130 Moyens de Générer du Trafic sur votre Site

130 Moyens de Générer du Trafic sur votre Site
5 (100%) 4 votes

Générer du trafic : Comment créer du trafic vers votre site Internet ? Quelles stratégies privilégier pour créer du trafic ? Quels outils prioriser dans votre stratégie de création de trafic ? Construire une audience requiert des efforts, de la régularité, de la patience mais également des ressources, qu’elles soient humaines ou financières. Aujourd’hui, je vous propose un guide où j’aborderai l’ensemble des stratégies, tactiques et techniques de création de trafic à envisager pour augmenter le nombre de visiteurs vers votre site Internet.

Pour aller plus loin sur le sujet avant de débuter votre tutoriel, téléchargez gratuitement mes guides et mes conseils pour augmenter votre trafic :

guides

Générer du trafic : Méthode + Outils


Générer un flux régulier (et croissant) de visiteurs nécessite d’avoir une stratégie claire pour attirer l’audience que vous convoitez et peu à peu optimiser votre système pour amplifier vos premiers résultats.

Il n’existe pas une seule stratégie pour attirer du trafic de qualité. Pour certaines entreprises, une stratégie efficace passera par des sources de trafic spécifiques :

– Réseaux sociaux pour les entreprises capables de faire vivre une expérience à travers leurs contenus
– Relations presse pour celles pouvant raconter une histoire autour de leur marque
– Référencement et moteurs de recherche pour celles capables de transmettre leur expertise
– Publicité pour celles disposant déjà d’offres validées par le marché et d’un système de vente optimisé…

Il n’y a donc pas de “mauvaise” source de trafic pour peu que cette audience soit :
1. Scalable : donc que vos stratégies permettent d’obtenir un volume croissant de trafic.
2. De qualité : donc que vous attirez la typologie de visiteurs que vous souhaitez voir sur votre site.
3. Mature : donc que ces visiteurs arrivent dans la bonne configuration ou avec le bon niveau d’intention pour passer à l’action en fonction de vos objectifs (que vous les souhaitiez voir consommer un contenu, s’abonner, s’inscrire, prendre contact ou acheter…)
4. Rentable : donc que vous pouvez pérenniser cette source de trafic sans passer trop de temps ou dépenser trop de budget.

En revanche, le point commun des entreprises qui génèrent un flux de visiteurs réguliers et de manière prédictible est qu’elles améliorent peu à peu leurs méthodes jusqu’à maîtriser parfaitement chaque canal d’acquisition de trafic jusqu’à devenir de véritables machines.

1. Nous allons donc rappeler dans une 1ère partie les méthodes pour créer du trafic
2. Puis nous verrons les outils, canaux et stratégies de création de trafic

générer trafic site internet

1. La stratégie pour générer du trafic

Avant d’aborder les outils qui permettent de créer du trafic, je voulais rappeler les éléments essentiels d’une stratégie efficace.

1. Connaître vos forces et faiblesses

Vos sources de trafic dépendent largement de votre objectif final et de votre modèle économique.

La première étape consiste donc à situer le profil de votre site afin d’avoir conscience des opportunités mais aussi de vos limites en terme de trafic :

a. Pour les sites personnels ou à but non lucratif : vous n’avez généralement pas d’objectifs de revenus.
– Votre seule contrainte est d’attirer des personnes intéressées par votre thématique.
– Vous n’avez rien à vendre, l’utilisation de la publicité vous est donc de facto interdite.
– Privilégiez les leviers gratuits (référencement, réseaux sociaux, emailing…)

b. Pour les sites d’actualité ou un blog : vos revenus sont tirés de la publicité et/ou de la vente d’abonnements
– Vous devez attirer des profils plus spécifiques autour de votre thématique (femmes, cadres, étudiants…) pour mieux monétiser.
– Votre audience est votre source de revenus, il vous est donc difficile d’accéder aux leviers payants.
– Privilégiez les leviers gratuits (référencement, réseaux sociaux, emailing…)

c. Pour les sites de vente de produits : vos revenus sont tirés de vos ventes en ligne.
– Vous devez vous concentrer sur les profils ayant une intention d’achat (ou de pré-achat)
– Votre capacité à utiliser les leviers payants dépend de votre rentabilité : si le coût d’acquisition de chaque client est supérieur aux ventes effectives, vous ne pourrez pas utiliser la publicité de manière systématique.
– Dès lors, vous devrez investir prudemment jusqu’à optimiser vos processus de vente et favoriser dans un premier temps les leviers gratuits qui certes nécessitent de la patience, des efforts et de la créativité mais qui ne comportent pas de risques.
– Privilégiez un mix entre leviers gratuits et payants.

d. Pour les sites de vente d’outils ou de services en ligne : vos revenus sont tirés de la vente d’accès ou d’abonnements (mensuels…).
– Vous devez  attirer des profils rencontrant des problèmes spécifiques et en recherche de solutions.
– L’utilisation de la publicité dépendra à nouveau de votre capacité à rentabiliser vos dépenses par des ventes.
– Un outil ou un service en ligne permettant généralement de dégager une plus grande marge, vous devriez normalement privilégier un mix équilibré entre leviers payants et gratuits.

e. Pour le sites de vente de prestations : votre chiffre d’affaires est directement corrélé à votre capacité à générer des prises de contact.
– Vous devez  attirer des profils rencontrant des problèmes spécifiques et en recherche de solutions.
– La clé pour vendre des prestations à valeur ajoutée réside dans la focalisation sur une audience précise et la multiplication des points de contact avec vos prospects avant la vente.
– Un site construit autour de votre expertise et dont l’objectif est la vente d’un service (accompagnement, coaching, formation…) peut tout autant bénéficier des leviers gratuits que payants.

Pour synthétiser :

1. Définissez votre objectif final pour focaliser vos efforts sur vos audiences naturelles et faciles à atteindre (Scalabilité)
2. Toutes les sources ne se valent pas : vous pouvez attirer 10 000 visiteurs sans pour autant générer de revenus (Qualité)
3. Tous les visiteurs ne sont pas prêts à agir : multipliez les points de contact pour les capter au moment opportun. (Maturité)
4. L’accès aux sources de trafic payantes dépend de votre capacité à monétiser : optimisez vos processus (Rentabilité)

2. Définir votre client idéal

Le volume de trafic est une “vanity metric” : elle ne donne pas toujours une image précise de l’efficacité de votre site.

Un visiteur engagé avec un véritable problème spécifique peut suffire à générer 50 000 euros de chiffre d’affaires. Inversement, 100 000 visiteurs venus sur votre site par hasard ne feront jamais une stratégie de trafic.

Pour attirer une audience qui ait du sens pour votre site, le concept de “cible” n’est plus suffisant pour être efficace (exemple : vous aurez bien du mal à cibler les “jeunes de 15 à 23 ans” sur Internet).

Définissez au contraire le profil de votre client idéal.

Votre client idéal correspond au profil de visiteurs :
– Auprès de qui vous apportez un maximum de valeur
– Qui plus souvent que la moyenne passent à l’action (en s’inscrivant, en prenant contact ou en achetant…)
– Est en capacité de passer à l’action (suffisamment mature et solvable…)

En somme, il s’agit du visiteur qui sera à même de générer un maximum de revenus pour votre site (ou votre entreprise) en nécessitant un minimum de trafic afin de vous permettre de pérenniser et d’amplifier vos actions marketing.

identifier client idéal

3. Comprendre le comportement votre client idéal

Une stratégie de création de trafic va partir de la connaissance de votre client idéal pour venir naturellement croiser son chemin aux différents stades de sa maturité.

a. Lorsqu’il a un intérêt / une curiosité pour votre thématique
b. Lorsqu’il approfondit ses connaissances sur votre sujet
c. Lorsqu’il commence à percevoir un problème ou un désir
d. Lorsqu’il comprend ses limites et cherche une solution (payante ou non)
e. Lorsqu’il compare les solutions qui s’offrent à lui

Définir votre stratégie nécessite d’identifier d’abord les problèmes de votre client idéal en fonction de son stade de maturité pour pouvoir vous positionner à l’intersection de ses désirs, de ses besoins et de ses blocages.

