Comment Définir votre Stratégie Internet ?

Comment Définir votre Stratégie Internet ?
5 (100%) 4 votes

Comment définir votre stratégie Internet ? Comment définir votre stratégie marketing ? Comment élaborer et mettre en place une stratégie efficace sur Internet ? Comment tirer parti du potentiel d’Internet en termes de notoriété et de visibilité mais également de génération de prospects et de clients ? Une stratégie marketing d’entreprise qui impacte véritablement votre chiffre d’affaires nécessite de développer votre plan en passant par les 5 étapes que nous allons détailler dans cet article.

Définition d’une stratégie Internet


Une stratégie Internet performante est un plan d’action dont la raison d’être est de contribuer aux objectifs de croissance de votre entreprise.

Il est évident que vous ne pouvez pas demander un ROI immédiat si vous démarrez de 0 sur Internet.

En revanche, “publier 1 fois par jour sur votre page Facebook”, “animer votre compte Twitter” ou “rédiger des articles de blog” ne constitue pas une stratégie. Au mieux, ce sont des outils ou des tactiques qui devraient être au service de votre stratégie.

Une stratégie marketing web est donc la déclinaison et le prolongement de votre stratégie d’entreprise sur Internet.

Nous allons donc voir comment créer un plan marketing avec des objectifs précis et des actions claires à mettre en œuvre pour obtenir des résultats sur Internet.

Définir une stratégie sur Internet

stratégie marketing internet

Pour contribuer aux objectifs globaux de votre entreprise, voici les étapes à suivre :

1. Définir la cible de votre stratégie

Ne pas définir de cible précise revient à tirer au jugé en espérant qu’un de vos obus touchera l’objectif.

Si vous avez des moyens conséquents, cela vous coûtera vraisemblablement très cher.
Si vous n’avez pas de budget, vous n’atteindrez pas votre cible tout simplement.

Cibler est la base du marketing, nous sommes d’accord. Je suis d’ailleurs certain que vous vous dites que vous ciblez déjà vos clients.

Cependant, il faut bien comprendre que si lors de votre prospection commerciale, vous avez la possibilité de sélectionner les profils qui pourrait être intéressés par vos offres (et d’ailleurs vous avez immédiatement un retour si vos offres ne collent pas), sur Internet ce sont les clients qui font leur marché.

Durant leur parcours d’achat, ils vont cliquer sur vos annonces, consulter vos articles, visiter vos pages de vente certes. Mais ils vont surtout prendre de l’information avant de décider s’ils veulent prendre contact avec vous ou passer à l’action en achetant.

Vous ne pouvez pas influer sur ce parcours d’achat sauf à l’anticiper. Ce n’est possible qu’en connaissant très finement vos clients.

Exemple : si vous créez une page généraliste pour votre offre de “conseil en immobilier”, si vous ciblez l’intégralité des personnes intéressées par ce type de conseil et que votre concurrent produit une page clairement ciblée pour les jeunes accédants à la propriété en utilisant des accroches bien senties et des visuels montrant un jeune couple et une maison au design modèle.

Même si vos conseils sont de meilleure qualité, il y a fort à parier que les trentenaires choisiront votre concurrent.

Ce que cela signifie en terme de ciblage : Simplement que vous ne pouvez plus vous concentrer sur des cibles floues (“les femmes de 30 à 50 ans” / “les créateurs d’entreprises” “les CSP+”) pour réussir votre stratégie sur Internet.

Vous allez devoir vous concentrer sur vos “clients idéaux” pour commencer à savoir vos clients les plus rentables et auprès de qui vous apportez beaucoup de valeur.

Comment procéder :
1. Brainstormez pour identifier qui est votre “client idéal”
2. Définissez ensuite le “persona” de votre client idéal : à savoir décrivez ses caractéristiques essentielles (typologie d’entreprise, position dans l’entreprise, personnalité, comportements, problèmes, localisation…)

Cette tâche au premier abord inutile vous permettra de dérouler l’intégralité de votre stratégie en fonction de 1, 2 ou 3 personas clé du design de votre site jusqu’au vocabulaire utilisé dans vos messages, vos publicités, vos contenus…

Cibler correctement votre client idéal permet de focaliser vos efforts, votre temps et votre budget de manière efficace.

Exemple : en écrivant un article sur “comment les grandes banques gèrent leur relation client”, vous générerez plus d’attention auprès des bons clients qu’avec un contenu sur “Les bonnes pratique de la relation client”.

