Référencer son Site Internet : L’Art de la Guerre

Référencer son Site Internet : L’Art de la Guerre
5 (100%) 2 votes

Comment référencer un site Internet ? Comment référencer un site web ? Le référencement est une bataille. Le ticket d’entrée pour ouvrir une agence ou une boutique dans votre rue est élevé si vous voulez obtenir les emplacements qui donnent une visibilité maximale. Sur Internet, les premières places sur Google valent de l’or surtout lorsque l’on sait que positionner son site à la première position signifie s’octroyer entre 20 et 25% du trafic sur la requête tandis que les résultats qui suivent se partagent les miettes. Le référencement – au même titre que l’accès à la publicité payante ou à la visibilité sur les réseaux sociaux – est une guerre à laquelle certaines entreprises participent en bidouillant leurs balises Meta tandis que d’autres lèvent des armées pour s’assurer la domination sur les résultats de recherche. Comment lutter à armes égales dans cette guerre de positions en matière de SEO ? Comment mettre sur pied une véritable stratégie pour améliorer le référencement de votre site Internet ?

Téléchargement gratuit : cliquez ici pour récupérer votre Guide PDF gratuit "15 Experts Révèlent leurs Meilleures Stratégies B2B" + la vidéo 7 leviers pour passer de 0 à 125 000 visiteurs / mois en 1 an + 14 fiches PDF sur les réseaux sociaux.

De l’Art de la Guerre matière de référencement


Référencer les pages de son site est une lutte incessante :
– Pour conquérir des points stratégiques en imposant vos contenus sur des requêtes Google ciblées
– Pour contrer les actions de vos concurrents
– Pour améliorer vos pratiques en continu

Mais si référencer son site est une guerre, il vous faut une stratégie.

referencer site web

Phase 1 : Identifier les cibles de votre conquête

Comment identifier les cibles que vos armées vont attaquer pour faire triompher votre stratégie de référencement ?

1. Faites une liste des mots-clés qui ont du sens pour votre activité ou mieux écoutez comment s’expriment vos clients lorsqu’ils parlent des “problèmes” qu’ils rencontrent (

2. Entrez ensuite ces termes dans Google Keywords Planner, SEMRush ou Keyword Finder pour enrichir votre liste et faire une première évaluation :
– Des positions les plus stratégiques : à savoir les expressions qui ont du potentiel en terme de trafic
– Du nombre de sites qui convoitent ces positions : à savoir la concurrence sur les mots-clés
– Du niveau de défense des positions que vous souhaitez prendre d’assaut : à savoir la qualité des contenus indexés par Google et l’effort que vous devrez par conséquent produire pour atteindre les premières places.

Exemple : Si vous êtes une agence de communication à Paris, vous ne vous classerez probablement jamais sur les mots-clés “agence paris”, “agence communication” ou “agence marketing”. La position est sans doute trop protégée.

En revanche, pourquoi ne pas tenter “agence communication digitale paris” ? Prendre cette butte ferait un premier objectif atteignable et, en cas d’échec, permettrait déjà de jauger vos adversaires sur le champs de bataille et les forces à engager si vous voulez obtenir des résultats.

debuter referencement

A  ce stade, quel devrait être l’objectif de votre armée ?

1. Déterminez vos objectifs et vos expressions stratégiques en privilégiant les résultats atteignables rapidement.
2. Mettez votre feuille de route et votre stratégie de contenus à l’écrit.
3. Libérez les ressources humaines et techniques adéquates en fonction de votre objectif : le référencement nécessite du temps.
4. Identifiez les contenus à rédiger en priorité et passez à l’action le plus rapidement possible
5. Soyez flexibles et profitez des opportunités qui ne manqueront pas d’apparaître à mesure que vous engrangerez de l’expérience et des statistiques sur l’impact de vos contenus.
6. Si vous n’arrivez pas à prendre vos positions, ajustez le tir sur des expressions et mots-clés plus prenables ou reprenez vos contenus afin de les améliorer jusqu’à ce qu’ils méritent d’être en première page.

Consultez le guide du référencement sur Google
Consultez le guide du marketing de contenus
Consultez le tutoriel pour créer du trafic avec vos contenus
Consultez le tutoriel pour trouver des idées de contenus en B2B

Phase 2 : Partir à la conquêtes des positions sur Google

Envoyez des éclaireurs : produisez un premier article de qualité entre 500 à 2500 mots sur une expression de longue traîne très précise correspondant à un aspect de la thématique sur laquelle vous souhaitez être présent sur Internet.

referencer site web

Exemple : notre agence agence de communication pourrait se donner pour objectif, outre de se positionner sur des expressions qui définissent son activité (“agence communication marketing paris”), de tenter d’attirer une audience sur des expressions plus larges grâce à un premier article intitulé comme “Quelle stratégie de communication pour les petites entreprises” (avec comme expression cible “communication internet petites entreprises”).