Nous verrons dans le détail comment ajuster vos messages, contenus et publicités quand nous détaillerons chaque source de trafic.

4. Focaliser votre stratégie de trafic

A ce stade, vous devriez connaître :
a. Les sources naturelles de trafic à privilégier pour votre site pour vous mieux vous orienter
b. Le profil de client idéal que vous devez attirer pour tirer parti de votre trafic
c. Un début de cartographie des messages, contenus, publicités à produire pour toucher votre audience

Nous allons maintenant rappeler les bases pour réussir votre stratégie de trafic :

1. Consultez l’intégralité des sources de trafic listées dans ce guide
2. Notez sur un document Excel les sources qui pourraient être pertinentes pour vous
3. Evaluez si ces sources pourraient générer un volume important de trafic, avec un minimum d’efforts, en un minimum de temps et de manière rentable (à moyen terme) en donnant une note sur 5

sources de trafic

4. Choisissez 2 sources de trafic maximum sur lesquelles vous voyez un potentiel évident.
5. Choisissez une 3ème source qui sera votre source plus expérimentale.

Exemple : Dans mon cas spécifique, j’utilise en priorité une stratégie de référencement à travers des contenus
+ Une présence forte historique sur les réseaux sociaux (Twitter notamment)
+ 2 sources à l’origine expérimentales sont devenues centrales : la publicité sur Facebook et Google Adwords
+ Maîtrisant désormais parfaitement ces sources, mon nouveau canal expérimental est Youtube.

6. Procédez toujours par itération : testez d’abord 1 à 2 sources, amplifiez puis enfin étendez-vous sur de nouveaux canaux.
7. Testez, analysez, optimisez jusqu’à atteindre la rentabilité : aucune source de trafic n’est rentable dès le départ.
8. Tenez bon ! La grande majorité des sources de trafic demandent de la patience avant d’obtenir des résultats et vont grandir de manière exponentielle à mesure que vous optimiserez vos techniques.

Vous êtes désormais prêt à choisir vos sources, nous allons aborder les sources d’audience qui s’offrent à vous.

La liste des sources de trafic sur Internet

On divise traditionnellement les sources de trafic en 4 grandes familles :
1. Paid media : réunissant les sources de trafic payantes (Google Adwords, Facebook Ads…)
2. Owned media : le trafic généré grâce aux actifs de votre site (blog, contenus, vidéos…)
3. Shared media : l’audience issue des partages sur les réseaux sociaux et le bouche-à-oreille
4. Earned media : la visibilité acquise à travers vos relations presse, blogueurs ou influenceurs…

Ce modèle fonctionne correctement mais je préfère utiliser une typologie différente pour parler spécifiquement des sources de trafic Internet :

sources de trafic

1. Le trafic lié à votre notoriété : réunit les sources de trafic liées à votre influence ou à celle de votre entreprise, des mentions dans les médias au bouche-à-oreille et aux recommandations. Une source de qualité proche du passage à l’action et qui grandit avec le temps.

2. Le trafic gratuit : réunit le sources gratuites allant des liens entrants vers votre site au référencement et aux partages sur les réseaux sociaux. Une source de trafic qui nécessite du temps, des efforts et de la créativité mais également pérenne.

3. Le trafic payant : réunit les sources payantes de la publicité à l’affiliation en passant les partenariats rémunérés. Une source de trafic rapidement actionnable et scalable en fonction de votre rentabilité.

4. Le trafic lié à vos abonnés : réunit les visiteurs engagés de votre site qui, en s’abonnant à votre liste email, à un chatbot ou à des notifications, ont fait un pas de plus vers votre objectif final. Il s’agit d’une audience à travailler spécifiquement pour convertir plus souvent (en inscrits, en contacts, en ventes…).

Pourquoi une typologie différente : simplement parce que l’origine de votre trafic est un bon indicateur du niveau de maturité de votre visiteur (ou prospect). Chaque source de trafic a son utilité mais doit être actionnée en fonction du niveau où vous souhaitez agir pour obtenir des résultats.

générer trafic site web

Donc pour passer directement aux sources de trafic en fonction de cette catégorisation, voici les raccourcis :

1. Les sources de trafic liées à la notoriété
2. Les sources de trafic gratuites
3. Les sources de trafic payantes
4. Les sources de trafic liées à vos abonnés

Consultez le tutoriel pour comprendre les étapes pour générer du trafic
Consultez le guide pour générer du trafic sur votre site web

Les sources de trafic liées à la notoriété

1. La notoriété : La notoriété est votre capacité à faire partie des réponses qui viennent à l’esprit de vos visiteurs lorsqu’ils ont un besoin. Exemple : un utilisateur voulant vérifier une information sur la “Guerre de Cent Ans”, tapera certainement Wikipedia dans Google. Quels sont les sites que cherchent en priorité vos utilisateurs lorsqu’ils cherchent un service ou une information comme celle de votre site ?

Efficacité : La notoriété est une source de trafic d’excellente qualité dans la mesure où elle renvoie vers votre site des visiteurs déjà matures par rapport à ce qu’ils pensent trouver chez vous. L’augmentation de votre notoriété est un objectif de long terme et le trafic issu de votre notoriété est le fruit de l’ensemble de vos actions croisées : campagnes de publicité, relations presse, stratégie de contenus, réseaux sociaux…

2. L’influence : L’influence est la capacité de vos publications, études et prises de paroles (sur votre site ou sur des plateformes tierces comme les réseaux sociaux) à générer une action ou un impact auprès de votre audience.

Efficacité : L’efficacité de votre influence se mesure à l’aune de la taille de l’audience que vous êtes en mesure de toucher et de votre capacité à faire passer cette audience à l’action (par une interaction, un commentaire, un partage ou mieux un abonnement, un achat, une prise de contact…). Votre influence est l’addition et le résultat de la récurrence et de la continuité de vos actions marketing.

3. Le trafic direct : Le trafic direct est constitué de l’audience sur votre site provenant des visiteurs qui soit :
a. Connaissent le nom de votre site, de votre entreprise ou de votre marque et qui l’ont tapé dans la barre de leur navigateur
b. Connaissent l’URL de votre site Internet (donc son adresse exacte) et qui l’ont tapée dans la barre de leur navigateur
c. Ont mis votre site web en favoris et sont revenus vers votre site par ce biais

Efficacité : Le trafic direct est une audience d’excellente qualité, résultante directe de l’accroissement de votre notoriété, de votre influence et du bouche-à-oreille.

trafic direct

4. La recommandation : La recommandation (“referral” en anglais) recouvre l’ensemble des stratégies visant à organiser le bouche-à-oreille. A mesure que la notoriété de votre site grandit, vous bénéficiez évidemment d’un effet de masse critique. Vos actions marketing commencent à se fertiliser entre elles, vos campagnes fonctionnent mieux, vos communautés grandissent, vos contenus sont plus souvent partagés, vos visiteurs ou vos clients satisfaits vous recommandent et attirent de nouvelles personnes, créant un phénomène vertueux.

Vous pouvez encourager ces “viral loops” en :
a. Incitant à partager sur les réseaux sociaux
b. Récompensant vos meilleurs utilisateurs ou clients en les mettant en lumière ou en offrant un cadeau, un coupon…
c. Gamifiant l’expérience de recommandation en attribuant des points, des niveaux, des bonus
d. Rémunérant la recommandation à travers un programme d’affiliation (exemple : 10 ou 20% de commission)
e. Recrutant des “brand ambassadors” rémunérés pour répandre la bonne parole

Efficacité : Le trafic issu de la recommandation est d’excellente qualité. Il est nettement plus efficace de voir vos visiteurs ou clients parler en bien de votre site ou de votre produit que d’en clamer les bénéfices par vous-même. L’efficacité et la viralité d’un programme de “recommandation” dépend du nombre de personnes sollicitées et de la valeur perçue de votre incentive (un porte-clé cadeau générera moins de trafic qu’un coaching gratuit, 3 mois offerts sur un outil payant ou un coupon -50%).