Par ailleurs, vous aurez plus de chance d’être 1er sur Google sur cette expression spécifique qu’en vous battant en frontal avec vos concurrents.

2. Définir l’objectif de votre stratégie

Être sur Internet, bloguer, tweeter OK, pourquoi pas.

Mais pour quel objectif quantifiable voulez-vous investir les ressources en temps et en budget de votre entreprise ?

1. Pour gagner en visibilité / faire connaître votre entreprise ? Il s’agit d’un objectif louable même si la notion de “visibilité” est floue.
2. Augmenter la notoriété de votre marque autour de valeurs et notions spécifiques ? (la proximité, le sérieux, l’innovation..)
3. Pour créer du trafic / augmenter l’audience de votre site ?
4. Pour collecter des emails ?
5. Pour générer des leads et des rendez-vous clients ?
6. Pour acquérir de nouveaux clients ? Ou de nouveaux membres et utilisateurs pour votre outil / application ?
7. Pour améliorer votre SAV, fidéliser vos clients actuels, améliorer la satisfaction et la rétention ?
8. Pour anticiper des crises en préparant le terrain bien en amont ?

Sans objectif, “être présent sur Internet” est une tâche vague, sans fin, sans possibilité de succès ou de moyen d’évaluer ce qui peut être amélioré.

Une équipe marketing peut passer sa vie à mettre en place des actions sans rendre tangible leur action faut d’objectif.

Comment procéder :
1. Parmi la liste d’objectifs potentiels que je vous ai énoncée
2. Brainstormez et retenez 1 ou 2 objectifs maximum
3. Notez-les sur un post-it pour vous-même et partagez-les avec votre équipe.
4. Ils guideront chacun de vos choix pour la suite.

Définir des objectifs clairs et partagés avec vos équipes vous aidera d’une part à faire comprendre vos choix lorsqu’il faudra trancher mais aussi et surtout à ce que chaque euro soit dépensé lorsqu’il permet de réaliser vos objectifs.

– Choisirez-vous une stratégie de référencement avec des fruits à moyen et long terme ?
– Favoriserez-vous au contraire la publicité sur Internet pour un retour sur investissement plus immédiat ?
– Mettrez-vous mettre en place une stratégie de contenus ?
– Ou au contraire un programme de partenariats ?
– Vous focalisez-vous sur l’acquisition d’emails ?
– Ou au contraire sur de la vidéo et du visuel pour percer sur les réseaux sociaux ?

Consultez le tutoriel sur le référencement sur Internet
Consultez le tutoriel sur la publicité sur Facebook
Consultez le tutoriel sur la publicité Google Adwords
Consultez le tutoriel sur le marketing des réseaux sociaux

Tous ces choix vous reviennent et dépendent de l’audience que vous voulez toucher mais ces choix devront correspondre aux objectifs que vous vous êtes fixés.

3. Définir les KPIs de votre stratégie

Les KPIs sont les “Key Performance Indicators” donc les “Indicateurs Clés de Performance”.

En webmarketing, les KPIs vont essentiellement être :

1. Pour un objectif de visibilité : le nombre d’impressions de vos annonces, le nombre de vues de vos articles ou de vos posts sur un réseau social et éventuellement le taux d’interaction avec le contenu…
2. Pour un objectif de notoriété : les mêmes KPIs peuvent s’appliquer tandis que des études qualitatives peuvent permettre d’établir si vos messages sont pertinents et d’analyser l’évolution de la perception des consommateurs autour de votre entreprise / marque.
3. Pour un objectif de trafic : les visites de votre site ou les téléchargements de votre application seront vos KPIs voire des indicateurs qualitatifs comme la durée de la visite, le temps passé, le nombre de pages vues…
4. Pour objectif de collecte d’email : le volume d’emails collectés mais aussi les taux de conversions des outils de collecte…
5. Pour un objectif de génération de leads et de rendez-vous prospects : le volume de demandes d’entretiens, d’appels, de demandes de renseignements mais également les taux de conversions entre le nombre de clics et le nombre de prises de contact effectives…
6. Pour un objectif d’acquisition de clients : le nombre de clients qui sont passés à l’action, le nombre de ventes et éventuellement le volume d’affaire représenté…
7. Pour un objectif de service après-vente ou de fidélisation : le nombre de requêtes traitées, le temps d’attente avant traitement, la qualité de la perception du SAV mais également le “churn” de vos clients ou au contraire le taux de resignature et de ventes complémentaires..
8. Pour un objectif de gestion de crise : l’absence de crise ou la rapidité à répondre efficacement…

Définissez selon votre objectif un nombre limité d’actions qui représenteront pour vous un succès, une “conversion”.

