audit référencement

Comment Réaliser un Audit Référencement / SEO ?

Comment réaliser un audit référencement / audit SEO ? Quels outils pour auditer votre site Internet ? Sur quels aspects et métriques vous concentrer pour être en capacité d’optimiser votre stratégie de référencement naturel ? Internet offre la possibilité unique de mesurer précisément les retombées de vos actions marketing et d’analyser de manière scientifique si vos efforts (en terme de référencement notamment) sont couronnés de succès ou si au contraire vos objectifs s’éloignent. L’audit référencement doit justement vous permettre de recueillir les informations critiques sur l’état de santé de votre site Internet pour identifier des axes de travail et des priorités afin d’obtenir un impact (si possible rapide).

Avant de débuter votre tutoriel, récupérez le guide du marketing automatisé et testez gratuitement la suite marketing Leadfox [création de pages + collecte d'emails + email automation] pour générer des prospects et convertir en clients :

guides

Testez également les outils que j'utilise pour attirer 5000 abonnés emails chaque mois, générer des 100aines de rendez-vous commerciaux et atteindre les 200 000 et 275 000 visiteurs mensuels :

- Mon offre spéciale pour l'outil Leadfox [14 jours d’essai gratuits + 15% de réduction pendant 2 ans avec le coupon WEB15 en passant par ce lien]
- Mon outil de collecte d'emails [Paiement en 1x au lieu de l'abonnement en passant par ce lien]
- Mon outil de création de page [14 jours d’essai gratuits en passant par ce lien]
- Mon outil d'emailing automation [14 jours d’essai gratuits + offres en passant par ce lien]
- Mon outil de référencement / SEO [14 jours d’essai gratuits en passant par ce lien]
- Mon outil de webinaire [14 jours d’essai gratuits en passant en passant par ce lien]
- Mon outil de paiement [Paiement en 1x au lieu de l'abonnement en passant par ce lien]

Votre entreprise génère du chiffre mais vous avez atteint un plafond de verre ? Laissez-moi réparer votre business :

guides

Audit référencement / SEO : méthodologie


A quoi sert un audit référencement ? Certainement pas à mobiliser votre énergie pour accoucher d’un Powerpoint de 50 slides qui n’amènerait aucun changement dans votre stratégie.

Un audit SEO devrait plutôt être la base sur laquelle vous allez vous appuyer pour initier le processus de transformation et d’optimisations de votre site internet. Un état des lieux à un moment T de votre situation pour progresser vers votre prochain objectif.

Vous pensez peut-être que réaliser un audit va nécessiter du temps (si vous passez par des outils pour recueillir vos données) ou du budget (si vous faites appel à une agence ou un consultant).

Je partage votre point de vue…

Mais retenez simplement que l’optimisation du référencement est une tâche tellement chronophage (et potentiellement infinie) que partir à l’assaut de Google sans une vision factuelle et complète de votre situation vous fera perdre bien plus de temps qu’il ne vous en fera gagner.

audit référencement

Comment structurer votre audit référencement ?

Auditer votre site Internet signifie collecter les données brutes qui vont vous permettre d’agir.

Si l’objectif est de passer à l’action, votre audit devrait donc logiquement se structurer autour des 3 critères majeurs qui impactent votre référencement.

Quels sont ces critères qui importent pour Google et que vous devriez monitorer :

optimisation référencement

1er critère : l’expérience utilisateur sur votre site : un critère mêlant des indicateurs déterminant la qualité de votre site (ce qui soulève des problématiques de design, d’ergonomie, d’accessibilité, d’arborescence, de vitesse d’exécution…).

Si votre site est moche, mets 15 secondes à charger et ne s’affiche pas correctement sur mobile et tablettes, vous pourrez produire 200 contenus et pages léchées, vous aurez toutes les peines du monde à décoller. Par conséquent, si votre site est tout nouveau, l’audit devrait vous permettre de détecter des points techniques bloquants (soit pour ensuite refondre votre site soit pour corriger les erreurs).

Inversement, si votre site tourne correctement depuis quelques années, que vous recevez déjà des milliers de visiteurs et générez du résultat chaque mois (ventes en ligne de vos produits ou prises de contact pour vos prestations), l’audit technique devrait vous permettre d’identifier des points d’amélioration qui permettront de gagner quelques positions ou simplement d’augmenter vos conversions.

2ème critère : vos contenus et pages : un critère qui mêle cette fois la pertinence de vos contenus et leur capacité à répondre aux requêtes des utilisateurs (par rapport à la concurrence).

Nous venons en effet de voir que sans une base technique propre, il était difficile de terminer premier sur Google.