Les sources de trafic gratuites

1. L’inbound marketing : L’inbound marketing (par opposition à l’outbound marketing qui regroupe les actions de marketing direct allant de la prospection commerciale aux campagnes de publicité) recouvre l’ensemble des stratégies visant à attirer des visiteurs sur votre site web pour les transformer en clients du content marketing au référencement en passant par les réseaux sociaux….

Efficacité : L’inbound marketing est une stratégie efficace pour générer un flux récurrent de trafic à moindre coût mais nécessite du temps, des efforts de la créativité. L’inbound marketing est notamment utile lorsque l’objectif de votre site Internet est de vendre des offres de valeur (des prestations complexes ou des produits relativement chers) nécessitant de multiplier les points de contact avec le prospect et d’instaurer une relation de confiance. 80% de mon trafic est généré grâce à l’inbound marketing mais rappelez-vous que l’inbound n’est jamais aussi efficace que lorsque couplé avec une stratégie outbound.

Consultez le guide de l’inbound marketing
Consultez le tutoriel pour faire de l’inbound marketing

2. Le content marketing : Le content marketing (ou marketing de contenus) est une composante de l’inbound marketing et regroupe l’ensemble des stratégies de création de trafic basées sur la création de contenus permettant de bénéficier de visibilité gratuite sur les moteurs de recherche et réseaux sociaux :

a. Contenus textes : contenus experts, business cases, études, histoires…
b. Contenus visuels : photos, gifs animés, dessins, infographies, schémas, citations..
c. Contenus sonores : podcasts, musique…
d. Contenus vidéo : tutoriels, témoignages, webinaires…
e. Contenus live : vidéos en direct…
f. Stories
g. Concours…
h. Contenus générés par les utilisateurs

Efficacité : L’efficacité du content marketing dépend de la plateforme choisie. La tendance des grands acteurs (Google, Facebook, Instagram, Linkedin…) va dans le sens d’une part toujours plus faible de visibilité gratuite au bénéfice de la visibilité payante. Cela signifie concrètement que les contenus sponsorisés dans le cadre de campagnes Google ou Facebook prennent toujours plus de place dans les résultats de recherche et dans les fils d’actualité. En parallèle, émerger sur ces plateformes dominantes nécessite des contenus engageants, pertinents et de qualité pour pouvoir émerger face à la concurrence et ne pas être enterrés par les algorithmes. Il est donc parfois intéressant de se focaliser sur des plateformes en émergence où la concurrence est moindre.

Au-delà de ce constat, le marketing de contenus reste l’une des sources les plus efficaces de générer du trafic vers votre site web. Il s’agit certes d’une source lente à croître surtout si vous débutez, sans liste email ni communauté, mais qui à tendance à augmenter ensuite de manière exponentielle.

Consultez le guide du content marketing
Consultez le tutoriel pour faire du marketing de contenus

3. Le marketing vidéo : Le marketing vidéo est une sous-branche du marketing de contenus. Il se concentre comme son nom l’indique sur la production de contenus vidéo (tutoriels, témoignages, webinaires, publicités vidéos, vidéos en direct, live sur les réseaux sociaux…).

Efficacité : La vidéo permet à la fois d’enrichir les contenus texte de votre site et d’être présent sur des plateformes tierces comme Youtube, Facebook ou Linkedin. Si elle ne créé pas directement du trafic vers votre site (même s’il est souvent possible indirectement de rediriger une partie de l’audience grâce aux liens dans vos descriptions vidéo ou dans les messages accompagnant la publication de vos vidéos), la vidéo permet de donner un visage à votre entreprise, d’augmenter votre notoriété et d’engager votre communauté. L’impact de vos vidéos dépend de la récurrence à laquelle vous produisez vos contenus et de la taille de l’audience touchée.

Consultez le guide du marketing vidéo
Abonnez-vous d’ailleurs à ma chaîne Youtube : on parle trafic, prospects, clients.

4. Le marketing visuel : Le marketing visuel est également une sous-branche du marketing de contenus. Il se concentre sur la production de visuels (photos, gif animés, dessins, infographies, schémas, citations illustrées…) conçus pour générer des partages sur les réseaux sociaux et remonter dans les moteurs de recherche.

Efficacité : Les visuels permettent d’enrichir votre site donc d’améliorer l’expérience utilisateur et souvent les conversions. Les visuels contribuent indirectement à attirer du trafic sur votre site en ressortant sur Google Images et en servant de support pour communiquer sur les réseaux sociaux où ils règnent en maître avec la vidéo. L’impact d’une stratégie de trafic basée sur les contenus visuels dépend de leur qualité, des émotions qu’ils génèrent et des connaissances qu’ils transmettent. Il s’agit d’une stratégie lente mais rarement utilisée (car complexe à mettre en oeuvre) et qui, dans tous les cas, est fortement complémentaire de votre stratégie de contenus et de référencement.

5. L’ingénierie en tant que marketing : Le concept d'”engineering as a marketing” englobe le développement d’outils, applications, widgets, calculateurs, quiz ou mini-sites spécifiquement conçus comme un levier marketing pour générer du trafic et des prospects. Il s’agit d’une variante de l’inbound marketing utilisant un filon moins prisé (et pourtant qui peut susciter

Efficacité : L’attention est une denrée rare, la création d’outils peut permettre d’attirer des audiences qualifiées, d’obtenir des backlinks de qualité voire d’obtenir des couvertures dans la presse et les blogs. Si vous avez les compétences en interne ou un budget pour externaliser, il s’agit définitivement d’une brique à intégrer à votre stratégie.

6. Le marketing des moteurs de recherche : Le marketing des moteurs de recherche (ou Search Engine Marketing / SEM en anglais) englobe les stratégies gratuites (stratégies de référencement / SEO) et payantes (publicité sur les moteurs de recherche).

Efficacité : le marketing sur les moteurs reste une valeur sûr pour générer du trafic. Google est le principale source mondiale de trafic. Si les réseaux sociaux restent des plateformes efficaces pour les thématiques qui s’y prêtent (politique, humour, fitness, beauté, cuisine…), les moteurs restent incontournables en B2B.

7. Le référencement : Le référencement (Search Engine Optimization / SEO en anglais) est l’art de produire, d’optimiser et de promouvoir des pages et des contenus afin de répondre au mieux aux requêtes des utilisateurs tout en satisfaisant les moteurs de recherche (notamment sur Google) afin d’obtenir les meilleures positions sur les expressions qui ont du sens pour vous.

Parmi les moteurs dominants en français :
a. Google très largement premier
b. Bing loin derrière
c. Ensuite Qwant, Ecosia, Lilo, Yahoo, DuckDuckGo

Efficacité : Le référencement est évidemment l’un des piliers de l’inbound marketing. Il s’agit d’un trafic qui augmente lentement, nécessite des efforts et une expertise mais qui a comme qualité d’être durable dans le temps donc un trafic qui va grandir de manière exponentielle. Entre 50 et 80% du trafic de mon site Internet provient de Google.

Consultez le guide du référencement / SEO
Consultez le tutoriel pour être premier sur Google

8. La création de liens entrants : L’acquisition de liens entrants (backlinks) regroupe les stratégies permettant d’obtenir sur une base régulière des liens de qualité pointant vers les pages stratégiques de votre site. Les backlinks sont utiles à double titre : d’une part, ils génèrent un trafic composé de visiteurs qualifiés vers votre site mais, d’autre part, ils permettent à vos pages de booster leur référencement, les liens demeurant l’un des principaux critères de pertinence pour Google.

