Trafic Gratuit vs Trafic Payant : Quel Trafic Choisir ?

Trafic Gratuit vs Trafic Payant : Quel Trafic Choisir ?
5 (100%) 3 votes

Trafic gratuit ou trafic payant : quel trafic choisir et privilégier dans votre stratégie ? Vous avez créé des comptes sur les réseaux sociaux et même créé un blog mais après des débuts encourageants, la dynamique est retombée et votre trafic en panne ? Vous avez testé la publicité mais malheureusement le retour sur investissement n’a pas été au rendez-vous et vous avez dans un premier temps réduit puis complètement stoppé vos campagnes ? Une stratégie d’inbound marketing prend du temps à mettre en place tandis qu’une campagne de publicité requiert un site optimisé pour être rentable. Comment combiner ces deux sources de trafic pour un résultat optimal ?

Téléchargement gratuit : cliquez ici pour récupérer votre Guide PDF gratuit "15 Experts Révèlent leurs Meilleures Stratégies B2B" + la vidéo 7 leviers pour passer de 0 à 125 000 visiteurs / mois en 1 an + 14 fiches PDF sur les réseaux sociaux.

Les principales sources de trafic


Parmi les sources de trafic, on peut lister :
1. Le trafic direct lié à la notoriété de votre site
2. Le trafic provenant des moteurs de recherche
3. Le trafic provenant des réseaux sociaux
4. Le trafic provenant des liens pointant vers votre site
5. Le trafic provenant des emails
6. Le trafic provenant des campagnes de publicité

En simplifiant au maximum, il n’existe en réalité que 2 grands types de trafic :

1. Le trafic gratuit
2. Le trafic payant

Trafic gratuit et trafic payant sont complémentaires.

Il n’y a pas de mauvais trafic, chacun disposant de ses propres caractéristiques. Nous allons voir dans quel ordre utiliser ces deux sources de trafic pour obtenir les meilleurs résultats.

trafic gratuit

1. Le trafic gratuit

La première méthode consiste à attirer des visiteurs sur votre site en utilisant tous les moyens gratuits à votre disposition : référencement naturel, réseaux sociaux, emailing, relations presse et relation avec les blogueurs

Avantage : Ce trafic est généralement d’excellente qualité et peut générer des visites pendant des années.

Problème : Développer son trafic de cette manière nécessite des efforts, prend du temps et ne permet un retour sur investissement qu’au bout de 6 mois à 1 an minimum. Créer des contenus de qualité capables de se positionner sur Google, travailler son référencement, développer une communauté sur Facebook ou Twitter, constituer une mailing liste ou créer des relations avec des journalistes et blogueurs prend du temps et nécessite de définir une stratégie claire afin de ne pas s’éparpiller.

Par ailleurs, le plein potentiel de ces stratégies n’est atteint que lorsqu’une taille critique d’abonnés ou de visiteurs permet de rendre pleinement rentable toute nouvelle action.

Exemple : aujourd’hui sur Webmarketing Conseil, 1500 personnes s’abonnent chaque mois à ma liste d’email pour recevoir mes conseils, rendant marginal les coûts de création de ma newsletter et le temps passé par rapport aux retombées.

De même, lorsque j’ai monté pour un de mes premiers projets une page Facebook à 400 000 fans, il est clair que cette stratégie est devenue un moyen monstrueux de créer du trafic. J’ai donc légitimement pu passer plus de temps à créer des posts de qualité.

Inversement, si vous restés scotchés à 250 abonnés à votre newsletter, 1000 fans Facebook et 1 post par mois sur votre blog, vous passerez beaucoup de temps sur chacun des aspects de votre stratégie sans jamais trouver de rentabilité.

Par conséquent, une stratégie de trafic gratuit nécessite de raccourcir au maximum le temps nécessaire pour atteindre cette taille critique qui permet de justifier le temps passé.

Je demande souvent à mes clients d’imaginer où ils seront dans 1 an s’ils continuent de faire exactement les mêmes actions marketing que ce soit sur leur blog ou sur les réseaux sociaux. Si même en doublant le nombre de vos visiteurs ou de vos abonnés, vous constatez que votre site ne serait pas vraiment plus rentable qu’il ne l’est aujourd’hui alors il est sans doute temps de revoir votre stratégie.

C’est là que le payant peut vous aider.

2. Le trafic payant

La seconde méthode donc consiste à acheter du trafic en passant par les plateformes publicitaires de Google Adwords, Facebook, Twitter, Bing, Yahoo, en réservant directement des espaces sur des médias en ligne ou en rémunérant un réseau d’affiliés à chaque fois que celui-ci vous ramène des clients.

Avantage : La publicité permet de créer du trafic de manière immédiate.

Problème : Contrairement au trafic gratuit, au moment où vous arrêtez de payer (si vous n’arrivez plus à être rentable ou si vous avez un problème de trésorerie), votre audience se tarit et votre flux de clients aussi.

La publicité, par son immédiateté, peut être un tremplin pour atteindre une taille critique pour votre stratégie gratuite.

Exemple : Si vous investissez dans une communauté sur Twitter, par exemple en faisant grossir votre compte jusqu’à 20 000 abonnés ciblés, il est clair que toute votre stratégie de contenus en sera démultipliée tant il est vrai qu’un article de grande qualité aura du mal à émerger si vous n’avez que 100 followers. Je le répète, il n’y a en effet pas forcément beaucoup d’intérêt à passer 1 heure par jour à alimenter un compte Twitter qui n’a pas la taille critique pour générer vraiment du trafic et toucher votre cœur de cible.

Le problème avec la création de trafic

Il n’y a aucune honte à utiliser le trafic payant pour se développer. Au contraire, ce trafic est même la clé pour augmenter votre trafic gratuit en lui faisant passer des étapes plus rapidement.

