recycler contenus

Comment Redonner Vie à vos Articles et Contenus ?

Comment recycler vos contenus ? Comment redonner vie à vos articles de blog ? Comment intégrer les micro-contenus dans votre stratégie de contenu et votre ligne éditoriale ? La nouvelle année commence et certains de vos articles ou publications sont désormais obsolètes ou peinent à se maintenir dans les classements de Google. Vous investissez énormément en temps, en effort et en budget pour créer des contenus qui tombent dans l’oubli ou sont rapidement périmés ? Alors comment alors à ces contenus de tomber aux oubliettes alors qu’ils peuvent devenir de véritables actifs de votre site Internet et plus largement de votre entreprise ? Mieux : comment réutiliser ces articles pour enrichir votre marketing de contenus et votre présence sur les réseaux sociaux ? Dans cet article, j’aimerais vous donner 7 méthodes qui vont vous permettre de redonner vie à vos articles et contenus. Afin d’exploiter la masse de travail que vous avez déjà fournie et créer un cercle vertueux.

Note de Rudy : Cet article a été écrit par William Moreau. William aide les entrepreneurs et responsables de TPE/PME à mettre en place leur communication digitale et leurs stratégies d’email. Il s’agit de son 1er article sur Webmarketing Conseil et je suis ravi de l’accueillir. Si vous êtes expert en marketing, vous pouvez proposer vos articles en me contactant sur la page dédiée.
Avant de débuter votre tutoriel, récupérez mon système et mes stratégies pour générer +100 000 visiteurs et des 100aines de prospects et clients chaque mois : Testez également les outils que j'utilise pour ajouter des 1000iers d'abonnés emails à ma newsletter chaque mois et générer des 100aines de rendez-vous clients par téléphone : - Mon outil de collecte d'emails [Paiement en 1x au lieu de l'abonnement en passant par ce lien] - Mon outil de création de page [14 jours d’essai gratuits en passant par ce lien] - Mon outil d'emailing automation [14 jours d’essai gratuits + offres en passant par ce lien] - Mon outil de référencement / SEO [14 jours d’essai gratuits en passant par ce lien] - Mon outil de webinaire [14 jours d’essai gratuits en passant en passant par ce lien] - Mon outil de paiement [Paiement en 1x au lieu de l'abonnement en passant par ce lien] Votre entreprise génère du chiffre mais votre développement ralentit ou a du mal à décoller ? Laissez-moi vous montrer comment je peux vous aider à casser votre plafond de verre :

A. Créer des contenus durables


Avant de parler des moyens de faire revivre et de réanimer vos contenus, j’aimerais vous détailler comment écrire des articles prévus pour durer en vous expliquant comment je procède sur mon site web et mon blog.

Si l’on parle d’un point de vue purement SEO (le référencement étant une source incontournable de trafic en B2B), l’un des critères les plus importants pour des articles performants est (vous le savez sûrement) l’expression autour de laquelle vous structurez et rédigez votre contenu.

Si un sujet tendance ou polémique  peut permettre de gagner une certaine forme d’attention à court terme, ce sont généralement les problématiques « intemporelles » (evergreen) qui vous permettront de construire un flux de visiteurs réguliers sur le long terme.

Je m’explique : à moins que vous ayez une armée de rédacteurs et créateurs de contenus à disposition, il vaudra toujours mieux rédiger un tutoriel sur « Obtenir la première place sur Google » plutôt qu’écrire un article sur les « 5 nouvelles fonctionnalités de Facebook ».

Simplement parce que le second sujet sera obsolète plus rapidement que le premier.

C’est la raison pour laquelle j’évite au maximum d’inclure des dates dans mes articles ou de parler d’événements définis dans le temps.

Sans quoi cela vous oblige à retravailler vos contenus trop régulièrement.

En appliquant ce principe simple, vous devriez déjà vous éviter de nombreux problèmes de maintenance de vos contenus.

Donc faire durer l’impact de vos contenus dans le temps (pour en produire moins ou au contraire dégager du temps pour amplifier ce que vous faites déjà).

Ce qui est l’objectif de cet article.

B. Allonger la durée de vie de vos contenus

Maintenant que vous savez comment réorienter votre stratégie de contenus pour qu’elle soit durable, voyons comment allonger la durée de vie de vos articles.

