Comment Créer du Trafic sur son Site ?

Comment Créer du Trafic sur son Site ?
4.8 (96%) 5 votes

Comment créer du trafic ? Comment attirer des visiteurs sur son site ? Comment augmenter son trafic en utilisant référencement, contenus, réseaux sociaux et publicité ? Comment créer une audience ? Frédéric Canevet de conseilsmarketing.fr a accepté de répondre à mes questions et de détailler les stratégies, techniques et outils qui lui permettent d’attirer chaque mois entre 200 000 et 300 000 visiteurs.

Pour aller plus loin sur le sujet avant de débuter votre tutoriel, téléchargez gratuitement mes guides et mes conseils pour augmenter votre trafic :

guides

Créer du trafic sur son site

Au programme :
1. Sa stratégie pour générer du trafic
2. Ses canaux d’acquisition préférés
3. Sa palette d’offres pour monétiser
4. Les outils pour créer du trafic, générer des prospects et transformer en clients
5. Quelques growth hacks sympas

créer trafic site

1. Quand a été créé Conseils Marketing ? Quelle est l’histoire de ton site ?

Conseils Marketing a été créé en 2008. A l’époque, je voulais créer une start-up avec des amis et comme on habitait à des endroits différents à Paris, on allait d’un appartement à l’autre avec des sessions de travail en semaine et les weekends.

Comme j’étais responsable du marketing, je devais avoir accès à toutes nos documents en ligne pour pouvoir travailler. Donc j’ai créé pour cela un Blogger.

La start-up n’ayant finalement jamais été créée, je me suis retrouvé avec tout un tas de notes autour du marketing disponibles sur ce premier blog.

Il y a 10 ans, il faut savoir qu’il n’y avait pas tant que contenus que cela sur Internet. Cela n’existait pas ou n’était pas visible.

Et comme j’avais des accords avec des blogueurs pour se relayer les contenus (notamment sur Digg à l’époque) et bien cela fonctionnait très bien.

Ça nous a permis de faire grandir nos audiences.

C’est devenu un peu plus sérieux quand j’ai sorti ma première formation sur le blogging. Il fallait monétiser donc on a commencé à se professionnaliser.

2. Les grandes étapes de ton site en terme de trafic ?

Lorsque je suis passé sur WordPress, cela m’a vraiment permis de passer un premier palier en terme de référencement.

Une erreur classique des blogueurs qui débutent : pendant longtemps, je n’ai pas créé de listes d’emails.

Donc une 2nde étape importante a été lorsque j’ai commencé à proposer mon premier contenu à télécharger en échange de l’adresse email des lecteurs.

Ensuite, c’est une question de routine de travail : écrire, promouvoir, optimiser pour augmenter graduellement son trafic.

Jusqu’à l’année dernière, je tournais autour de 10 000 visites par jour mais, avec l’arrivée de deuxième fille et un changement de poste, j’ai un peu moins suivi mes statistiques et je me suis pris un taquet de Google sans m’en rendre compte.

J’ai depuis repris la main en remettant à jour mes anciens contenus. J’ai enlevé les liens cassés, renouvelé les illustrations datées, enrichi les articles pour les faire remonter à nouveau dans les classements de Google.

3. Quelle est ta stratégie de contenus ?

Alors j’ai mes contenus stars qui me génèrent le plus d’audience. Mais je crée également des contenus annexes qui viennent pousser mes contenus stars.

Et lorsque je remets à jour un contenu majeur pour mon site, je vais même le remettre en page d’accueil une fois remis à jour.

Les articles de 500 mots ne fonctionnent plus de toute façon. 1000 mots c’est limite.

Lorsque l’on me propose un guest post sur mon site, maintenant c’est 1500 mots minimum.

Sur mes contenus stars que je travaille depuis des années et qui avaient été shootés par Google, je suis passé entre 8000 et 10000 mots maintenant (ils tournaient autour de 4000 à 5000 mots donc j’ai quasiment doublé leur taille).