Consultez le tutoriel pour créer des contenus optimisés pour Google
Consultez le tutoriel pour écrire des articles de blog de qualité

Phase 3 : Inspecter le champs de bataille

Vous avez engagé vos premières troupes dans la bataille avec une série d’articles ciblés. Du haut de la colline, faites le point sur votre attaque grâce au suivi de mots-clés de Google Webmaster Tools et SEMRush. Observez l’évolution de votre positionnement sur vos mots-clés (y compris sur des mots-clés et expressions pour lesquels vous ne vous attendiez pas à être classé).

Certains mots-clés ne vous rapportent pas encore de trafic visible dans Google Analytics, ce qui ne signifie pas que vos actions n’ont pas d’impact. Par exemple, vous pouvez tout à fait être classé 37ème sur une requête mais ne pas recevoir de visites. Pour autant, Google Webmaster Tools vous montrera si vous êtes en train de gagner peu à peu des places.

Activez également le suivi des conversions dans Google Analytics pour pouvoir analyser quels contenus génèrent des ventes ou des prospects. En effet, sur Webmarketing Conseil certains articles génèrent jusqu’à 40 000 pages vues par mois sans générer aucun client tandis que des articles plus discrets avec un trafic de 500 visiteurs par mois vont produire leur quota mensuel de 5 ou 10 prospects.

Identifiez donc où doivent se concentrer vos forces afin de ne pas épuiser vos hommes et vos ressources inutilement.

Phase 4 : Pousser votre avantage

Deux solutions se présentent à vous désormais :

1. Appeler des renforts : si votre premier article a créé une brèche et que désormais vous êtes classés dans les 10 premières positions sur une requête, vous devriez tout faire pour obtenir la 1ère place. Pourquoi passer du temps à écrire si vous ne faites pas le nécessaire pour remporter 20% du trafic en étant premier.

2. Ouvrir un second front : votre premier article était peut-être trop large et la position trop difficile à atteindre. Attaquez le problème sous un autre angle complémentaire de l’article précédent. Un second article pourrait ainsi être “10 conseils pour améliorer la communication digitale des PME” plus précis puisqu’on ne parle plus de “communication” mais de “communication digitale” et que le terme “PME” est sans doute plus utilisé que “petite entreprise”.

ameliorer référencement

Phase 5 : Lancer la cavalerie dans les espaces

Après deux assauts, la situation est toujours indécise. Pour autant, les positions de vos ennemis semblent prenables. Il est temps de faire intervenir votre cavalerie lourde.

position google

Écrivez un guide sur un mots-clé plus concurrentiel que vous convoitez. Un guide est la quintessence de votre expertise. Il a pour but de prendre la place d’une page difficilement délogeable. Assurez-vous que vous proposez au moins 2x plus de valeur à vos lecteurs et répondez mieux à la question qu’ils se posent que l’article actuellement premier sur l’expression. La raison d’être de Google est de délivrer la meilleure réponse aux demandes des Internautes.

Soyez cette réponse de manière irréfutable et récupérez la position de votre concurrent.

2x plus de valeur : cela signifie plus de longueur dans vos contenus, plus de hiérarchisation des informations, plus d’analyse, de conseils immédiatement utilisables, plus de détails, d’illustrations ou de vidéos…

Exemple : notre agence de communication pourrait écrire un “Guide complet de la communication pour les PME”

Phase 6 : Maintenir la cohérence de votre ligne de bataille

La ligne de bataille en référencement correspond à la cohérence de vos contenus. Sur les mots-clés les plus concurrentiels, un guide aussi brillant qu’il soit ne sera jamais suffisant pour détrôner le site arrivant premier sur une requête telle que “agence paris” ou “communication PME”.

Les sites qui arrivent à cette position mènent leur bataille depuis des années et bénéficient de leur notoriété pour attirer des centaines de liens qui leur confèrent une autorité aux yeux de Google que votre site n’aura peut-être jamais.

Pour autant, faites en sorte que votre planning de contenu reflète votre ambition d’un jour apparaître sur ces mots-clés et expressions en maintenant la cohérence de vos contenus et leur lien entre eux.

1. Vos corps d’armée doivent rester au coude à coude : si le mot “communication” est une forteresse imprenable, l’expression “agence communication paris” est une cible envisageable à long terme. Pour conquérir cette position et si votre objectif est l’efficacité, vos contenus doivent avancer de concert vers l’objectif principal.

Exemple : Un guide sur les “meilleures agences de communication à Paris”
Soutenu par de (très) nombreux articles (de qualité) pointant vers le guide principal :
– Choisir son agence de communication à Paris
– Quels résultats attendre d’une agence de communication ?
– Comment rédiger un brief pour votre agence de communication ?
– Quels sont les tarifs moyens d’une agence de communication sur Paris ?
Liés entre eux par liens lorsque pertinent, ce que l’on appelle le “maillage interne”

Chaque article génèrera certes du trafic mais se renforcera de la présence des articles connexes sur la même thématique tout en poussant votre guide dans les classements Google.