Comment faire ?

La réponse est simple : en mettant vos contenus à jour.

Donc en ajoutant régulièrement :

  • De la valeur
  • De la longueur
  • Du détail
  • De la lisibilité
  • De la structure
  • Des illustrations
  • Des médias…

Personnellement, je fais un tour chaque 6 mois ou année sur mes contenus stratégiques pour évaluer ce que pourrait être ajouté.

A mesure que mes connaissances (et que globalement les techniques) évoluent, je taille dans mes articles, simplifie, enrichit ou illustre avec un visuel plus clair tout en restant cohérent avec l’objectif et le thème initial du contenu.

D’années en années, mes contenus deviennent des monstres (dans le bon sens du terme) en longueur et en richesse.

Si vraiment, vous n’avez que 10 minutes à accorder à la mise à jour de vos articles, ajoutez 1 nouveau paragraphe ou 1 nouveau média comme une vidéo découverte après votre publication de votre article ou une infographie complémentaire trouvée sur Internet.

Ou même rajoutez simplement un lien vers un contenu créé ultérieurement pour faire profiter votre nouveau contenu de ce lien interne.

Nous allons voir dans la suite du guide comment vous pouvez enrichir vos contenus en peu de temps.

Pourquoi remettre à jour vos contenus ?

  1. Afin de maintenir vos positions sur Google : un contenu est un actif qui participer à générer de la visibilité, à capter des emails et à vendre vos offres. Maintenez, rénovez et investissez dans vos actifs.
  2. Afin d’améliorer votre référencement : un contenu mis à jour, enrichi, approfondi, illustré, restructuré remonte naturellement dans les classements.
  3. Afin de renouveler votre stock de contenus prêts à être propulsés sur les réseaux sociaux tout en réduisant considérablement votre charge de travail et ainsi sortir de la course aux contenus.

Quand remettre à jour vos contenus ?

Si vos contenus sont des actifs de votre entreprise, il est donc stratégique de faire le point au moins chaque année pour évaluer ceux qui sont toujours alignés avec votre stratégie.

  1. Maintenez les contenus qui génèrent de la valeur pour votre entreprise
  2.  Enrichissez les contenus qui ont le potentiel de bientôt générer du trafic
  3. Coupez dans les contenus qui n’ont pas assez de potentiel ou ne rentrent plus dans vos plans :
  • Si notamment ce contenu n’a jamais pris de position sur Google ni généré des partages
  • Si la somme de travail pour le remettre à jour est plus importante que d’en produire un nouveau
  • Ou enfin si ce contenu ne rentre plus dans vos plans…

Exemple : voici quelques années, j’écrivais régulièrement autour des stratégies Instagram.

Or si je suis toujours expert sur la thématique Instagram, je n’ai plus d’offre d’accompagnement autour de ce réseau social spécifiquement.

Mettre à jour et optimiser ces contenus n’a donc plus réellement de sens ou tout du moins n’est plus prioritaire (mon temps disponible n’étant pas extensible à l’infini).

C. Recycler et faire revivre vos contenus

Nous l’avons vu, intégrer dans vos processus la mise à jour régulière et l’optimisation de vos page et articles est essentielle pour maintenir votre site sur le long terme.

L’étape suivante pour aller plus loin consiste à vous appuyer sur votre base d’articles pour générer de nouveaux contenus à moindre effort (et à moindre frais) avec pour objectif :

  1. D’enrichir vos articles en ajoutant des contenus image, vidéo et son.
  2. D’améliorer l’expérience utilisateur (et par conséquent votre référencement, vos backlinks, vos partages, vos ventes…)
  3. Et enfin de démultiplier votre arsenal et vos capacités de promotion sur les réseaux sociaux.

Nous allons donc voir quels sont les moyens qui s’offrent à vous :

1. Créer une vidéo à partir d’un article

Première option si votre article n’a pas eu la visibilité attendue : vérifier si la raison ne vient pas du format de votre contenu.

Les contenus qui se positionnent sur les requêtes les plus concurrentielles de Google sont particulièrement relevés.

Pourquoi ne pas transformer votre article en vidéo ?

Youtube est le 2nd moteur de recherche au monde derrière Google et certaines vidéos de Youtube apparaissent dans les résultats de Google.