C’est également vrai si votre site Internet souffre d’un ou plusieurs de ces maux :
– Votre site ne dispose que de peu de contenus et/ou pages
– Vos contenus sont alignés sur les mauvais mots-clés
– Vos contenus sont de médiocre qualité (ou trop courts)
– Vos contenus ne sont pas optimisés pour le référencement

Si votre site n’affiche qu’une 10aine de pages ou articles de blog, vous pourrez nettoyer le code, changer de système ou bidouiller les balises « titre » autant que vous le voudrez, votre trafic ne fera jamais x2 (malheureusement parfois, c’est l’agence ou le consultant SEO qui recommande ce type d’optimisation « technique » sur des sites absolument vides de contenus 😂).

Inversement, si votre site comporte déjà de nombreux contenus et pages, l’audit référencement devra vous montrer les opportunités pour prendre de nouvelles positions avec le minimum d’effort.

3ème critère : vos liens : donc la qualité de votre maillage interne (les liens qui unissent vos pages entre elles) ainsi que les liens externes (les fameux « backlinks ») que vous avez obtenus et provenant de sites tiers.

Ces liens sont, vous le savez, une forme de « vote » permettant à Google de valider que votre site a légitimité à lorgner sur la première place.

A nouveau, le niveau de granularité de votre audit référencement va dépendre de votre situation :
– Si vous n’existez pas depuis longtemps, connaître le nombre de vos liens et leur origine donnera déjà des pistes pour obtenir les suivants.
– Si vous avez déjà une stratégie de netlinking, l’audit va devoir donner une vision plus fine (autorité de page, autorité de domaine, ancres…).

Une des raisons classiques de l’échec opérationnel des audits référencement réside dans l’incapacité à distinguer des priorités par rapport à votre situation parmi ces 3 grands leviers d’actions que sont l’optimisation technique, la création de contenus et l’acquisition de liens.

Prendre conscience de vos priorités (à l’issue de l’audit) vous permettra de définir des actions claires et réalistes par rapport aux ressources dont vous disposez (humaines, temporelles, financières…).

Quelles métriques surveiller lors d’un audit ?

Je distingue 4 champs critiques à surveiller :
1. Les métriques techniques pour améliorer graduellement les performances de votre site (vitesse de chargement, indexabilité, responsivité…) et l’expérience utilisateur (éventuellement aussi pour détecter les obstacles qui empêchent votre site d’exploiter son potentiel SEO).
2. Les métriques d’audience pour obtenir une vue fidèle du trafic naturel généré par votre site (sources de trafic, nombre de pages vues, temps passé…).
3. Les métriques liées aux positions de vos pages sur Google pour vos mots-clés et expressions stratégiques.
4. Votre profil de liens (netlinking, maillage interne, backlinks, autorité des liens, ancres…).

Pour chacun de ces champs, je vous conseille de conserver les informations récoltées dans un document Excel ou Google afin de :
– Connaître la situation de votre site et son évolution positive ou négative
– Avoir une vue des priorités en terme de modifications techniques à effectuer sur le site et des contenus à créer pour conquérir de nouvelles positions.

Ne vous mettez pas la pression, vous pouvez commencer avec quelques données que vous suivez régulièrement à travers votre tableau de bord et améliorer au fur et à mesure.

1. Réaliser l’audit technique de votre site Internet

Si évidemment il est sans doute plus sage de déléguer cette tâche à une agence (laquelle doit pouvoir mettre en perspective les résultats bruts), il existe pléthore d’outils pour effectuer votre audit par vos propres moyens et en tirer quelques bonnes leçons pour grimper vers les premières places. Je vous en propose une petite liste, il existe évidemment beaucoup d’autres.

a. Audit technique sur Google Search Console

Google Search Console est un outil permettant de suivre les performances de votre site Internet et de récupérer des erreurs techniques éventuelles qui impactent votre référencement ou la bonne indexation de vos pages.

L’outil étant développé par Google, il vous permet d’obtenir des données de première main (même si celles-ci sont parfois imprécises) sur l’état de santé de votre site :

– Erreurs sur vos pages à corriger en priorité
– Rapidité de vos pages
– Ergonomie mobile

audit référencement google

audit seo google

b. Audit technique avec SEMRush

SEMRush [14 jours d’essai gratuits en passant sur ce lien] est véritablement le couteau suisse du SEO. Si vous ne deviez n’utiliser qu’un seul outil, ce serait SEMRush tant il permet de collecter et suivre dans un même endroit l’intégralité des métriques dont vous avez besoin :

– Performance du site
– Erreurs sur vos pages
– Core Web Vitals…

Le seul bémol est que l’outil est tellement complet qu’il n’est pas adapté aux débutants qui veulent du « clé en main » sans mettre le nez dans la mécanique.

audit référencement

c. Audit technique avec Woorank

A contrario de SEMRushWoorank de réaliser un audit référencement de manière automatique. Une fois votre site passé au crible, Woorank vous attribue un score et vous suggère une liste d’améliorations pour progressivement vous conformer aux meilleures pratiques SEO : recommandations techniques, amélioration du référencement de vos articles et pages de  contenu, présence sur les réseaux sociaux.