Ce sont ces indicateurs qui vous permettront de suivre la réussite de votre stratégie marketing mais également de contrôler mois après mois si vos actions ont un impact ou si au contraire, elles nécessitent d’être coupées, optimisées ou amplifiées

Votre chiffre d’affaires et votre marge restent bien sûr des indicateurs cruciaux. Cependant, les réglages de votre stratégie doivent se faire à l’aune de vos KPIs. C’est toujours bien de générer beaucoup de trafic mais si votre KPI est le nombre de ventes, alors ne changez pas en cours de route lorsque vous optimiserez votre stratégie Internet.

Je termine avec une citation :

Un plan que l’on ne peut changer est un mauvais plan – Publius Syrus, poète latin Ier siècle avant Jésus Christ

Votre stratégie va évoluer dans le temps, oui. Alors ne cessez jamais d’optimiser.

4. Intégrer votre stratégie dans votre tunnel de vente

Comment intégrer les actions que vous menez sur Internet avec votre tunnel de vente actuel ? Comment faire pour que vos objectifs sur Internet prennent du sens par rapport à la stratégie globale de votre entreprise ?

En somme, comment Internet va s’intercaler dans vos processus d’entreprise pour venir contribuer à votre stratégie et à votre chiffre d’affaires ?

Le client a besoin d’être accompagné durant toutes les phases de son parcours d’achat :
– De son 1er contact avec votre entreprise / votre marque
– Jusqu’au passage à l’action : la conversion, la prise de contact, la vente…
– Au renouvellement de son achat (fidélisation
– Enfin à la recommandation (lorsque le client est suffisamment satisfait pour parler de votre offre à son réseau)

recherche clients

En ciblant vos actions marketing spécifiquement sur une ou plusieurs de ces étapes, vous multipliez vos chances de convertir une fois puis de convertir à nouveau tout au long de la durée de vie du client.

Pour intégrer les actions de votre stratégie Internet dans votre processus de recrutement de clients, vous devez :

1. Poser sur papier votre tunnel de vente actuel.
2. Identifier les maillons faibles de votre tunnel où faire porter votre effort sur Internet.
3. Vous pourrez ainsi mieux répartir vos ressources à travers votre plan marketing.

5. Créer votre tunnel de vente complet

Dans l’idéal, vous devriez avoir un tunnel complet sur Internet incluant la phase visibilité, prise de contact, vente, fidélisation et recommandation.

Dans ce cas, vous devrez réfléchir aux étapes à travers vous devrez faire passer vos prospects pour les transformer en client. Généralement cela passera par :
– Des campagnes publicitaires et/ou des campagnes de contenus.
– Menant vers des pages (ou des outils) de collecte d’email.
– Menant vers une séquence de nurturing par email destinée à éduquer et évangéliser les prospects.
– Renvoyant vers une page d’offre pour les faire passer à l’action.
– Des processus et séquences d’emails destinées à augmenter la valeur client une fois le premier achat réalisé.

product/market fit

Consulter le tutoriel pour définir votre tunnel de vente
Consulter le tutoriel pour définir votre landing page
Consulter le tutoriel pour améliorer votre taux de conversion

Quelles actions marketing pour votre stratégie Internet

Vous avez désormais défini un client idéal, des objectifs, des indicateurs de suivi et un tunnel de vente.

Avant de partir à l’assaut pour créer de la visibilité et du trafic, concentrez-vous en priorité sur votre offre et la mise en place d’un tunnel de vente vraiment huilé pour convertir.

Sans un tunnel validé, vous aurez besoin d’une audience trop importante pour obtenir des résultats (créer du trafic prend du temps ou coûte du budget, sans tunnel efficace, c’est une perte d’énergie)

Pour la suite de cet article, je vais maintenant me concentrer sur les sources de trafic qu’il est possible de travailler pour attirer votre audience et les faire rentrer dans votre tunnel de vente justement.