Enfin , sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Linkedin, X / Twitter ou TikTok), la vidéo génère plus d’engagement.

Créez une vidéo explicative à partir de votre contenu texte :

  1. Reprenez le titre de l’article
  2. Structurez votre vidéo en suivant les parties ces grandes parties
  3. Lancez la caméra (soit en face caméra si vous parlez soit en faisant un screencast d’un diaporama)
  4. Terminez par un call-to-action dans la vidéo avec un lien en description vers une page de capture d’email ou votre page d’offre.
  5. Faites la promotion de votre vidéo sur les réseaux sociaux ou à votre liste email
  6. N’oubliez pas d’intégrer votre vidéo dans l’article initial pour l’enrichir.

2. Créer un podcast à partir d’un article

Seconde option : vous pouvez aussi choisir le format « podcast audio » (une émission radio que vous allez pouvoir télécharger sur iTunes, Audible ou Shopify par exemple) (votre podcast peut d’ailleurs être filmé comme une émission de radio et publiée en parallèle sur Youtube).

C’est assez tendance en ce moment car son écoute ne demande pas une attention totale (même si le podcast est en image d’ailleurs) : vos auditeurs pourront écouter le podcast à la salle de sport, dans les transports en commun, en voiture, en travaillant ou en cuisinant.

A une époque où l’on veut faire plus en optimisant son temps, ce format fonctionne à merveille.

Par ailleurs, même si beaucoup s’y mettent, il s’agit d’un contenu où la concurrence n’est pas encore (trop) rude (c’est en train de changer ceci dit).

Par ailleurs, une version audio disponible sur votre page d’article est un excellent moyen d’enrichir votre contenu tout en offrant un moyen alternatif de toucher votre audience (certaines personnes sont plus sensibles au visuel, d’autre à l’auditif…).

Si vous choisissez de transformer votre article en version audio pour lui donner une nouvelle vie, il y a quelques règles que vous devez connaître :

  1. Ne faites pas un pur copier-coller de votre article pour le format podcast. Ne le dictez pas mais donnez-lui vie.
  2. Le but est de le transformer légèrement pour qu’il corresponde parfaitement au nouveau format.

Il faut qu’un ancien visiteur de votre site prenne plaisir à consulter le nouveau format de votre article.

Si vous retenez cela, alors vos modifications seront efficientes.

3. Regrouper plusieurs articles pour en faire un guide

Votre site Internet ou votre blog doivent probablement contenir des catégories dans lesquelles vous regroupez vos articles.

Et si vous preniez plusieurs articles d’une catégorie et que vous en faisiez un guide complet ?

Sur mon tout premier blog, j’avais une catégorie qui parlait de la confiance en soi en général.

Je me suis vite aperçu qu’à l’intérieur, j’y avais glissé des articles intéressants sur l’estime de soi, la respiration, la méditation, le sport.

Ainsi que des exercices pour améliorer sa confiance.

Ce que j’ai donc décidé de faire, c’est de prendre tout ce savoir et d’en faire un ebook de plus de 30 pages !

Par la suite, cet ebook (ou ce guide comme j’aime bien l’appeler), vous pouvez l’utiliser dans plusieurs objectifs :

  • Le vendre en tant qu’ebook sur des plateformes comme Amazon ou Fnac.
  • Le proposer gratuitement en échange d’un email ou de coordonnées clients sur votre blog.
  • L’envoyer morceau par morceau à votre mailling liste en guise de newsletter.
  • Le publier comme article sur votre site pour qu’il attire un maximum de visiteurs

Quelle que soit la méthode que vous choisirez, vous devrez au maximum optimiser la mise en page de votre guide.

Le plugin Beacon.by pour WordPress permet d’ailleurs de facilement mettre en page vos articles en ebook professionnels.

Ce guide contiendra donc sûrement entre 10.000 et 20.000 mots (environ 10 articles regroupés).

Long à lire mais apportant beaucoup de valeur à vos lecteurs.

Faites-en sorte que les explications puissent être comprises avec des images ou des captures d’écran.

Vous pouvez aussi ajouter des vidéos à l’intérieur pour permettre au lecteur de changer de format de temps en temps.