Attention cependant : Google n’autorise pas (a priori) la création de liens “non naturels”. Comprendre que si vous poussez trop fort dans cette direction, vous pourrez voir votre site pénalisé voire blacklisté.

Parmi les stratégies efficaces pour obtenir des backlinks :
a. La notoriété : l’ensemble des efforts marketing pour vous faire connaître génèrent des résultats exponentiels en terme d’acquisition de backlinks. Bon à rappeler : plus votre site est visité et (re)connu, plus vous vous connectez avec les influenceurs de votre secteur et plus vous attirez les liens. [0 risque]
b. Le linkbaiting : le linkbaiting se focalise sur la création de contenus spécifiquement conçus pour attirer des liens via la production d’outils, d’infographies, d’études, de résultats chiffrés, de business cases… [0 risque]
c. Les relations presse : une stratégie de relations presse permet d’obtenir à moyen terme des retours en terme de couvertures journalistiques mais également en terme de liens entrants (par exemple lorsque vous êtes cité dans un article en ligne). [0 risque]
d. Les relations blogueurs : les relations avec les blogs ne généreront pas un volume de trafic similaire à un article dans les médias traditionnels mais vous aurez plus souvent droit à un backlink de qualité sur des sites thématiquement proches. [0 risque si vous n’abusez pas sur les liens insérés]
e. Rachat de domaines abandonnés : consiste à racheter un nom de domaine disposant déjà de nombreux liens entrants. Je n’ai jamais utilisé cette tactique dans un objectif SEO. A réserver par conséquent aux experts. [A vos risques et périls]
f. Réseaux privés de sites et blogs : consiste à vous créer votre propre réseaux de sites Internet sur lesquels contrôler la pose de vos backlinks. Cette stratégie nécessite du temps et beaucoup de technique pour créer, héberger et maintenir le réseau. Mais elle est surtout dangereuse si vous n’êtes pas expert. Je n’utilise pas ce genre de technique black hat. [A vos risques et périls]

Il existe évidemment des moyens payants d’obtenir des backlinks que nous verrons dans la partie dédiée au trafic payant.

Efficacité : L’efficacité d’une stratégie d’acquisition de backlinks tient au volume de liens que vous êtes en capacité de créer mais également à leur aspect “naturel” aux yeux de Google afin d’éviter les pénalités. Par ailleurs, un “bon” backlink est un lien publié sur un article de qualité, sur une thématique venant en complémentarité et sur un site faisant autorité dans son domaine.

Consultez le guide pour obtenir des backlinks

9. Les relations presse : Les relations presse (visant donc journaux papier, télévisions, radios…) sont un moyen efficace d’augmenter votre notoriété.

Pour être repris dans les médias :
– Avoir une actualité qui intéresse les journalistes ou mieux une histoire à raconter
– Produire des outils, des statistiques, des études, une expertise
– Proposer tribunes, prises de parole, interviews voire contenus dans l’espace blogs des grands médias

Il existe des moyens de rémunérer la visibilité dans les grands médias que nous traiterons dans la partie dédiée au trafic payant.

Efficacité : D’expérience, la mention de votre site dans une émission de télévision ou un grand journal ne changera pas la vie de votre entreprise du jour au lendemain. Vous obtiendrez un joli boost d’audience, parfois un backlink et du bouche-à-oreille. Cependant, une stratégie de relations presse n’a – de mon point de vue – pas de sens si elle ne s’inscrit pas dans des objectifs à long terme de notoriété.

10. Les relations blogueurs : La relation blogueurs consiste à entrer en contact avec les blogs en complémentarité avec votre site Internet pour obtenir des publications et ainsi accéder à leur audience.

Pour apparaître dans les blogs :
– Partenariat d’échange de visibilité
– Offrir un cadeau pour le blogueur ou destiné à son audience (échantillons, abonnements gratuits, invitations à un événement…)
– Avoir une actualité qui intéresse le blogueur (un lancement, un outil, un produit…)
– Produire des statistiques, des études, une expertise.
– Proposer un contenu de qualité déjà rédigé et prêt à être publié (guest post)
– Solliciter une interview ou une participation à un article collectif (roundup post)
– Réclamer des liens : lorsque votre nom de marque est mentionné sans son lien
– Remplacer des liens : lorsqu’un lien est mort sur un blog, proposer un de vos contenus à jour pour réparer le lien…

Il existe évidemment des moyens de rémunérer ces partenariats que nous verrons dans la partie trafic payant.

Efficacité : Lorsque vous débutez une stratégie de génération de trafic, les premiers résultats sont longs à obtenir. Il est par conséquent toujours bon de s’adosser sur les “gros” de votre thématique pour grandir plus vite. Le volume de trafic n’est pas aussi important sur les blogs francophones qu’aux Etats-Unis mais il s’agit d’une bonne stratégie pour démarrer, obtenir vos premiers backlinks et profiter de l’aura de blogueurs déjà reconnus.

11. Les relations influenceurs (en mode non payant) : La relation avec les influenceurs est une stratégie différente de la relation avec les blogueurs. Si certains blogs sont “influents”, beaucoup d’influenceurs sont en effet surtout présents sur les réseaux sociaux. La relation influenceurs consiste à mettre en place des processus pour obtenir de la visibilité sur ces canaux de manière régulière.

Pour être mentionné par les influenceurs :
– Partenariat d’échange de visibilité
– Offrir un cadeau pour l’influenceur ou destiné à son audience (échantillons, abonnements gratuits, invitations à un événement…)
– Avoir une actualité qui intéresse l’influenceur à travers lequel il va pouvoir s’exprimer (un événement, un produit, un contenu…)

Il existe également des moyens de rémunérer ces partenariats à retrouver dans la partie trafic payant.

Efficacité : L’impact d’une stratégie influenceurs dépend du nombre de comptes participant à vos opérations, de la manière avec laquelle ces personnalités s’approprient votre message à travers leurs contenus (visuels, vidéos ou stories) mais également de leur influence réelle (donc de leur impact) auprès de leur audience. Si les influenceurs qui cumulent des millions d’abonnés ont forcément une force de frappe importante, ils ne partagent généralement qu’en échange d’une rémunération. Les “micro-influenceurs” sont plus à l’écoute de partenariats gagnant-gagnant et ont l’avantage de toucher une audience plus ciblée. Enfin, si les influenceurs sont un canal à intégrer pour augmenter votre notoriété et bénéficier de la “recommandation” de personnalités déjà reconnues sur votre thématique, n’attendez pas forcément un volume de trafic important.

12. Le marketing viral : Le marketing viral (parfois appelé “buzz marketing” ou “viral marketing”) est une stratégie permettant de générer de l’attention et éventuellement d’attirer des visiteurs ou clients sur votre site en créant une onde de partages grâce à des mécaniques conçues spécifiquement pour atteindre cet objectif.

Efficacité : L’efficacité d’une campagne de marketing viral dépend de la créativité de son concept, de la puissance de la mécanique virale, de votre capacité à lancer cette mécanique pour que le bouche-à-oreille s’enclenche, enfin de l’alignement entre la visibilité obtenue et vos objectifs marketing. Il s’agit généralement d’une méthode réservée aux organisations disposant de moyens importants pour produire et diffuser des contenus viraux avec des retombées valorisables. Creusez quand même du côté du “Guerilla marketing” pour trouver des idées adaptées pour faire un maximum de bruit avec un minimum de moyens.

Consultez le guide du marketing viral

13. Les partages sur les réseaux sociaux : Je parle en détail dans la partie dédiée au trafic lié à abonnés de la manière dont vos communautés sur les réseaux sociaux peuvent contribuer à drainer une audience qualifiée vers votre site .