Donc vraiment pas mal pour les débutants et pour prioriser vos tâches.

analyse référencement

2. Réaliser l’audit d’audience / trafic de votre site

Comment se compose votre audience ? D’où vient votre trafic ? Quelle est son évolution mois après mois ? Quels mots-clés et expressions vous amènent réellement des visiteurs ? Ces visiteurs sont-ils de qualité ? Comment se comportent vos visiteurs une fois sur votre site ? Notamment ceux provenant des moteurs de recherche ? Génèrent-ils des conversions (donc des ventes en ligne ou des opportunités commerciales) ?

Autant de questions auxquelles vous aller essayer de répondre à travers votre audit.

Objectif : recueillir ces données dans votre fichier pour ensuite observer l’évolution de vos chiffres dans le temps.

a. Audit de l’audience de votre site Internet

Vous équiper avec un outil d’analyse de trafic me semble être la base (et je ne crois pas vous apprendre quelque chose).

Sans outil d’analyse de trafic, votre stratégie avance complètement à l’aveugle : vous ne savez pas d’où vous partez, ni êtes en capacité de savoir si vous êtes dans la bonne direction ou en régression.

Vous ne pouvez pas apprendre de vos erreurs en identifiant ce que vous devez améliorer ni ne pouvez doubler la mise en accentuant votre effort sur les tactiques qui fonctionnent. Il existe de nombreux outils gratuits ou payants permettant d’analyser les statistiques de votre site et de traquer l’activité de vos visiteurs / utilisateurs de Adobe Analytics à Quantcast en passant par Matomo ou Mixpanel.

b. Audit trafic avec Google Analytics

Les outils payants sont généralement extrêmement chers et globalement destinés aux grandes marques internationales. Dans 95% des cas, je vous conseille de vous tourner vers Google Analytics qui est gratuit et dont les fonctionnalités sont ultra-complètes et simples d’utilisation.

audit trafic

Google Analytics permet de connaître les métriques essentielles au suivi du référencement de votre site Internet :
1. L’audience de votre site (âge, sexe, centres d’intérêt, affinités, navigateurs et mobiles utilisés…)
2. La provenance de ces utilisateurs (canaux, sources, campagnes…)
3. Le comportement de votre audience (parcours client, pages visitées, nombre de pages vues, temps passé sur le site…)
4. Les conversions et évènements qui se produisent sur votre site (ventes en ligne, prises de rendez-vous, inscriptions à une newsletter ou un webinaire…)

En croisant avec l’analyse de vos mots-clés, vous pourrez déterminer les expressions qui vous amènent non pas seulement du trafic mais bien des conversions (donc du résultat) pour accentuer votre effort de référencement sur ces expressions rentables.

3. Réaliser l’audit de vos mots-clés et positions sur Google

Quelles sont les mots-clés et expressions sur lesquels vous êtes déjà positionné dans Google ? Comment suivre vos positions dans les résultats des moteurs de recherche ? Gagnez-vous ou perdez-vous des places sur vos mots-clés stratégiques ? Etes-vous dans une phase de croissance du nombre de mots-clés et expressions sur lesquels vous êtes positionné (même mal) ce qui est un indicateur de potentielles futures opportunités ?

Maintenant que vous avez en main les informations de base concernant le trafic de votre site, il est temps de faire un point sur l’état de vos positions sur Google pour être en capacité d’amplifier votre stratégie SEO.

a. Audit positionnement avec SEMRush

Je disais précédemment que SEMRush [14 jours d’essai gratuits en passant sur ce lien] est un couteau suisse pour le suivi de votre référencement.

En effet, l’outil permet :
1. De repérer les mots-clés et expressions sur lesquelles vous êtes positionnés (sans que peut-être vous vous en doutiez).
2. De comprendre où vous apparaissez dans les résultats de Google (images, vidéos, local, liens…).
3. D’analyser le potentiel du mot-clé (volume de recherche, difficulté et concurrence…).

audit positionnement seo

Alternative : Ahrefs lequel propose également le suivi de vos mots-clés.

audit positionnement référencement

b. Suivi de positions de mots-clés avec Whatmyserp

Si vous voulez simplement suivre l’évolution de mots-clés spécifiques sans vous suréquiper avec SEMRush, vous pouvez utiliser un outil spécialisé dans le suivi de positions pour des expressions définies au préalable. On est dans une autre logique : c’est bien vous qui entrez les expressions à surveiller.

