Gagner Plus ou Travailler Moins ?

travailler moins

Augmenter votre chiffre d’affaires et vos revenus ? Gagner plus ? Ou au contraire optimiser votre business pour travailler moins et réduire le nombre de vos tâches quotidiennes (et celles de vos collaborateurs) ? Accélérer votre croissance, augmenter votre volume de clients et recruter ? Ou travailler sur des gains de productivité pour continuer à délivrer vos prestations tout en conservant une équipe restreinte ? Vous former, innover, investir, garder votre avance sur vos concurrents ? Ou lever le pied et vous appuyer sur ce que vous avez déjà bâti. La réponse à ces dilemmes dépend de vos priorités mais je vais essayer de vous expliquer ma routine pour trancher ces questions.

Avant de débuter votre tutoriel, consultez la formation en ligne et téléchargez gratuitement guides et conseils pour attirer plus de clients :

guides

Augmenter la cadence vs Réduire la voilure


Diriger son entreprise est souvent synonyme d’heures supplémentaires et d’horaires élastiques débordant sur vos weekends et empiétant sur vos vacances.

Le développement d’une entreprise est une course, voire un marathon.

Vous aurez toujours une raison de courir :

Lorsque j’ai lancé mon entreprise, j’ai sprinté pendant 1 an pour créer une audience et générer mes premiers revenus.
– Lorsque j’ai compris que mon modèle avait atteint ses limites, j’ai cravaché pour créer mes offres de conseil.
– Lorsque j’ai signé mes premiers clients, j’ai sué sang et eau pour gérer ces clients et délivrer des résultats.
– Lorsque mon flux de prospects est devenu régulier, j’ai développé mon offre de formation pour couvrir la demande.
– Lorsque j’ai estimé que mon chiffre était satisfaisant, je me suis battu pour optimiser mon temps et ne pas crouler sous le travail.
– Lorsque j’ai atteint un équilibre, j’ai commencé à intégrer des compétences externes avec l’objectif de démultiplier mes ventes.

Chacune de ces étapes m’on permis d’atteindre le palier suivant.

Mais ces efforts ne sont jamais neutres : passer au niveau supérieur prend du temps, nécessite d’investir et n’est pas forcément couronné de succès.

Dernièrement, j’ai essayé de travailler avec une équipe de commerciaux pour gérer mes prospects.
– J’ai dû mettre en place des process et les outils pour communiquer
– J’ai dû discuter, expliquer optimiser, affiner…

Cela m’a bloqué durant 6 mois intenses sur ce projet, avec à la clé un échec.

Je ne regrette absolument pas et je suis certain qu’on sera amené à retravaillé ensemble mais, au niveau où j’en étais, cela n’a simplement pas fonctionné.

Où je veux en venir ?

Simplement que cette course n’a pas de fin et que vous pourrez toujours ajouter de nouveaux projets, de nouvelles tâches, de nouvelles priorités pour développer votre entreprise ou la protéger contre cette concurrence qui monte.

Sauf que la question est : à quel moment vous profitez ? Une journée de travail ne devrait faire que 8 heures (maximum et si possible moins).

Votre entreprise est censée être votre outil pour réaliser vos ambitions et vos rêves de liberté ? Sinon mieux vaut être salarié, non ?

travailler moins

1. Faire moins pour aller plus vite

Sécuriser votre business à moyen et long terme nécessite évidemment de mettre en place les actions nécessaires à sa survie et à son développement.

Mais pour commencer, il est facile de faire le point sur vos tâches quotidiennes et de supprimer celles qui sont inutiles afin de d’atteindre rapidement vos objectifs sans vous perdre en chemin ou vous imposer des semaines à rallonge.

Un grand nombre de vos actions quotidiennes relève de la croyance :  “Si je ne fais pas cela, je vais me faire bouffer par mes concurrents.

Alors quelles actions pourraient être supprimées sans chambouler votre système ?
– Ce projet est-il vraiment stratégique ?
– A-t-on besoin de vos validations et contrôles pour accomplir cette action ?
– Qui pourrait vous remplacer sur telle ou telle tâche ?
– Ces emails ne peuvent-il pas attendre ?
– Ce post quotidien sur Linkedin est-il indispensable ?

Vous pouvez améliorer votre productivité (et/ou celle de vos collaborateurs) en consultant le tutoriel pour mieux gérer votre temps et votre organisation afin d’avoir plus d’impact et plus de résultats mais également de vous octroyer des temps de pause et de repos.

2. Se connaître pour rationaliser ses actions

Manœuvrer votre navire dans un océan en mouvement nécessite de savoir où vous mettez le cap.

Réduire votre charge de travail passe par la clarification de vos objectifs personnels et de vos objectifs en tant qu’entreprise.