Rappelez-vous également qu’un des facteurs majeurs de référencement reste les liens de sites de qualité pointant vers vos articles. Il existe des technique pour obtenir des backlinks mais la plupart d’entre eux ne s’obtiennent que dans la récurrence et la continuité de votre stratégie dans le temps.

Plus un visiteur vous suit et lit vos contenus, plus votre autorité augmente et plus souvent il fera mention de vos articles dans un forum, sur les réseaux sociaux ou même sur son blog.

2. Encerclez vos ennemis : si votre ennemi est plus gros que vous, contournez-le et attaquez le de tous les côtés avec des contenus de qualité dont l’objectif est de conquérir des positions facilement atteignables.

3. Coordonnez infanterie, cavalerie et artillerie : Il faut bien comprendre que les intentions des Internautes lorsqu’ils tapent des mots-clés sur Google divergent énormément d’une personne à l’autre.

En “haut de tunnel” (top of the funnel) : les utilisateurs n’ont pas encore de besoin. Un chef d’entreprise tape “apprendre les bases de la communication” et tombera sur votre article “Débuter une stratégie de communication quand on est une PME”. Il ne vous connaît pas encore et n’a pas l’intention d’acheter une prestation mais si vos conseils sont de qualité, lorsqu’il aura un véritable besoin, il y a de fortes chances qu’il fasse appel à vous.

En “milieu de tunnel” (middle of the funnel) : l’utilisateur sait qu’il recherche une agence spécialisée dans la communication sur Paris ou ailleurs. Mais ne vous connaît pas. Il tape “meilleure agence communication” ou “agences communications à Paris” et tombe sur votre guide qui propose un devis gratuit en bas de page.

En “bas de tunnel” (bottom of the funnel) : l’utilisateur sait qu’il veut votre agence et cherche à connaître véritablement le potentiel de vos offres. Il ne reste plus qu’à lui prouver que pouvez être la solution à son problème.

optimiser référencement

Sur le champs de bataille, utilisez à bon escient infanterie, cavalerie et artillerie pour décupler leur impact. En marketing, intégrez dans votre planning de contenus des articles qui jouent sur chacun des trois tableaux.

Phase 7 : Renforcer vos positions

Vous venez d’enfoncer les lignes ennemies. Vos articles et guides commencent à générer naturellement du trafic. Il s’agit maintenant de conserver vos positions et d’améliorer les contenus qui sont sur le point de percer.

Après 3 à 6 mois, vous commencerez à avoir une bonne vision grâce à Google Webmaster Tools de la position que peut espérer votre article. La vie de votre contenu est pourtant loin d’être terminée.

1. Érodez les défenses de votre ennemi : Lorsque vous constatez que sur des mots-clés stratégiques, vos articles de taille moyenne ne sont pas suffisants pour atteindre les toutes premières places, faites le point sur les contenus de vos concurrents pour déterminer pourquoi vous n’êtes pas premiers à leur place.

Sont-ils plus longs, plus denses, mieux écrits, plus pratiques, mieux illustrés ? En partant de ce constat, reprenez votre contenu et retravaillez-le à tous les niveaux : titre de l’article, photos, conseils, témoignages, études de cas…

2. Protégez vos lignes de ravitaillement : Retravaillez régulièrement de manière préventive vos meilleurs articles afin qu’ils restent à jour et conservent leur place si vous êtes déjà premier sur le mot-clé que vous souhaitiez.

3. Préparez-vous à la prochaine bataille : Prendre des positions solidement défendue (ou les conserver) avec une unité isolée armée de vieux fusils vous demandera bien plus d’efforts qu’avec une troupe bien équipée et coordonnée.

L’optimisation en continu de votre site pour le référencement est donc une nécessité si vous souhaitez vous battre à armes égales avec vos adversaires : rapidité, design, ergonomie, adaptation au mobile, arborescence, structuration des contenus, qualité des contenus, illustrations et contenus riches (vidéos, infographies, diaporamas…), maillage interne sont autant d’aspects à prendre en compte.

Pour autant, la montée en gamme de votre site peut se faire par paliers et ne doit pas vous bloquer dans votre démarche de création de contenus. Les vertus d’un site web optimisé rejailliront bien évidemment sur chacun des contenus que vous publierez. Plus vous aurez de contenus, plus ces optimisations vaudront la peine d’être réalisées.