J’ai ensuite fait un gros effort pour leur envoyer du jus en utilisant des articles complémentaires qui pointent donc vers ces contenus stars.

Aujourd’hui ma stratégie de contenus est simple : chaque semaine, je publie 1 contenu de super qualité d’au minimum 2000 mots.

Il existe une loi de Pareto (80/20) en terme d’efficacité : l’easy writing, les interviews, les contenus courts ne fonctionnent plus comme avant.

Les contenus doivent désormais être beaucoup plus longs :
– Pour être bien référencé par Google
– Pour être identifié comme un référence
– Pour apporter de la valeur

Il y a tellement de concurrence qu’il faut se concentrer sur les contenus de qualité (1500-2000 mots minimum).

A chaque fois, je me dis quand j’ai fini l’article “Wow même moi j’ai appris un truc”. Si je n’ai rien appris, c’est que la qualité n’est pas suffisante.

Après je connais certains qui utilisent la stratégie opposée : des contenus moyens publiés en nombre et qu’ils sous-traitent. Ils arrivent quand même à cartonner en terme de trafic car ils se positionnent sur des 10aines de mots-clés et poussent malgré tout des contenus stars de qualité.

4. Quelle est ta routine de promotion ? Comment pousses-tu tes contenus ?

Je fais des relais sur les réseaux sociaux. J’utilise :
Buffer
Swello
Revive Old Post

Je fais des envois sur ma newsletters.

J’utilise enfin les push notifications.

Le blogging est une tendance qui va baisser dans les années à venir. Les gens veulent des contenus plus faciles et rapides consommer.

Donc il faut donc toujours avoir une approche multicanale : au niveau du choix des plateformes utilisées

J’ai commencé voici quelques années sur Facebook, on pouvait faire des choses pas mal.

Maintenant, je suis plus sur Linkedin. J’encourage notamment les entreprises en B2B à aller sur ce réseau social.

J’ai commencé à publier des vidéos, des illustrations et comme j’utilise pas mal de sous-traitance pour mettre en forme mes articles, je leur envoyais le matin des enregistrements audio pour qu’ils puissent retranscrire en articles.

Du coup, j’avais plus de 500 podcasts en stock et mine de rien, depuis que je les ai mis en ligne, j’ai pas mal de trafic dessus (environ 500 lectures par podcast avec une attention importante soit plus que mes vues par vidéos notamment parce qu’il y a moins de compétition).

Je suis également multicanal au niveau des contenus que je publie : j’essaye de convertir mes bons articles à chaque en 1 vidéo + 1 podcast une fois par semaine.

Plutôt que de refaire un contenu différent, je pars donc de mes contenus existants.

Par exemple, quand je publie un article de blog, je m’enregistre en audio avec un screencast ou une webcam et je le mets ensuite sur Youtube et Soundcloud, Itunes, Facebook, Linkedin.

Je me limite au texte, à l’audio et à la vidéo mais tous les américains qui ont du succès aujourd’hui se sont également mis aux contenus visuels (pour Instagram ou Pinterest) en s’appuyant sur des assistants qui reprennent un extrait, une image, une citation…

C’est assez puissant et un de mes objectifs à l’avenir mais tu ne peux pas tout faire en même temps.

5. Quels réseaux sociaux utilises-tu ?

Evidemment Linkedin est important mais tu ne peux pas te permettre de laisser de côté des réseaux sociaux.

Un outil pratique : Linkedin Helper qui te permet d’aller automatiquement ajouter des utilisateurs sur ton profil en ajoutant un message personnalisé de bienvenue.

Pour faire une bonne prise de contact sur Linkedin : il faut s’intéresser aux gens et être intéressant.

Donc mon 1er message typiquement c’est : “Bonjour Toto, j’ai vu que tu t’intéressais à telle thématique. Je serais content que l’on soit en contact” sans promotion donc.