Un premier conseil : choisissez un nombre limité de ces canaux et maîtrisez-les avant d’étendre le spectre de votre stratégie web.

8 stratégies Internet pour attirer du trafic

Je vous propose 8 stratégies d’acquisition de trafic qui fonctionnent :

1. Améliorer son référencement grâce à une stratégie de contenus

– Créer un blog avec des articles experts à valeur ajoutée
– Produire des contenus spécifiques pour les profils de clients que vous souhaitez attirer
– Couvrir les expressions et mots-clés correspondant au parcours du client durant ses rechercje
– Optimiser votre site pour sortir dans la première page des résultats

Résultat : Acquisition de trafic gratuit et pérenne + identification de votre expertise
Problème : Nécessite un temps de production pour des résultats entre 3 et 6 mois

2. Engager vos clients sur les réseaux sociaux

– Créer un profil d’entreprises sur les plateformes où se trouve votre audience
– Facebook, Linkedin, Twitter, Instagram, Snapchat…
– Utiliser les fonctionnalités natives propres à chaque plateforme (Facebook Live, Stories…) pour augmenter l’engagement
– Augmenter votre communauté pour les convertir en abonnés emails ou en clients

Résultat : Acquisition d’une audience réutilisable pour promouvoir vos offres
Problème : Cette audience ne vous appartient pas et nécessite de se renouveler pour maintenir l’engagement

3. Utiliser la publicité Google Adwords / Facebook Ads / Linkedin Ads / Twitter Ads

– Ciblages par mots-clés, centres d’intérêt ou critères socio-démographiques
– Autour de thème fortement engageant dans votre secteur d’activité
– Renvoi vers des pages de vente ou de collecte d’emails
– Dans ce dernier cas afin de les engager à travers des séquences de lead nurturing jusqu’à la vente

Résultat : Achat d’une audience garantie pour peu que vous soyez rentables
Problème : Il faut payer et la publicité est un système d’accès concurrentiel au trafic. Si vous êtes moins rentable que vos concurrents, ces derniers vous éjecteront en augmentant les enchères.

4. Utiliser le retargeting pour recibler

– Utiliser les fonctionnalités de retargeting de Google Adwords / Facebook Ads & co
– Avec pour objectif de cibler spécifiquement les clients qui ont déjà été engagés par votre entreprise

Résultat : Baisse des coûts de publicité et augmentation de vos taux de conversion
Problème : Cela reste de la publicité

5. Mettre en place des campagnes influenceurs

– Tisser des liens avec les blogueurs et influenceurs
– Monter des partenariats pour faire connaître votre entreprise et vos offres.
– Systématiser cette approche avec une relation plus poussée (cadeaux, évènements voire rémunération)

Résultat : Permet de bénéficier de la recommandation d’influents voire de backlinks
Problème : Travail de longue haleine et plus l’influence grandit, plus l’échange nécessite rémunération (normal)

6. Mettre en place des véritables campagnes de relations presse en parallèle

– Travailler sur le long terme auprès des journalistes pour faire connaître votre entreprise et votre expertise
– Afin d’obtenir des articles mais aussi des backlinks peu à peu

Résultat : Un travail sur le long terme de votre notoriété et le renforcement de votre stratégie de référencement
Problème : Pas forcément énorme en terme de trafic direct

7. Être présent sur Youtube

– Créer des vidéos de qualité soit virales soit autour d’expressions qui ont du sens pour vos clients
– Poster également vos vidéos sur votre blog et sur les réseaux sociaux

Résultat : Capitalisation d’abonnés et présence sur le 2ème moteur de recherche du monde
Problème : Impact indirect sur votre entreprise

Consulter le tutoriel pour référencer vos vidéos sur Youtube

8. Embrasser la tendance aux contenus de marques

– Produire contenus visuels (photos, infographies…), vidéos (viral, live, clips, 360°…), interactifs en affinité avec votre entreprise
– Donc ne plus créer des “publicités” mais bien des contenus que l’on va pousser à l’aide de promotions

Résultat : Des contenus qui pénètrent mieux, permet de créer des communautés et coûte nettement moins chers à promouvoir
Problème : Coûte cher à produire et donne un impact au bout d’un laps de temps

 

Il existe bien d’autres combos, tactiques et moyens d’acquérir des clients. L’important est d’avoir bien en tête votre processus d’acquisition et les résultats attendus.