Consultez le tutoriel pour optimiser vos contenus pour le référencement et trouver des pistes d’amélioration
Consultez le tutoriel pour optimiser le trafic sur vos articles
Consultez le tutoriel pour augmenter votre trafic

Phase 8 : Repartir à l’assaut

Vous avez gagné une bataille mais vous n’avez pas gagné la guerre. Car cette bataille n’a pas de fin. Comptez vos troupes, comptez les pertes, levez votre armée et repartez à la conquête de nouvelles positions sur Google.

Webmarketing Conseil applique cette stratégie depuis maintenant plusieurs années (après des dizaines d’échecs et de tests) avec un trafic autour de 275 000 visiteurs par mois pour autour de 550 000 pages vues. Si vous souhaitez être accompagné dans votre stratégie de contenu, n’hésitez pas à me contacter en utilisant le formulaire.

agence référencement paris

Téléchargement gratuit : cliquez ici pour récupérer votre Guide PDF gratuit "15 Experts Révèlent leurs Meilleures Stratégies B2B" + la vidéo 7 leviers pour passer de 0 à 125 000 visiteurs / mois en 1 an + 14 fiches PDF sur les réseaux sociaux.

trouver clients

Rudy Viard
A propos

Rudy Viard est consultant en marketing sur Internet depuis plus de 10 ans. vous accompagne pour augmenter votre trafic, vos leads et vos revenus sur Internet. En savoir plus sur . Retrouvez-moi sur et Twitter ou contactez-moi par email pour utilisant le formulaire contact. Pour être accompagné, réservez votre entretien de découverte avec moi.

6 commentaires sur “Référencer son Site Internet : L’Art de la Guerre
  1. gul dit :

    Bonjour Rudy Viard,

    J’aime bien ton histoire version “risk”, cela rend les choses plus fun.

    Le contenu c’est important bien évidemment, “content is king”. Mais l’important est aussi de le structurer correctement. Optimisation des balises méta, Hn, pourcentage de mot clés, mots clés mis en relief, travail approfondi pour savoir quel maillage interne sera le plus optimisé, profondeur de la page, fréquence de crawl, quelle place de la page dans le site en globalité.

    Sans sur optimiser non plus les ancres des liens internes, le pingouin n’est jamais très loin.

    Bref tout ça pour dire que oui le contenu est très important, mais les 2 autres piliers du référencement que sont l’architecture et le netlinking doivent suivre aussi la qualité du contenu.

    Gul

    • Rudy Viard Rudy Viard dit :

      Bonjour, merci pour ton commentaire :)
      Si les balises, pourcentages, maillage… sont jouent sur le référencement et sont des facteurs à prendre en compte, très honnêtement ce sont plus des optimisations qui vont te faire gratter des quelques places. Pour autant, je préfère de loin un site avec un contenu extraordinaire pas du tout optimisé qu’un blog suroptimisé avec du contenu moyen.

  2. anthony thiery dit :

    Super article sauf que je n’y comprends pas grand chose . je suis un grand débutant bloggeur. pour l’instant j’ajoute du contenu… we will see. PS: y’a pas un tuto pour débutant ?

    • Rudy Viard Rudy Viard dit :

      Bonjour, vous devriez lire le guide du référencement pour trouver plus d’info. Maintenant par “référencement” il y a déjà plusieurs manières de le voir. Le référencement c’est autant :
      1. Structurer votre site pour créer l’environnement sémantique adéquat
      2. Optimiser vos pages pour Google
      3. Produire du contenu conçu pour se positionner
      4. Améliorer son référencement au niveau local..
      Bref, il y a une multitude d’entrées.

      Dans votre cas (blogueur), il s’agit surtout j’imagine de créer du contenu pertinent et créer du trafic avec Google. Bonne journée

  3. Schouler Bruno dit :

    Bonjour

    Un bon résumé aux allures militaires, mais c’est vrai que c’est un combat de chaque jour :-)

    Par contre, quid des conversions sur mes pages ? Obtenir du trafic c’est bien, mais si les internautes zappent de la page sans cliquer nulle part, l’intérêt est minime. Le taux de rebond est un paramètre à prendre en compte si on veut du résultat.
    et là, ça devient alors une autre histoire …

    Quelles sont vos solutions pratiques pour cela ?

    • Rudy Viard Rudy Viard dit :

      Bonjour Bruno, merci pour le commentaire.
      Le “taux de conversions” dépend de la conversion que vous cherchez.
      On ne va pas rechercher le même taux et le même type de conversions sur une page de contenus et sur une page d’offre.
      De même, selon votre offre et son prix, vos taux peuvent varier de 0 à beaucoup.
      Généralement sur une page de contenus, on va chercher à créer un contact. Pour le coût vos contenus devraient générer entre 2 et 5% de collecte d’email. Parfois plus.
      Sur une page d’offre, tout dépend à nouveau de la qualité du contenu redirigé ou acheté et sa qualification (est-il prêt à acheter ou est-il froid ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*