Le trafic généré par vos abonnés réseaux sociaux est une audience relativement chaude (l’abonnement à un compte social est un premier signe d’engagement). Pour autant, le potentiel de vos contenus ne se limite pas à la seule visibilité que vous obtenez lorsque vous publiez sur vos médias sociaux. Vos contenus (vidéos, visuels, articles, ressources…) vivent leur propre vie et sont découverts par de multiples biais au gré des partages de mur en mur, par chat ou email, des recommandations, des republications et des découvertes fortuites.

Vous ne pouvez pas “contrôler” cette source de trafic mais pouvez cependant faire en sorte d’organiser la “partageabilité” (shareability) de vos contenus pour profiter de cette manne en vous focalisant sur :
a. Les sujets qui génèrent le plus de partages dans votre niche
b. Les émotions qui suscitent le plus de réactions : contenus inspirants, drôles, émouvants, léchés, sexy, conflictuels…
c. Les formats de contenus qui connaissent du succès sur les médias sociaux : vidéos, stories, visuels, contenus longs, histoires…
d. En encourageant les partages : en incitant à le faire ou en facilitant techniquement le partage.

Efficacité : Baser votre stratégie sur la partageabilité de vos contenus peut avoir du sens pour certaines niches qui s’y prêtent particulièrement bien : luxe, beauté, sport, healthy, food fitness, politique, humour, sexy, people, buzz… A retenir cependant que réussir sur ce créneau nécessite de produire du contenu en continu avoir d’obtenir les premiers effets et d’accepter d’être patient. Sur des thématiques qui s’y prêtent moins (contenus experts, actualités…), les partages resteront un bonus appréciable mais ne pourront constituer le socle de votre stratégie.

Consultez le tutoriel pour les publications efficaces sur les réseaux sociaux

14. Le Growth Hacking : Le Growth Hacking est une méthodologie intégrant la création de trafic dans une problématique plus large de croissance des entreprises, start-ups, outils en ligne, applications mobiles…

Le Growth Hacking décompose vos actions marketing en 6 étapes :
1. La phase de validation du Product/Market Fit permet de valider votre site, offre ou service pour faciliter les étapes suivantes.
2. La phase Acquisition correspond à la phase de création de trafic et d’attraction de prospects.
3. La phase Activation met l’accent sur la conversion de cette audience en inscrits, abonnés, prospects…
4. La phase Rétention a pour objectif d’engager ces abonnés pour les faire rester (ou revenir) le plus souvent possible.
5. La phase Revenus vient optimiser votre système pour faire de vos abonnés des clients payants et rentables.
6. Enfin la phase Recommandation sollicite vos clients satisfaits pour créer une “boucle virale” et attirer de nouveaux clients.

growth hacking

Efficacité : L’intérêt de la démarche du Growth Hacking vient du fait :
1. Qu’elle met l’accent sur les étapes qui permettent d’obtenir un effet de levier plus rapide (et généralement cette démarche ne débute pas par la génération de trafic, longue et coûteuse, sans avoir au préalable optimiser votre offre et votre système).
2. Qu’elle permet – une fois identifiés les leviers de croissance – d’investir dans les actions pertinentes pour générer de la visibilité rapidement notamment à travers des “Growth Hacks”, ces tactiques permettant de grossir plus vite comme celles utilisées par Gmail, Uber ou Airbnb.

Consultez le guide du Growth Hacking

15. Le cold emailing : Le cold emailing est une stratégie visant à obtenir les adresses emails de profils potentiellement intéressés par votre site Internet (et vos offres) pour les engager ensuite par email.

L’obtention de ces profils et adresses emails se faisant généralement par :
– Scrapping d’emails sur les réseaux sociaux (notamment Linkedin)
– Scrapping d’emails sur Internet
– L’achat de fichiers email

Efficacité : L’utilisation d’adresses emails sans l’autorisation du destinataire dans un but de prospection est soumis à la législation française. Par ailleurs, vous ne devriez pas considérer l’emailing comme un moyen de générer un volume important de trafic mais plutôt focalisé sur la conversion en clients. Une fois ces limites posées, l’efficacité d’une stratégie de cold emailing va dépendre de la qualité de votre mailing liste et de la pertinence de vos messages. Si vous ciblez 100 profils d’avocats obtenus sur Linkedin avec un un email personnalisé pour promouvoir un site juridique ou un nouveau service pour les cabinets d’avocat, vous des résultats bien supérieurs à un envoi générique auprès de 50 000 adresses non qualifiées.

Consultez le tutoriel pour faire du cold emailing

16. Les événements : Les événements”in real life” peuvent permettre de créer du trafic vers votre site notamment :

– Les événements de réseautage
– Les conférences et séminaires
– Les salons
– Les ateliers, formations, coaching de groupes

Efficacité : Promouvoir votre site lors d’une rencontre ne générera jamais un volume important de visiteurs. En revanche, cette audience sera quasiment à chaque fois déjà bien sensibilisée à votre message donc prête à passer à l’action pour s’abonner à une newsletter, acheter un produit ou prendre rendez-vous. Bien que chronophages, les rencontres sont en effet un bon moyen d’être découvert surtout si vous élevez cette méthode en système (imaginez un réseau de réseauteurs ou de formateurs dispatchés sur le territoire et chargé d’obtenir des abonnés ou des clients).

Les sources de trafic payantes

1. L’outbound marketing : L’outbound marketing (par opposition à l’inbound marketing qui regroupe les actions marketing visant à attirer des visiteurs sur votre site Internet pour les convertir en prospects) recouvre l’ensemble des stratégies permettant d’aller activement à la conquête de nouveaux clients à travers la prospection commerciale ou la publicité.

Efficacité : L’approche outbound reste l’un des moyens les plus directs pour générer du trafic rapidement (Je paye ➧ J’ai du trafic) et, plus globalement, pour rentrer des clients de manière régulière. La difficulté réside essentiellement dans la qualité des offres que vous cherchez à promouvoir et dans l’efficacité de vos actions commerciales et publicitaires. Car sans rentabilité, les stratégies d’outbound vous resteront interdites. Par ailleurs, pour les offres complexes (à forte valeur ajoutée et destinées à des cibles précises), des actions de prospection commerciale et des campagnes publicitaires ne sont cependant jamais aussi efficaces que couplées à une stratégie d’inbound Internet correctement coordonnée (mêlant donc contenus texte, vidéos et visuels, référencement, réseaux sociaux, emailing et marketing automation).

Consultez le tutoriel pour faire de la prospection sur Internet

2. L’email marketing : Le marketing par email recouvre toutes les stratégies permettant de générer des clics et des ventes à travers l’envoi d’emails à des profils ciblés et (en théorie) prêts à entendre votre message.

Il existe plusieurs moyens d’utiliser l’email marketing  :
– En faisant appel à une entreprise spécialisée dans l’emailing pour sélectionner des profils pertinents pour vos envois.
– En faisant appel à un prestataire pour constituer votre propre base d’emails “optin” (OK pour recevoir vos emails) (généralement à travers des concours ou des opérations spéciales).
– En collaborant avec un partenaire prêt à donner accès à sa base d’emails contre rémunération ou partage de revenus.
– En utilisant votre propre base d’abonnés emails déjà inscrits et engagés (voir partie trafic lié à abonnés)

Efficacité : L’accès à un grand volume d’emails coûte cependant relativement cher mais l’email marketing peut dans ce cadre être une source importante et rapide de trafic qualifié.

Consultez le tutoriel pour utiliser l’email marketing

3. La publicité sur Internet : La publicité sur Internet permet de générer du trafic “à la demande” en fonction de vos objectifs : notoriété, engagement, génération de leads, conversions, prises de contact… Cette source de trafic est cependant inutilisable (ou de manière très limitée) si vous n’avez rien à vendre sur votre site. Si au contraire votre site est conçu pour vendre vos produits, vos services ou vos prestations, la publicité est la clé pour “scaler” votre entreprise et vous développer beaucoup plus rapidement qu’en utilisant simplement les leviers gratuits, plus longs à donner des résultats.