4. Scinder votre article en mini-guides

Les tendances pour de l’année sont assez claires : la part du trafic sur mobile va dépasser celle sur ordinateur.

Autrement dit, il y aura plus de chances que vos articles soient consultés à travers un appareil de moins de 6 pouces qu’un écran d’ordinateur 5 fois plus grand.

Si plus de la moitié des utilisateurs regardent vos articles à travers un petit écran, ils ne seront pas (la plupart d’entre eux en tous cas) en mesure de lire un texte de 2.000 mots.

Il peut donc être intéressant des articles plus courts, des « snackable contents » consommables par petits morceaux et allant à l’essentiel.

Cela ne signifie pas qu’il faut abandonner les contenus longs mais que vous pouvez décliner vos articles de fond en sous-contenus plus précis et ciblés.

Pour créer des mini-contenus :

  1. Prenez chaque titre de niveau 2 (h2)
  2. Créez un article à partir de cette base de connaissance
  3. Si votre article de base possédait des h3 alors vous pourriez les utiliser comme des titres de niveau h2 pour ce nouvel article.

Vous pourrez ainsi créer 3 ou 4 mini-articles avec 1 seul article obsolète.

Désormais, vous devez sûrement avoir la question suivante qui vous brûle les lèvres : « Mais niveau SEO, je n’ai aucune chance de me positionner avec un article de seulement 300 mots ? ».

Et bien ma réponse est simple : « Si c’est possible, d’autant plus que vous serez sur une expression de longue traîne, peu concurrentielle. Mais que dans un deuxième temps, l’article ne sera pas retravaillé uniquement dans un but SEO ».

Si vous avez de bonnes optimisations de métadonnées, sur un mot-clé enrichi et que vous accompagnez votre article avec des médias, vous pourrez très bien vous placer correctement sur les moteurs de recherche.

Surtout si votre site est thématiquement très compacte et cohérent (que vous traitez de sujets proches).

Prenons l’exemple des gros médias, ils publient des articles de 300-500 mots et pourtant leurs articles peuvent figurer parmi les premiers d’une requête.

C’est aussi le niveau de confiance de votre site aux yeux de Google qui va jouer sur votre positionnement.

A travailler sur le long terme donc.

Enfin, vos mini-articles sont des cartouches extrêmement puissantes pour alimenter vos réseaux sociaux.

Ils s’adresseront à un type d’utilisateurs qui aime les contenus rapides.

5. Créer des visuels à partir de vos articles

On se fait souvent un monde de la création de contenus visuels.

Ils sont en effet essentiels :

  1. Pour obtenir des résultats sur les réseaux sociaux.
  2. Pour enrichir vos articles en rendant simples des concepts complexes.

Vous n’avez pas forcément besoin de contenus extrêmement complexes pour atteindre ces objectifs :

  1. Prenez chaque paragraphe de vos contenus
  2. Repérez si vous n’avez pas des listes à puces ou des listes numérotées
  3. Il s’agit souvent d’une bonne base pour réaliser un diagramme, un schéma, un camembert…

6. Créer une infographie complémentaire

Si vous avez des talents particuliers pour le design ou que vous avez la possibilité de faire une infographie, foncez !

Les infographies sont plus compliquées à produire qu’un simple visuel.

Mais elles enrichissent également l’expérience utilisateur avec un vrai impact :

  • Sur votre référencement
  • Sur le nombre de backlinks attirés (les infographies sont souvent republiées par des sites tiers)
  • Sur le nombre de partages de votre contenu sur les réseaux sociaux

C’est une tactique qui a prouvé son efficacité et qui va encore perdurer (même si la concurrence est désormais plus grande).

Durant une trop grande période, les créateurs de contenu se sont concentrés uniquement sur l’optimisation du référencement de leurs articles.

Puis ils ont décidé d’un peu plus considérer le lecteur en ajoutant de la valeur et des conseils plus clairs à leurs articles.

Mais désormais, l’utilisateur est au centre du processus de création d’article : vous devez miser autant sur la valeur du contenu que sur la performance de votre site et le design des pages.

De plus, les infographies sont des éléments qui répondent aussi au format court et direct que recherchent les utilisateurs.

Si vous n’avez pas les compétences ou le temps de créer vos infographies de A à Z, il existe des générateurs gratuits sur internet.