Un 2ème message serait “Merci d’avoir accepté mon invitation. Quelles sont vos actualités ? Si je peux vous aider, c’est avec plaisir.”

Dans un 3ème message, je vais dire “Voilà mes actualités. J’ai tel webinaire actuellement ou tel guide à télécharger” et je convertis donc le contact en prospect.

6. Quelle est ta stratégie de publicité ?

Pour ma part, j’ai une situation un peu différente de ceux qui nous écoutent parce que mon site a une ancienneté et déjà du trafic.

Donc je n’ai pas forcément besoin d’aller payer pour de la publicité et je vais plus avoir intérêt à me focaliser sur la conversion et faire de l’upsell parce qu’en fait, je n’ai pas besoin d’aller acquérir une audience.

Alors qu’effectivement, lorsque tu commences, que tu n’as pas d’audience, pas de clients, tu vas devoir attendre 3 ou 6 mois avant que ça cartonne un peu en terme de référencement naturel.

Certes, tu peux mettre en place des techniques de génération de trafic mais avec la publicité sur Facebook, tu vas pouvoir toucher ton audience rapidement et générer des prospects chauds.

Dans mon cas de figure, je vais utiliser la publicité plutôt pour améliorer la conversion. Typiquement, quand un utilisateur visite ma page de vente et ne passe pas à l’action, je vais les relancer en utilisant Google Adwords ou Facebook Ads. Et ça effectivement c’est pas mal pour rester dans la mémoire des gens.

Mon effort s’est porté sur la conversion essentiellement et c’est la raison pour laquelle je me suis intéressé au Growth Hacking.

Un exemple : j’ai récemment rajouté une option sur mes offre : “Pour x euros en plus, vous pouvez ajouter telle offre complémentaire” donc de l’upsell ou un bumper comme on appelle cela (possible avec des outils de paiement comme Thrivecart ou Samcart)

Rien que d’avoir changé cela, j’ai eu quelques résultats. Donc voilà, par l’optimisation des conversions peut rapidement augmenter de 50% vos revenus.

J’ai pas mal travaillé les landing pages mais maintenant je suis sur mes tunnels de conversion.

Travaillé la persuasion, les messages, les offres, les boutons de paiement, les upsells…

7. Quelles sont les offres proposées sur ton site ?

Je ne fais pas de coaching, je n’ai pas le temps puisque je suis également en poste.

En revanche, j’ai de la publicité Adsense pour monétiser. Ce sont des revenus stables quand tu as beaucoup de trafic. Cela représente autour de 1000 euros par mois.

En complément, je vends des ebooks et formations vidéos.

Je me suis mis voici 3 ans à des formules à abonnement. Ce qui permet d’avoir des revenus récurrents.

Mes prix sont bas pour permettre aux personnes qui n’ont pas un budget énorme de pouvoir se former.

3 typologies de clients :

– Les touristes qui restent 1 ou 2 mois puis se désabonnent (autour de 35%)
– Les débordés qui au bout 6 ou 9 mois n’ont toujours pas commencé la formation (autour de 40%)
– Les personnes qui resteront toujours abonnées (autour de 25%)

8. Peux-tu nous décrire ton tunnel de conversion : de la 1ère prise de contact à la vente ?

La 1ère prise de contact est sur le site.

Je propose rapidement (en colonne droite, dans les articles) un contenu gratuit, un ebook, une checklist contre l’email de l’utilisateur.

Je propose également en parallèle directement un produit à la vente. Même si ce n’est pas le plus efficace, cela permet d’aller à l’essentiel même si 97% vont plutôt télécharger un contenu gratuit.

Lorsqu’ils ont donné leur email, ils arrivent sur un système de répondeurs avec un minimum de 7 messages.

J’alterne messages de contenus gratuits et payants. Ou également des séries de contenus gratuits tous les 2 jours pendant donc 14 jours avec des vidéos pour tester un produit avant de leur proposer la suite en payant (par exemple pour une formation) mais j’ai été déçu par ce tunnel.