Sans quoi vous dépensez une énergie considérable à louvoyer.

Où voulez-vous aller ?
Que voulez-vous faire de votre entreprise ?
Quel est votre rôle dans cette organisation ?

Voulez-vous :

– Construire un empire au niveau local, national, européen, mondial ?
– Développer une entreprise à taille humaine avec des salariés ?
– Sortir un salaire confortable mais rester en solo ?
– Vous faire de l’argent de poche ?

Pour décider, il est important de bien se connaître.

Personnellement, je suis un expert et j’excelle dans le conseil et la stratégie.
Je suis relativement bon techniquement (je peux mettre en place mes stratégies).
J’ai appris à gérer correctement mon business.
Mais je ne suis plutôt un mauvais manager (et dans tous les cas, je ne m’éclate pas à gérer les personnes).

Si vos compétences (et vos désirs personnels) ne sont pas alignés avec l’objectif que vous vous êtes fixé pour votre entreprise (exemple : vous avez l’ambition de faire passer votre cabinet de conseil de 3 à 10 collaborateurs mais vous n’avez pas l’étoffe d’un leader ou d’un gestionnaire de projet), vous devrez soit vous former pour compenser soit intégrer cette compétence dans votre équipe.

En ce qui me concerne, mon ambition a été un moment de me développer en recrutant.

Mais en comprenant que ce n’était ni mon ambition ni ma force que de construire une équipe, j’ai focalisé mon énergie et mon temps sur mon objectif initial : optimiser au maximum mes méthodologies et mon process pour délivrer un maximum d’impact à mes clients sans avoir à recruter une équipe complexe à manager.

Conclusion : faire croître votre entreprise sans devenir l’esclave de celle-ci nécessite de faire votre introspection et de planifier où vous voulez aller.

3. Ecouter les signaux pour savoir quand accélérer

Donc comment concilier vos ambitions d’entrepreneur en vous ménageant une vie de famille, des temps de repos, des loisirs, des vacances…

En somme, comment profiter de la vie en vous assurant que votre entreprise sera toujours là dans 5 ans.

En ce qui me concerne, voici la routine que je me suis construite année après année :

1. Lorsque je sens que ma charge de travail dépasse un certain niveau, c’est le signal qui m’indique que je dois :

– Organiser
– Automatiser
– Fluidifier
– Déléguer
– Mutualiser

J’essaye évidemment d’anticiper : donc je commence à réfléchir aux process, outils et personnes qui pourraient m’aider à alléger ma charge de travail quand je sens que la pression monte.

Et non quand cette pression et déjà installée.

2. En miroir, lorsque j’obtiens enfin des gains de productivité, sonne le moment pour moi :

– De recommencer à me former pour mettre à distance mes concurrents
– D’augmenter mes investissements pour préparer l’avenir
– De partir à la plage avec ma femme et lâcher l’ordinateur

Ecouter ces signaux permet d’éviter les phases de stress suivies de phases de rush (où le flux de clients est complexe à gérer).

Car aux phases de rush succèdent toujours des phases de creux (sans clients).

Personnellement, je gère assez mal le stress et j’ai organisé ma routine pour éviter ces perturbations.

Car à chaque fois que j’ai baissé la garde, je me suis foutu dans la m***.

Mais c’est également toujours lorsque j’ai observé les problèmes s’accumuler à l’horizon que mon entreprise a passé un cap.

Normal : sans obstacles, vous n’avez aucune raison de vous bouger.

J’ai dit un jour à mon mentor Tomas Nathhorst que mon objectif était de “partir à la retraite à 40 ans”.

Il m’avait alors répondu : “Avec cette mentalité, dans 5 ans tu es mort”.

Lever le pied est la condition sine qua non pour durer (une entreprise est un marathon, pas un sprint).

Mais si vous ne vous inscrivez pas un projet à long terme, vous ne durerez pas.

C’est d’ailleurs ce qu’il y a de passionnant dans le business.

Une entreprise est une course sans fin qui vous force à vous améliorer.

Une course dynamique avec ses rebondissements.

Avec des concurrents qui progressent en même temps que vous.

Avec des règles qui changent brusquement.

Avec des clients dont les besoins évoluent.

Quelle est votre routine pour vous développer et garder un équilibre entre travail et vie de famille ?

J’aimerais connaître vos réflexions et les problèmes auxquels vous faites face en commentaires.

Si vous voulez aller plus vite dans la mise en place de votre stratégie de trafic, prospects et clients, faites-vous accompagner.

Générer de prospects et des clients est un volet majeur de mon programme d’accompagnement et de ma formation en ligne pour les entreprises.

Pour aller plus loin sur le sujet, téléchargez gratuitement mes guides et mes conseils pour attirer plus de clients :

guides

trouver clients



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *