque chose qui les intéresse vraiment en échange de leurs informations de contact.

Il peut s’agir de :

– Un code promo
– Un contenu exclusif
– Une démo de votre produit/logiciel
– Un essai gratuit ou même une consultation gratuite

Avec le temps, ma Newsletter a grossi en taille et cela m’a permis d’obtenir de plus en plus de trafic sur mon site Internet en provenance des abonnés de ma Newsletter.

5. Développer une communauté

Durant ces 6 derniers mois, j’ai principalement développé ma Newsletter.

La newsletter est le cœur de votre stratégie et le moteur de votre chiffre d’affaires sur Internet.

C’est votre “actif” le plus précieux puisque 90% des visiteurs de votre site web le quittent sans jamais y revenir …

Alors, comment bien tenir une Newsletter ?

Comme pour vos articles, soyez régulier.

Pour reprendre mon exemple, chaque semaine j’envoie un email entièrement personnalisé et riche en contenus aux inscrits de ma Newsletter.

Je ne les spamme pas.

J’utilise un ton sympathique et je m’exprime comme si je parlais à un ami.

Je partage soit un nouvel article de mon blog ou une stratégie marketing à appliquer.

Cela permet de construire une relation de confiance avec mes abonnés.

En observant un peu le comportement des inscrits à ma Newsletter, j’ai pu constater que certains ouvrent systématiquement tous mes mails depuis leur inscription, ce qui est un bon signal sur l’engagement de ma Newsletter.

Mais je ne développe pas seulement ma Newsletter.

La Newsletter, c’est un travail de l’ombre.

Je veux aussi qu’on me connaisse sur les réseaux sociaux.

C’est pour ça qu’actuellement, je développe ma communauté sur Facebook (ma liste est toujours prioritaire).

J’ai commencé en publiant du contenu sur ma Page Facebook mais on sait tous que les Pages Facebook obtiennent de moins en moins de reach organique.

Si vous n’êtes pas prêt à payer, il est très difficile de développer une communauté sur Facebook à partir d’une Page.

La solution : créer un Groupe Facebook !

C’est ce que j’ai fait en créant un groupe Facebook en rapport avec la thématique de mon activité : le marketing sur Facebook et Instagram.

J’ai invité tous les membres de ma Newsletter à le rejoindre et chaque nouveau inscrit se voit aussi proposer l’accès au groupe privé.

Facebook recommande d’ailleurs d’en créer un depuis la mise à jour de l’algorithme et beaucoup de marketeurs affirment que les Groupes sont les « nouvelles Pages ».

Ce que j’aime vraiment dans les groupes, c’est qu’ils n’ont pas pour but premier de promouvoir vos produits ou services mais plutôt d’échanger autour d’un intérêt commun.

De ce fait, vous obtiendrez plus facilement la confiance de vos membres qu’avec une simple Page grâce à :

– Une plus grande notoriété : vos fans interagissent ensemble et vous ont plus souvent à l’esprit. Vous pouvez en plus apporter de la valeur aux membres du Groupe en alimentant chaque discussion.

– La création d’une communauté : Vous avez plus de chances de créer une communauté avec un Groupe que sans groupe pour les raisons citées ci-dessus…

A mon avis, si vous voulez aujourd’hui promouvoir intelligemment votre activité sur Facebook, vous devriez sans aucun doute miser sur la création d’un Groupe Facebook autour d’un centre d’intérêt commun entre :

– Votre activité
– Votre audience

Par exemple, dans mon cas, il était logique de créer un groupe sur le marketing Facebook/Instagram puisque je vends des prestations de gestion des publicités Facebook/Instagram.

Conclusion

Si vous avez un site Internet et souhaitez le faire connaitre, suivez ces étapes et vous obtiendrez de vrais résultats.

faire connaitre site internet

Créer une audience prend du temps et nécessite un engagement de votre part mais au contraire de la prospection traditionnelle (commerciaux, rendez-vous clients, présence à des salons…), vous ne travaillez pas seulement pour reproduire chaque mois votre chiffre d’affaires actuel.

Internet vous permet de bâtir des actifs pour votre entreprise, des fondations solides qui vous permettront à terme de recruter toujours plus de clients de qualité à mesure que votre autorité augmentera.

Note de Rudy : Merci à Danilo pour cet excellent retour d’expérience et bravo pour ses résultats. Générer du trafic et attirer des clients nécessite effectivement de créer un système efficace pour convertir votre notoriété en prises de contact et en ventes.

C’est la raison d’être de mon programme de coaching “Créer du trafic et attirer votre client idéal” que de mettre en place ces mécaniques puis de vous aider à vous développer. Si vous êtes engagé pour faire d’Internet un canal majeur pour votre entreprise, réservez votre entretien de découverte en répondant à ces quelques questions.

Nous verrons ensemble là où vous en êtes et si je peux vous aider à avancer vers vos objectifs.

Accédez également à ma formation pas à pas en vidéo pour répliquer les stratégies qui m’ont permis d’atteindre 275 000 visiteurs par mois et de générer une centaine d’entretiens prospects chaque semaine.

Téléchargement gratuit : cliquez ici pour récupérer vos 13 guides avec toutes les stratégies qui m'ont permis de passer de 0 à 125 000 visiteurs / mois en 1 an.

trouver clients

Danilo Duchesnes

Danilo est consultant en marketing digital spécialisé dans le marketing sur Facebook. Il aide les entrepreneurs et marketeurs à raconter l’histoire de leur entreprise sur Facebook, gagner en visibilité et trouver de nouveaux clients grâce à la publicité Facebook.

14 commentaires sur “Comment Faire Connaître votre Site Internet en 6 mois (Sans Budget)
  1. Yann dit :

    Voilà un article qui répond vraiment aux questions que se posent la plupart des personnes qui n’arrivent pas à faire décoller leur trafic sur le site Web. A présent plus d’excuses pour ne pas se lancer !

  2. Dominique dit :

    Bonjour
    très intéressant et ludique
    merci beaucoup
    DD

  3. Katato dit :

    Merci énormement.

    Je pense que c’est une bonne pratique pour tout débutant comme moi!

  4. Ludo dit :

    Bonjour,
    Excellent article ! Comme d’habitude, Rudy nous envoie des pépites.
    Sous ma “casquette” de formateur, rien ne vaut une étude de cas concrète pour illustrer des propos, des méthodes, des savoirs ou des savoirs faire…
    Rudy et Danilo, je vous remercie d’être clairs, directs et sans détour pour nous informer des réalités afin d’avoir des chances de réussite sur internet.
    Ça change des discours rêveurs de beaucoup de “gourous” du net car, d’après eux, c’est simple de faire du business sur internet!!!
    Encore merci pour cet article. Du coup, je crois que je vais m’y remettre sur mon projet…

  5. L'agence web dit :

    Bonjour et merci pour votre article très pertinent !
    Vous oubliez de mon point de vue peut-être un peu l’inbound marketing et le référencement naturel / SEO. C’est un levier plus intéressant que de publier des articles sur des blogs / sites “amis” afin de récupérer ce trafic ? Qu’en pensez-vous ?

  6. Iroud dit :

    Un article de qualité inégalé émaillé d’informations très pertinentes pour le néophyte que je suis en web marketing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*