J’essaye ensuite après un premier achat de les pousser vers mon produit par abonnement.

Je ne les laisse au final jamais tranquille en ajoutant dans mon auto-répondeur mes meilleurs articles.

J’utilisais auparavant Aweber mais j’utilise GetResponse.

Note de Rudy : personnellement j’utilise Activecampaign.

9. Comment finalises-tu la vente ?

J’ai donc une page de vente avec un système de chat en ligne.

Le chat n’est jamais en direct mais si l’utilisateur pose une question, cela envoit automatiquement un message à mon assistant qui répond 3 fois par jour pour rattraper les gens qui ont une demande particulière (paiement en plusieurs fois etc…)

Le chat permet d’humaniser la relation sans se perdre vu que j’ai beaucoup de trafic. Les gens ne mettent plus de messages et de commentaires mais ils adorent le chat.

10. Quel est ton plus grand succès ?

Dans le blogging et l’entreprenariat, tu as vraiment des hauts et des bas.

Quand un hacker te fait tomber ton serveur et que tu dois passer du temps jusqu’à 1h du matin, c’est un peu l’ascenseur émotionnel.

Ce qui me rend le plus fier, c’est lorsque l’on me dit “J’adore tes podcasts, j’adore ton blog, c’est grâce à toi que je me suis lancé, merci pour ta conférence sur le Growth Hacking”.

Tu te dis “Wow j’ai vraiment aidé les gens”.

L’autre aspect dont je suis fier : d’avoir écrit un livre.

J’ai passé beaucoup de temps à en faire la promotion et j’ai eu pas mal d’articles.

Le trafic n’a pas monté comme une flèche mais ça m’a vraiment aidé dans mon business, permis de gagner en crédibilité, en visibilité.

Et puis, ça m’a également reboosté personnellement parce qu’au bout d’un moment (10 ans de blogging), tu es un peu sur les mêmes thèmes.

Ecrire un bouquin m’a permis de me remettre en cause.

Le fait d’avoir des défis qui te poussent, c’est ce qui te fait avancer.

11. Quel conseil pour une entreprise qui voudrait créer du trafic aujourd’hui ?

Avant d’aller donc s’orienter sur un outil ou une plateforme particulière, déjà je commencerais par demander :

– Qui sont tes clients ?
– Où est ta cible ?
– Où se trouvent tes clients ?

Ensuite, je leur conseillerais de créer ce que j’appelle un “camp de base” : votre site depuis lequel vous allez pouvoir récupérer des emails et des prospects.

Bien structurer vos bonus et mettre en place une séquence email d’au moins 7 messages.

Une fois que c’est en place, vous pourrez commencer à attirer du jus en faisant de la publicité ou commencer à structurer une stratégie de content marketing avec des interviews ou du guest posting sur des sites complémentaires au vôtre pour démarrer.

Et puis bien entendu, commencer à mettre en place une stratégie de référencement en débutant par choisir vos mots-clés et en faisant un audit de contenus pour récupérer vos textes existants et alimenter votre blog pour ranker sur Google.

Ensuite optimisez vos landing pages, vos bonus pour collecter des emails et puis pourquoi tester de nouveaux réseaux sociaux et types de contenus.

Si vous souhaitez être accompagné dans votre développement, réservez votre entretien de découverte afin d’étudier ensemble comment répliquer mes stratégies pour créer du trafic, générer des prospects et attirer votre client idéal.

Pour aller plus loin sur le sujet, téléchargez gratuitement mes guides et mes conseils pour augmenter votre trafic :

guides

trouver clients

Rudy Viard
A propos

Rudy Viard est consultant en marketing sur Internet depuis plus de 10 ans. vous accompagne pour augmenter votre trafic, vos leads et vos revenus sur Internet. En savoir plus sur . Retrouvez-moi sur et Twitter ou contactez-moi par email pour utilisant le formulaire contact. Pour être accompagné, réservez votre entretien de découverte avec moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*