Cependant, beaucoup d’entrepreneurs sont déboussolés lorsqu’ils tentent d’utiliser Internet comme un canal pour augmenter leurs ventes et trouver des clients.

En effet, vendre sur Internet nécessite tout un écosystème qui, s’il n’est pas cohérent et optimisé, n’aura pas de retombées réelles sur votre business.

De vos canaux d’acquisition (moteurs de recherche, réseaux sociaux, publicité…) jusqu’à vos contenus et vos pages de vente, tout doit être aligné pour générer des ventes.

Si vous commencez par du trafic payant, il est fort probable que pour 500 euros dépensés, vous n’obteniez que 100 ou 200 euros de retour sur investissement. C’est pourquoi, dans un premier temps, la tâche la plus importante est d’améliorer les taux de conversion de vos pages de vente afin de vous approcher peu à peu d’un équilibre (lorsque 500 euros dépensés permet 500 euros de dépenses). Seuls les tests permettent cette optimisation.

Consultez le guide pour augmenter vos conversions

Créer une “business machine”

La bonne nouvelle, c’est que – à force d’améliorations – le jour où chaque brique de l’édifice commencera à se mettre en place, vous constaterez par petites touches au départ que chaque nouvelle action marketing aura un impact supérieur à la précédente jusqu’à devenir tellement rentable qu’amplifier ce mouvement deviendra une évidence vues les retombées.

Pour synthétiser :

1. Commencez par des stratégies de trafic gratuit pour tester votre offre et votre stratégie
2. Vous pourrez ainsi vous donner le temps d’optimiser votre site
3. Afin de générer plus de trafic et de convertir plus de visiteurs en clients
4. Une fois que vos taux de transformation sont satisfaisants
5. Commencez à tester des stratégies payantes sur de petites sommes avec un objectif de ROI
6. Augmentez graduellement le nombre de vos abonnés en parallèle (mailing liste, Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest) notamment grâce à la publicité afin d’amplifier votre stratégie gratuite
7. Améliorez continuellement les statistiques de vos pages de vente, le nombre d’emails collectés, les performances de vos comptes sociaux…
8. Une fois que vos campagnes de trafic payant auront des performances satisfaisantes, augmentez peu à peu vos budgets

Une fois votre écosystème en place, vous n’aurez plus de problème de trafic.

En effet, si lorsque vous investissez 100 euros, vous gagnez 150 euros (ou plus) de manière prédictible, pourquoi ne pas investir 10 000 euros ?

De même, si chaque nouvel article dans votre blog ou chaque nouveau post sur Facebook rapporte xxx euros, pourquoi ne pas payer une équipe pour créer 10 posts par semaine ou payer 1000 euros de publicité par mois pour augmenter votre nombre de fans ?

Voilà, vous avez créé une “business machine”, un cercle vertueux et rentable.

Commencez et racontez-moi comment ça se passe pour vous, vos difficultés, vos succès.

Pour être accompagné dans l’amélioration de votre trafic, consultez mon programme de formation et de coaching pour répliquer pas à pas mes stratégies pour créer du trafic, générer des prospects et attirer votre client idéal.

Pour aller plus loin sur le sujet, téléchargez gratuitement mes guides et mes conseils pour augmenter votre trafic :

guides

trouver clients

Rudy Viard
A propos

Rudy Viard est consultant en marketing sur Internet depuis plus de 10 ans. vous accompagne pour augmenter votre trafic, vos leads et vos revenus sur Internet. En savoir plus sur . Retrouvez-moi sur et Twitter ou contactez-moi par email pour utilisant le formulaire contact. Pour être accompagné, réservez votre entretien de découverte avec moi.

9 commentaires sur “Trafic Gratuit vs Trafic Payant : Quel Trafic Choisir ?
  1. Greg dit :

    Excellent article, comme d’habitude,
    avec des stats persos qui donnent le tournis ;)

  2. T-ENR dit :

    Bonsoir,

    Montée en puissance graduelle d’un site, différentes stratégies, dans une jungle de tests. On s’y retrouve, débutant, sauf dans les stats !
    Toujours un plaisir de vous lire.

    • Rudy Viard Rudy Viard dit :

      Bonjour, il faut effectivement du temps pour maîtriser l’ensemble des leviers et on en apprend chaque jour. Mais vous avez de l’avance sur tous ceux qui n’ont pas commencé à tester. Tôt ou tard, avec de l’aide ou non, vous allez atteindre un point critique où les choses deviendront plus faciles.

  3. Rudy Viard Rudy Viard dit :

    Merci Olivier On avance tous en faisant.
    Ce que je faisais il y a un an n’a plus rien à voir avec aujourd’hui et dans un an ce sera encore une autre affaire.
    Super si cela t’aide. Ma nouvelle formation + coaching pourrait te faire avancer plus vite.

  4. Créer une stratégie n’est pas si facile …

  5. Loris dit :

    Bonjour, vos articles sont vraiment passionnant et vous ne laissez rien au hasard. Cependant j’ai l’impression que vos conseil concernent uniquement le B2C. Pour ma part, je travaille avec les toiletteurs ( soit 4000 clients potentiels en France)

    Nous avons pendant longtemps essayé une stratégie de contenu sans succès car nous ne pouvons toucher énormément de clients.

    • Rudy Viard Rudy Viard dit :

      Bonjour, ils concernent plutôt le B2B en fait.
      Le B2C y trouvera peut-être de bons conseils mais ce n’est pas le focus de ce blog.
      Une stratégie de contenus prend du temps et surtout elle doit tenir compte de la concurrence.
      Merci pour le commentaire dans tous les cas :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*