L’outil que j’utilise s’appelle Whatsmyserp (SEMRush propose aussi cette fonctionnalité) : il permet d’entrer de quelques 10aines à des 100aines de mots-clés et obtenir votre rapport quotidien avec l’évolution de vos positions.

audit suivi positions référencement

c. Audit de  mots-clés avec la Google Search Console

Complémentaire à SEMRush de mon point de vue : Google Search Console peut vous permettre de comprendre sur quels mots-clés et expressions vous êtes positionné sans forcément que cela ait permis de générer un clic vers votre site.

En effet, si vous êtes classé 12e sur une expression, il est tout à fait possible que cette position ne vous rapporte pas (ou peu) de visiteurs tant il est vrai que ce sont surtout les 3 premiers des résultats de Google qui remportent la mise (les suivants prennent des miettes en terme de trafic).

Google Search Console va donc vous permettre de détecter ces expressions qui ne génèrent pas d’audience sur votre site mais qui sont à deux doigts de le faire et qui pourraient donc vous rapporter gros si vous mettiez en place un plan d’action spécifique pour remonter dans les rankings.

audit mots-clés

4. Réaliser l’audit de vos liens / backlinks

Combien de liens (volume) pointent vers votre site ? Quels sont les sites depuis lesquels pointent ces backlinks ? Ces liens sont-ils posés sur des sites avec une forte autorité ou sur des pages proches thématiquement des sujets que vous abordez ? Ou au contraire ces liens sont-ils posés sur des sites moisis et sans lien sémantique avec vous ?

Nous l’avons vu : disposer de liens de qualité est un facteur important aux yeux des algorithmes de Google. Obtenir des liens impacte donc directement votre positionnement.

1. Un lien provenant des Echos ou du Monde aura plus de poids qu’un lien provenant d’un forum inconnu.
2. Un lien provenant d’un blog inconnu mais posé sur un contenu d’une grande richesse et complémentaire sémantiquement à votre site est excellent.

L’objectif de l’audit de vos backlinks consiste à faire le point sur l’existant, évaluer vos manques (de quels backlinks vous auriez besoin vers quelle page nécessitant d’être poussée) pour pouvoir préparer un plan d’action.

a. Audit de vos backlinks avec Google Search Console

Google Search Console permet à nouveau d’obtenir des informations précieuses (émanant de Google) sur le nombre de liens externes pointant vers votre site. L’outil est basique mais permet déjà de se faire une idée.

audit backlinks

b. Audit de vos backlinks avec SEMRush

SEMRush [14 jours d’essai gratuits en passant sur ce lien] dispose d’un outil de détection des backlinks beaucoup plus poussé avec des indicateurs permettant d’évaluer :

1. L’autorité du lien (donc sa qualité)
2. La toxicité du lien (dans le cas d’un lien spam)

Mais aussi de découvrir pour vous des opportunités de backlinks (donc des sites qui pourraient potentiellement vous citer dans l’un de leurs articles ou l’une de leurs pages).

audit liens externes

Alternative : Ahrefs qui va également donner un score à vos backlinks.

audit profil liens

Alternative : Majestic qui propose des visualisations intéressantes de votre réseau de lien (« link profile » et « link grap ») et propose deux scores représentant la qualité de vos backlinks (« citation flow » et « trust flow ») pour une analyse plus fine (et sans doute plus adaptée pour des experts).

citation flow trust flow

Se baser sur votre audit SEO pour améliorer votre référencement

Une fois votre audit finalisé, l’objectif est de vous servir de ces constats pour :

1. Combler les manques de votre site (au niveau technique, contenus, mots-clés et backlinks) afin de vous battre à armes égales avec vos concurrents.
2. D’identifier aussi les points où vous êtes bons pour aller plus loin encore et doubler la mise.

Consultez le tutoriel pour optimiser vos contenus et pages pour le référencement
Consultez le tutoriel pour obtenir des backlinks

Scaler votre stratégie de référencement et élargir vos mots-clés

Lorsque vous maîtriserez les bases du SEO (avec donc un site optimisé, rapide à charger et un processus clair de création de contenus), vous allez rapidement vouloir étendre votre empire donc ne pas vous contenter d’un site avec 1000, 5000 ou 10 000 visiteurs par mois.

Il vous faudra alors faire la liste des mots-clés et expressions qui ont du sens pour votre business.

Consultez donc le tutoriel pour générer des milliers de visiteurs avec vos contenus où je détaille les étapes du scaling en matière de référencement.

Générer du trafic grâce au référencement est un volet majeur du programme "Trafic & Clients".

Pour aller plus loin sur le sujet, téléchargez gratuitement mes guides et mes conseils pour augmenter votre visibilité sur Internet :

guides

formation marketing, prospection, vente