Voici quelques sites :

Une fois votre infographie terminée, n’oubliez pas de lui appliquer les mêmes critères SEO qu’une image :

  • Nom de l’infographie adapté au titre de l’article.
  • Puis renseignez la baliste ALT et la description
  • Si possible avec des synonymes ou directement le mot-clé.

7. Recycler intelligemment son article sur les réseaux sociaux

Alors je vous rassure, le but n’est pas d’envoyer une publication de 2.000 mots sur Facebook et de republier votre article !

Ce n’est d’ailleurs pas non plus de republier son article sur des espaces dédiés comme sur LinkedIn.

Le but de cette méthode va consister à travailler intelligemment et de s’adapter aux formats des réseaux sociaux comme Twitter, Facebook ou LinkedIn.

Sur les réseaux sociaux, vous avez des formats court avec du contenu qui devient très rapidement obsolète.

Les publications s’enchaînent et la vôtre risque vite de descendre sous une publication de chat ou du dernier tweet d’une célébrité.

Lorsque je discute avec des personnes gérant eux-mêmes leur page Facebook, ils ont tous le même problème : je ne sais pas quoi poster aujourd’hui !

Alors voici ma méthode qui vous offrira environ 5 publications sans effort.

Le but est de reprendre les titres de votre article et de les utiliser dans des courtes publications.

Pour prendre l’exemple de cet article, nous pourrions réaliser 5 posts différents sur :

  1. « Les clés pour réaliser une vidéo efficace »
  2. « Les conseils pour réaliser un podcast »
  3. « Snackable content : comment tirer parti des contenus courts »
  4. « Générer plus de trafic grâce aux visuels »
  5. « 4 outils pour réaliser des infographies »

En utilisant simplement les titres h1, h2, h3 de votre article pour générer autant de mini-publications pour les réseaux sociaux.

Si vous avez toujours des doutes, copiez-collez votre contenu dans ChatGPT et demandez-lui des idées pour recycler votre contenu sur Linkedin, Instagram, X ou TikTok…

Cette stratégie est d’autant plus efficace que vous aurez enrichi vos articles avec des vidéos, illustrations, visuels, guides qui seront autant de micro-contenus à promouvoir sur les réseaux sociaux.

A la fin de ce petit jeu, vous pourrez même partager votre article directement sur les réseaux sociaux.

Il devrait normalement intéresser votre communauté que vous venez de teaser pendant plus d’une semaine.

A noter que les membres de votre communauté peuvent même vous aider à rafraîchir votre contenu.

Lorsque vous allez poser des questions sur les réseaux sociaux, nous pourrions très bien imaginer qu’en commentaire une personne vous révèle quelque chose que vous ne saviez pas.

Vous pourrez alors ajouter cette information à votre article avec la méthode suivante.

Conclusion :

Vous connaissez désormais toutes les manières différentes de redonner vie à vos articles.

Mais le mieux reste d’écrire des contenus qui auront une durée de validité d’au moins 4 à 5 ans.

De cette manière, vous vous assurez de ne pas avoir à réaliser ce genre de manipulation ultérieurement.

Pour cela, répondez au maximum à une problématique intemporelle.

Évitez les sujets comme : la mode, les descriptions d’événements, les faits d’actualités…

Pour ma part, j’écris environ une centaine d’articles par an avec l’objectif qu’ils durent au moins 4 ou 5 an.

Je parle en général des nouvelles tendances en début d’année, parce que c’est quelque chose d’assez viral.

Puis, le reste de l’année, c’est 95% de contenu evergreen !

Si mon site attire entre 50 et 100 000 visiteurs par mois, ce n’est pas par hasard.

J’emploie des stratégies qui fonctionnent.

En revanche, ces stratégies ne sont pas faites pour toutes les entreprises.

Rien n’arrive par magie.

Vous devez vous impliquer pour obtenir des du trafic et des clients.

Mais appliquez et vous aurez des résultats.​​​​

Générer du trafic grâce au référencement est un volet majeur du programme "Trafic & Clients".
Pour aller plus loin sur le sujet, téléchargez gratuitement mes guides et mes conseils pour augmenter votre visibilité sur Internet.
Quitter la version mobile