Efficacité : Les campagnes de publicité en ligne sont un canal incontournable pour augmenter votre trafic. Pour autant, le mythe du 1 annonce – quelques clics achetés – 1 vente n’existe pas (ou quasiment pas). Dans la majeure partie des cas, le parcours client prend plus de temps de la découverte de vos offres à la vente. Par conséquent, votre accès (illimité) au trafic payant dépend de votre capacité à optimiser votre tunnel de vente pour réduire au maximum vos coûts tout en générant une marge maximale. Cela passe par un ciblage précis, une offre validée par le marché, des campagnes coordonnées et au budget optimisé et enfin par un processus de vente efficace pour rentabiliser au maximum chaque possibilité de faire une vente.

Consultez le guide de la publicité en ligne

4. La publicité sur les moteurs de recherche : La publicité sur les moteurs de recherche (Search Engine Marketing ou Search Engine Advertising en anglais) est une sous-catégorie importante de la publicité sur Internet permettant de diffuser des annonces en fonction de ce que tapent les utilisateurs dans les moteurs (et de coupler éventuellement avec des éléments de ciblage socio-démographique ou comportemental).

Vous pouvez accéder aux campagnes de publicité sur les moteurs à travers :
– Les campagnes Search de Google Adwords qui permettent d’apparaître dans les résultats de recherche Google et de Youtube
– Bing Ads qui désormais couvre également les publicités du réseau Yahoo Ads et AOL)

augmenter trafic

Efficacité : Les campagnes de publicité avec ciblage par mots-clés sont intéressantes lorsque votre offre dispose d’un parcours d’achat relativement court (“j’ai besoin d’un coiffeur pour mon mariage, je tape “coiffure mariage”, je compare les 2 premiers sites, je contacte le meilleur”). En revanche pour des offres nécessitant un parcours plus long de la découverte à la vente, ce type de ciblage n’est ni rentable ni efficace et l’on se tournera plutôt vers le Display pour augmenter sa visibilité et des publicités à la performance pour générer la vente ou la prise de contact.

Consultez le guide de la publicité sur Google Adwords
Consultez le guide de la publicité sur Youtube

5. La publicité Display : La publicité permet d’afficher vos bannières et annonces sur des sites en affinité avec votre marque en profitant de ciblages socio-démographiques ou comportementaux.

Vous pouvez accéder aux campagnes de publicité Display à travers :
– Les campagnes Display de Google Adwords qui permettent d’afficher vos bannières sur certains site du réseau Google, sur certains emplacements de Youtube et sur l’ensemble des sites partenaires du réseau Display de Google.
– En passant directement par des régies indépendants
– En négociant directement avec les blogs et médias qui vous intéressent

publicité display

Efficacité : La publicité Display est moins tournée vers la performance directe en terme de transformation mais va permettre d’être constamment visible pour vos clients durant leurs pérégrinations sur Internet mais aussi de générer des clics à moindre coût.

Consultez le guide de la publicité Display sur Google Adwords

6. La publicité sur les réseaux sociaux : La publicité sur les réseaux sociaux (social ads) permettent d’accéder à toute une nouvelle génération de formats de publicité conçus autant pour générer de la visibilité sur ces plateformes que pour renvoyer du trafic vers votre site, générer des prospects, augmenter vos ventes ou développer les installations de votre application.

Vous pouvez accéder aux campagnes de publicité sur les réseaux sociaux à travers :
– Facebook Ads
– Instagram Ads
– Twitter Ads
– Linkedin Ads
– Youtube Ads
– Pinterest Ads
– Snap Ads…

publicité réseaux sociaux

Efficacité : L’efficacité de vos campagnes tiendra à votre bonne compréhension des attentes des audiences propres à chaque plateforme et des formats d’annonces fonctionnant le mieux. Ensuite, comme pour tout levier payant, la génération de marges suffisantes (entre le coût de vos campagnes et le produit de vos ventes) dictera votre capacité à amplifier vos investissements et par conséquent votre trafic.

Consultez le guide de la publicité sur les réseaux sociaux

7. La publicité native : La publicité native (native advertising) est une forme de publicité dont les annonces, contrairement aux bannières traditionnelles, vont venir s’adapter au contenu éditorial des sites. Généralement, en imitant les “suggestions” et “articles recommandés” d’un site d’actualité ou en intégrant une vidéo promotionnelle mais en apparence complémentaire à un contenu.

publicité native

Vous pouvez accéder aux campagnes de publicité natives à travers les plateformes :

– Outbrain
– Taboola
– Ligatus
– Bing Ads qui gère désormais Yahoo Ads
– Google Adwords à travers certains formats Display
– Dans une certaine mesure, les posts sponsorisés sur Facebook Ads, Twitter Ads, Linkedin Ads sont une forme de publicité native.

Efficacité : Les campagnes de publicité natives fonctionnent d’autant mieux que vos annonces ressemblent à de véritables contenus “informatifs” plutôt qu’à des bannières publicitaires auxquelles les utilisateurs font de moins en moins attention. Un contenu viral avec de forts taux de clics vous permettra d’obtenir des millions de vues à un tarif maîtrisé. Dans un système publicitaire à plusieurs niveaux, la publicité native peut permettre d’être “découvert” par vos clients potentiels avec un contenu intéressant avant d’engager plus la conversation avec des annonces plus directes (et du retargeting par exemple).

8. La publicité traditionnelle : La publicité classique peut permettre à certains égards de créer une passerelle entre le “monde réel” et votre site web. Encore faut-il intégrer cette dimension dès la conception de vos supports publicitaires en faisant mention du nom de votre site et de son URL, en proposant un contenu, une vidéo, un coupon ou un bonus à découvrir sur un lien spécifique, en ajoutant pourquoi pas un QR code.

Parmi les supports de publicité traditionnelle :
– La publicité à la télévision
– La publicité dans les cinémas
– La publicité radio
– La publicité dans les journaux et magazines
– Les supports Print : affiches, plaquettes, cartes de visite…
– Le street marketing

Efficacité : Utiliser la publicité classique pour générer du trafic vers votre site ne peut être qu’une stratégie indirecte. Pour autant, comme vu précédemment, il est possible de rediriger une partie de cette visibilité vers votre site web. Par ailleurs, plus vous travaillez votre notoriété et plus vous imprimez le nom (et l’utilité) de votre marque dans l’esprit des gens. Avec en retour des visites régulières de la part de ces prospects déjà engagés.

9. Les partenariats médias : Les partenariats avec les médias sont le pendant “payant” des relations presse. Ces partenariats rémunérés peuvent prendre la forme de :

– Contenus publi-rédactionnels produits par le média
– Mise en avant de contenus produits par l’annonceur

Efficacité : L’efficacité en terme de trafic dépend des audiences de la chaîne de télévision / radio ou du tirage du journal ainsi que la reprise de ce contenu ou non dans la version en ligne du média (avec un backlink notamment). Si un passage sur un grand média peut donner un coup de boost passager, comme pour les relations presse, mieux vaut viser le long terme et la récurrence pour en tirer des bénéfices. Enfin, au-delà des visiteurs que vous pourriez gagner, la présence dans un journal ou une télévision (même rémunérée) peut donner de l’épaisseur et de la crédibilité à votre entreprise ou votre site Internet.

10. Les partenariats blogueurs : Les partenariats blogueurs rémunérés peuvent permettre d’accéder de manière plus systématique à leur audience (par opposition aux relations blogueurs où l’on va plutôt chercher des partenariats gagnant-gagnant basés sur le partage d’informations ou l’envoi de cadeaux qui puissent intéresser le blogueur et/ou son audience).

Parmi les types de partenariats rémunérés, on trouve :
– Les contenus sponsorisés rédigés par l’auteur du blog
– Les contenus invités rédigés par l’annonceur et publiés contre rémunération
– Les partenariats de type affiliation où le blogueur va recevoir une commission en fonction des ventes de votre produit, service ou outil.