Avec une landing page et des canaux d’acquisition adaptés à vos besoin, votre stratégie pourrait un jour ressembler à cette image créée par Dave McClure. Consultez l’article sur les lancements de produits sur Internet pour en savoir plus.

stratégie internet marketing

Mettre en place une stratégie d’Inbound marketing

L’inbound marketing, stratégie qui permet d’attirer les clients à vous par la qualité de vos contenus et de votre expertise, fonctionne si vous sélectionnez un nombre limité des actions parmi celles que je vous ai présentées et procédez par itération.

Le secret réside dans la répétition et l’amplification de chacune de vos actions.

Un exemple : les Youtubeurs qui disposent de millions d’abonnés procèdent ainsi :

1. Ils postent leur vidéo sur Youtube
2. Ils promeuvent à fond sur Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat voire leur blog
3. A la fin de chaque vidéo, ils demandent aux utilisateurs de partager, s’abonner, liker.
4. Après chaque vidéo de qualité, ils capitalisent de nouveaux abonnés
5. A chaque nouvelle vidéo, leurs abonnés reçoivent une notification
6. Avec des 1000iers de vues dès les premières heures de diffusion, leur vidéo apparaît dans les tendances Youtube

Le cercle vertueux est en place : plus d’abonnés > plus de vues > meilleur classement > plus d’abonnés > plus de vues.

Mieux vaut donc créer 100 vidéos ou 100 articles de blog de bonnes qualité qu’espérer faire le buzz sur une vidéo.

Lorsque vous choisissez un objectif et une stratégie, n’en démordez pas. L’erreur classique est de ne pas être patient et vouloir changer votre stratégie en cours de route et au final de mettre en place une somme d’actions médiocres (un peu de relation avec les blogueurs,, un peu de référencement, un peu de Twitter…).

 

Des sources d’inspiration pour une stratégie de marque

Qu’avez-vous à dire ? A raconter ? A partager ? Vous ne pouvez plus parler de l’ouverture de vos nouveaux locaux ou de la nomination d’un DRH, tout le monde s’en fiche.

Vous l’avez compris, votre entreprise va devoir changer pour mettre en place une stratégie marketing sur Internet efficace.

Quelle est votre expertise ? Quels contenus intéressent vraiment vos clients et les plus fidèles de vos fans ? Faites le point sur ce que vous avez en stock : photos, études, motivations dans vos équipes…

Des stratégies marketing sources d’inspiration :

– IBM dispose d’une multitude de blogs tenus par leurs experts en interne. C’est une formidable source de connaissances qui assoit l’image d’excellence tout en étant payante au niveau référencement.

– Oasis a créé ses personnages en forme de fruits, un moyen facile pour la marque de rebondir sur les buzz Internet tout en rappelant l’image fun et la recette “à base de fruits” d’Oasis

– Red Bull a investi dans des 10aines de sports extrêmes dont le fameux saut de Felix Baumgartner dans l’espace redonnant ainsi des couleurs à l’image de marque “junk food” de Red Bull tout en offrant des contenus hautement partageables sur les réseaux sociaux.

– Avec des moyens moins importants, j’ai réussi seul en 3 ans et demi à générer 240 000 visiteurs chaque mois sur le site que vous consultez et à collecter 2500 à 5000 abonnés supplémentaires chaque mois à ma liste email. Vous pouvez faire beaucoup avec peu si vous avez une stratégie cohérente.

Si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement pour définir votre stratégie marketing, réservez votre entretien de découverte.

Téléchargement gratuit : cliquez ici pour récupérer vos 13 guides avec toutes les stratégies qui m'ont permis de passer de 0 à 125 000 visiteurs / mois en 1 an.

trouver clients

Rudy Viard
A propos

Rudy Viard est consultant en marketing sur Internet depuis plus de 10 ans. vous accompagne pour augmenter votre trafic, vos leads et vos revenus sur Internet. En savoir plus sur . Retrouvez-moi sur et Twitter ou contactez-moi par email pour utilisant le formulaire contact. Pour être accompagné, réservez votre entretien de découverte avec moi.

Un commentaire sur “Comment Définir votre Stratégie Internet ?
  1. Bonjour Rudy,

    Voilà un article phénoménal pour bien définir une stratégie, je pense que je vais refaire un point pour ma stratégie.

    En tout cas, merci pour cet article, je n’oublierai pas qu’Internet est un puits sans fond comme tu l’as dis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*