Efficacité : Ce type de partenariat peut rapidement être intéressant en terme de trafic (au moins à votre lancement) s’il est mis en place de manière systématique (pas 1 fois par mois et on oublie) car il permet de toucher des audiences qualifiées, de profiter d’un bon backlink généralement et de s’adosser à la réputation du blogueur pour faire passer son message. De plus, les blogs relativement anciens disposent déjà de communautés et d’un bon référencement : vos contenus iront donc plus loin, plus rapidement.

11. Les partenariats influenceurs : Les partenariats influenceurs rémunérés permettent d’avancer vos pions et ainsi vous imposer plus rapidement comme un acteur dans votre niche ou marché tout en vous appuyant sur la créativité des influenceurs pour faire vivre votre message auprès de leur communauté.

Parmi les types de partenariats rémunérés, on trouve :
– Les contenus sponsorisés (photo, vidéo, story…) créés par l’auteur l’influenceur (avec leur patte artistique)
– Les contenus invités créés par l’annonceur et relayés contre rémunération
– Les partenariats de type affiliation où l’influenceur va recevoir une commission en fonction des ventes de votre produit, service ou outil.

Efficacité : Choisissez bien les plateformes où attaquer votre cible (Youtube ? Instagram ? Snapchat ? Facebook ?…), sélectionnez les influenceurs en fonction de leur capacité à engager leur communauté (et non pas simplement en fonction du nombre de followers), accompagnez les influenceurs tout en leur laissant l’espace pour être créatifs. Surtout analysez les retours, optimisez et systématiser votre approche si vous souhaitez faire de ce levier un canal efficace de visibilité et de trafic.

12. L’achat de backlinks : L’achat de liens entrants va consister à rémunérer les blogs, médias et influenceurs pour spécifiquement insérer des backlinks dans leurs contenus afin d’obtenir un boost dans le référencement de votre site.

Il existe plusieurs manières de procéder :
a. En demandant la publication d’un post sponsorisé de qualité avec insertion d’un lien qu’on évitera de sur-optimiser vers une page complémentaire sur votre site.
b. En demandant au blog / média / influenceur de produire un contenu dans lequel un lien sera inséré.
b. En achetant directement l’ajout d’un lien dans un contenu déjà publié.

Efficacité : Acheter des backlinks est officiellement interdit par Google. Il n’en reste pas moins que beaucoup de sites utilisent cette stratégie. Plus votre approche sera orientée “qualité” (de bons contenus sur des sites d’autorité avec des liens pas trop optimisés sur des mots-clés grillés d’avance), plus vous passerez entre les mailles du filet. Je n’achète personnellement jamais de liens et préfère soit publier des contenus invités de qualité sur des sites partenaires soit participer à des interviews ou des articles écrits à plusieurs mains où la présence de mes liens est logique. Donc sans risque.

13. Le co-branding : Le co-branding consiste à réaliser une campagne de publicité en association avec un site, une association, une entreprise ou une marque afin de partager les coûts tout en démultipliant l’impact de votre campagne.

Efficacité : L’efficacité d’une campagne de co-branding dépend du partenaire et de la campagne en elle-même. Pour autant, il me semble toujours une bonne idée de trouver des partenaires complémentaires pour grandir ensemble sans se cannibaliser (exemple : une entreprise et une association, une start-up et un grand compte, un outil en ligne et un expert reconnu dans le marché…)

14. Les programmes d’affiliation : Les programmes d’affiliation (ou programmes de referral) permettent de mettre en place des partenariats rémunérés en redistribuant les commissions à qui de droit à chaque fois qu’une vente est réalisée. L’affiliation permet ainsi d’organiser un réseau de partenaires, revendeurs, influents qui pourront promouvoir votre offre en fonction de leur compétence et en tirer un revenu.

Efficacité : Ce type de programme est extrêmement rentable en terme de trafic et de ventes pour peu que le partage de commission soit équitable (de 10 à 50% du prix de vente généralement), que votre offre soit vraiment attractive (pour que vos partenaires aient envie de s’engager) et que votre processus de vente soit optimisé (un site buggé, daté ou complexe vendra peu, vos affiliés se redirigeront peu à peu vers des produits plus simples et rémunérateurs). Pour toutes ces raisons, un programme d’affiliation est généralement la pierre qui vient coiffer votre édifice. Donc pas un canal à utiliser dès le lancement.

15. Le développement commercial : Des équipes commerciales actives peuvent être un facteur de création de trafic surtout si ce lien entre prospection et site Internet est systématisé dans votre fonctionnement interne.

Les occasions où créer une passerelle entre contact commercial et site Internet :
– Les événements de réseautage
– Les conférences et séminaires
– Les salons
– Les ateliers, formations, coaching de groupes

Efficacité : Le trafic issu d’un travail de fond en terme de Business Development ne générera jamais un flot de visiteurs monstre. En revanche il s’agit d’une audience d’excellente qualité puisque ces personnes viennent sur votre site après un premier contact commercial et sont à ce titre déjà engagées.

Consultez le tutoriel pour mettre en place une stratégie commerciale

Les sources de trafic abonnées

1. Le marketing automation : Le marketing automation consiste à automatiser (en partie) la relation avec vos prospects du premier contact avec votre entreprise jusqu’à la vente. Le marketing automation s’attache donc à capter l’attention des profils qui vous intéressent pour ensuite créer une relation permettant d’éduquer vos prospects à vos solutions et de guider logiquement vers le passage à l’action.

Le marketing automation nécessite donc :
– Des sources de trafic initiales pour irriguer votre système
– Des moyens de créer la connexion : à travers la collecte d’un email ou l’abonnement à un chatbot
– Des séquences de “nurturing” destinées à engager le prospects, guider, conseiller et convaincre.
– Des pages pour convertir : pages d’offres, outils de prises de rendez-vous, moyens de paiement…

Consultez le guide du marketing automation
Téléchargez mes 53 outils pour générer du trafic, des prospects et des clients

Efficacité : Le marketing automation est une stratégie indispensable pour générer des clients dès lors que votre offre est complexe (dès lors en fait qu’il faut plus d’un point de contact avec votre site ou marque pour réaliser une vente). Le marketing automation vous donne l’opportunité d’industrialiser la relation avec le client (donc de l’optimiser avec le temps) et de vous laisser le temps de convaincre. En terme de trafic, ce n’est pas lourd mais ces clics valent de l’or.

2. Les listes d’abonnés email : L’email marketing consiste à prospecter par email généralement sur des cibles froides (cold emailing) ou tièdes (généralement sur des listes travaillées) (deux leviers dont nous avons parlé dans la partie trafic gratuit et trafic payant). Nous parlerons ici uniquement de vos listes d’abonnés emails qui constituent (normalement) une source de trafic allant de tiède à chaud inscrits par l’intermédiaire d’un bonus accessible sur votre site (coupon, cadeau, guide gratuit..) ou par le biais de campagnes de génération de prospects.

Il existe plusieurs manières de solliciter ces précieuses listes d’abonnés à travers :
a. Vos séquences de marketing automation pour guider vos abonnés jusqu’à la vente
b. L’envoi de newsletters régulières (automatiques ou non) généralement avec une charte graphique.
c. L’envoi de “broadcasts” : envois de messages à votre base en fonction de ce que votre actualité.
d. Des emails déclenchés par un événement (event-triggered) : date d’anniversaire, connexion avec un ami, fin d’abonnement, …
e. Des emails déclenchés par une action (behavioural-triggered) : clic sur un lien, inscription à un webinar, achat d’un produit…
f. Des emails déclenchés par un score : dans le cadre de l’utilisation du scoring pour identifier des prospects chauds.

Efficacité : Solliciter vos listes d’abonnés ne représentera rarement un flux de trafic énorme. En revanche, il s’agit d’un trafic sur lequel vous avez le contrôle le plus complet. Cette audience vous suit et vous lit pour de bonnes raisons. On dit souvent que “The money is in the list”. Les clics générés par votre liste emails sont généralement ceux qui vous permettent de concrétiser le travail effectué en amont.

Consultez le tutoriel pour réaliser des ventes par email

3. Les abonnés à vos chatbots : Les chatbots permettent d’automatiser la relation avec vos prospects lorsqu’ils initient une conversation avec votre marque ou entreprise dans les principales applications de messagerie (Facebook Messenger, Instagram, Whatsapp…).

Les chatbots permettent de solliciter ces abonnés à travers :
a. La mise en place d’un automation par messagerie interposée (avec des messages paramétrés à l’avance)
b. L’envoi de broadcasts à tous vos abonnés chatbot

Efficacité : Initier une conversation dans une messagerie est souvent moins impliquant pour nombre de prospects que de donner leur adresse email. Combiné à des campagnes de publicité menant vers une messagerie (ensuite donc gérée par un chatbot correctement paramétré et sous contrôle humain), cette tactique est redoutable. Les taux d’ouverture des messages reçus dans Facebook Messenger par exemple étant proches de 100%. Une fois le contact établi, vous pourrez facilement créer la confiance pour, dans un second temps, collecter l’email et ainsi intégrer votre prospect dans votre marketing automation.

4. Les abonnés à vos notifications push : Les “push notifications” permettent aux visiteurs de votre site de s’abonner pour recevoir des notifications qui apparaîtront ensuite soit directement dans leur navigateur soit sur leur mobile ou tablette. Ces notifications peuvent servir à alerte sur un nouveau contenu publié sur votre site, une vidéo, une offre spéciale…

Les push notifications permettent de solliciter vos abonnés :
a. Par “broadcast” en envoyant la notification à vos abonnés (ou à un segment)
b. Par “push notification automation” donc en fonction d’un scénario de notifications préalablement configuré

notification push web

Efficacité : Les notifications push permettent d’obtenir rapidement un flux de trafic. Mais pour obtenir initialement une base d’abonnés, vous devrez déjà avoir une audience prenant l’initiative de s’abonner à vos notifications. Il s’agit donc d’une source complémentaire non négligeable mais pas pour démarrer.

Consultez le tutoriel pour utiliser les push notifications

4. Le marketing sur les réseaux sociaux : Les réseaux sociaux sont sans doute le canal le plus utilisé par les sites qui démarrent. Pendant de nombreuses années, les réseaux sociaux ont été une source de trafic en croissance continue. Ce n’est plus forcément le cas pour les réseaux sociaux arrivés à maturité.

Parmi les réseaux sociaux dominants :
– Facebook
– Instagram
– Youtube
– TikTok
– Linkedin
– Twitter
– Snapchat
– Quora
– Medium…

Vous devriez toujours considérer votre communauté d’abonnés sur les réseaux sociaux comme une audience tiède, qui certes vous connaît mais qui a besoin d’être engagée pour passer à l’action et surtout au niveau suivant : l’abonnement à la liste email.

Efficacité : L’efficacité de votre stratégie social media dépend de votre compréhension de leur fonctionnement :

1. Les réseaux sociaux sont des moteurs de découverte donc basés sur des algorithmes de classement qui favorisent les publications qui provoquent une émotion et des réactions comme l’inspiration, l’émotion, la tristesse, le désir, la joie, la rage (quand les moteurs de recherches vont eux valoriser la connaissance et la pertinence).

2. Les réseaux sociaux ne sont pas adaptés pour tous : les comptes qui proposent une expérience, un lifestyle, une histoire auront plus de succès que ceux proposant une expertise. Si votre site traite d’une niche naturellement taillée pour les réseaux sociaux (healthy, beauté, luxe, fitness, sport, people, buzz, autant de thématiques qui génèrent beaucoup de réactions), vous aurez plus de succès que si vous parlez de comptabilité et d’informatique. Lorsque votre site est centré sur une expertise, mettez l’accent sur les moteurs de recherche.

3. De manière générale, les réseaux sociaux ont tendance à favoriser les contenus directement consommables sur la plateforme (vidéos, live, images, sons, diaporamas) et pénalisent les posts qui pointent vers l’extérieur (comme une actualité ou un contenu à découvrir sur votre site).

4. Une stratégie efficace devra par conséquent alterner des publications avec de forts taux d’engagement niveau d’engagement (jouant donc le jeu de la plateforme) et des publications permettant de transformer votre audience en clics vers votre site (ou mieux en abonnés email).

5. Enfin, gardez en tête que lorsque les réseaux sociaux arrivent à maturité, le jeu de la concurrence et des algorithmes réduit avec le temps considérablement votre visibilité. Vos abonnés sur les réseaux sociaux ne vous appartiennent pas contrairement à une base d’abonnés email. Par conséquent, transformez vos audiences en abonnés et anticipez toujours les évolutions de vos plateformes favorites en investissant rapidement lorsqu’un nouveau réseau social émerge. Car les premiers arrivés sont toujours les mieux servis et disposent ensuite d’une avance exceptionnelle.

Consultez le guide du marketing des réseaux sociaux

5. La création de communauté : Créer sa propre communauté peut être une alternative à l’érosion de la visibilité sur les réseaux sociaux. En assurant la qualité de ce lieu d’échange, vous vous assurez une rente en terme de visibilité auprès d’une communauté certes réduite mais fortement engagée.

Parmi les outils pour créer sa communauté :
1. Les réseaux sociaux internes au sein desquels vous pouvez inviter vos employés, collaborateurs, partenaires, clients…
2. Les espace membre ou forums privés
2. Des outils communautaires comme Slack
3. Les groupes de partage offerts par les réseaux sociaux : groupes Facebook notamment.

Efficacité : Les communautés ne permettent pas d’atteindre un volume important de trafic. En revanche, ce genre de groupes privés, si vous mettez les ressources nécessaires pour l’animer, permettent de souder véritablement les personnes entre elles avec à la clé des lecteurs assidus ou des clients déjà convaincus.

Conclusion

Voilà je pense avoir terminé cette liste que j’espère la plus exhaustive possible. J’espère qu’elle vous sera utile.

S’il manque des canaux, merci de me les donner dans les commentaires.

Et vous, quelles sont vos stratégies préférées ? Partagez vos résultats dans les commentaires.

Si vous voulez aller plus vite dans la mise en place de votre stratégie, faites-vous accompagner.

Trouver des clients est l’un des volets majeurs de mon programme de formation et de coaching pour les entreprises en B2B.

Si mon site attire 275 000 visiteurs par mois et génère des 100aines de demandes de rendez-vous, cela demande du temps et de l’expérience mais à un moment ils ne sortent pas d’un chapeau. Vous devez (et pouvez) mettre en place des stratégies qui fonctionnent.

Ces stratégies ne sont pas faites pour toutes les entreprises. Rien n’arrive par magie. Vous devez vous impliquer pour obtenir des résultats, du trafic et des clients.

Consultez le programme de ma formation en ligne (en vidéo + tutoriels + exercices) pour mettre en place pas à pas mon système marketing de la création de trafic jusqu’à la prise de contact.

Pour aller plus loin sur le sujet, téléchargez gratuitement mes guides et mes conseils pour augmenter votre trafic :

guides

trouver clients

Rudy Viard
A propos

Rudy Viard est consultant en marketing sur Internet depuis plus de 10 ans. vous accompagne pour augmenter votre trafic, vos leads et vos revenus sur Internet. En savoir plus sur . Retrouvez-moi sur et Twitter ou contactez-moi par email pour utilisant le formulaire contact. Pour être accompagné, réservez votre entretien de découverte avec moi.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Rudy ViardHarmony Com Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Harmony Com
Invité

Wow, alors ça c’est de l’article ! Je vais le lire petit à petit ;o)
Merci et bravo !