Comment Fonctionne l’Algorithme de Facebook ?

Comment fonctionne l’algorithme de Facebook ? L’algorithme de Facebook aka « Newsfeed Ranking Algorithm » filtre et classe les publications devant être diffusées sur le fil d’actualité d’un utilisateur. Entre 1 à 10% de vos abonnés – rarement plus – reçoivent vos publications sur Facebook. Le reste de vos abonnés n’est même pas exposé à vos posts. Simplement car Facebook détermine qui potentiellement est intéressé par ce que vous avez à dire. Bien comprendre le fonctionnement de l’algorithme est un atout clé pour mieux publier et augmenter votre visibilité sur Facebook.

Téléchargement gratuit : cliquez ici pour récupérer vos 13 guides gratuits pour maîtriser les réseaux sociaux et améliorer vos performances + 14 fiches PDF sur Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest...

De l’EdgeRank au News Feed Algorithm


Lorsque l’algorithme de Facebook a été implémenté en 2010 sous le nom d’EdgeRank, les enjeux étaient multiples.

Il fallait pour Facebook :

1. Faire face à l’augmentation exponentielle du nombre de publications postées quotidiennement sur le réseau social
2. Améliorer la pertinence des actualités diffusées auprès des utilisateurs en fonction de leurs amis, pages et contenus préférés
3. Diminuer le spam et les publications de mauvaises qualité relayées par des entreprises désormais fortement présentes sur Facebook
4. Augmenter la visibilité des publicités Facebook dans le News Feed
5. Maintenir l’addiction de ses utilisateurs pour le service

L’algorithme s’est affiné et aujourd’hui des 100aines de milliers de critères sont utilisés en temps réel pour déterminer :
– Quand une publication doit être diffusée ou pas auprès d’un utilisateur
– Le cas échéant, définir sa position dans le fil d’actualité de l’utilisateur

algorithme facebook

On peut simplifier le News Feed Algorithm en 5 critères de base qui impactent le classement de votre publication :

1. La performance de la publication : le taux d’engagement et le nombre d’interactions (j’aime, commentaires, clics, partages, temps passé sur le contenu…) que reçoit votre post aux différents moments de sa vie impacte la part d’abonnés qui recevront effectivement la publication dans leur fil d’actualité. Ainsi, une page habituée aux posts de mauvaise qualité n’est pas condamnée à ne jamais avoir de visibilité. Un post exceptionnel peut être amené à être diffusé  au-delà de sa base de fan habituelle.

2. Le type de contenus : certains contenus ont de base plus de poids dans l’algorithme et seront poussés auprès d’une plus grande partie des fans de votre page.

Consultez le tutoriel pour savoir quels posts ont les meilleures performances sur Facebook

3. La proximité entre l’utilisateur et la page : si un utilisateur aime, commente, partage régulièrement les publications d’une page, son score d’affinité impactera positivement la probabilité qu’il voit à nouveau vos publications. Maintenir une communauté engagée est donc un défi pour maintenir ce degré d’affinité sur le long terme.

4. L’historique de la page : les performances de vos publications passées ont un impact sur la portée des posts suivants.

5. Le temps : une publication ancienne n’aura pas la même diffusion qu’une publication diffusée voici quelques minutes. Il existe certes des règles pour réanimer des posts anciens sur lesquels des discussions pourraient reprendre par exemple un an après mais globalement, une publication récente sera plus visible qu’un post en fin de vie.

News Feed Ranking Algorithm = Engagement sur la publication x Type de contenu contenu x Affinité entre l’utilisateur et la page x Historique de la page x Ancienneté de la publication

Il s’agit cependant d’une vision simplifiée de l’algorithme puisqu’il utilise désormais des 100aines de milliers de critères calculés en temps réel pour déterminer l’importance à donner à telle ou telle publication par rapport à une autre et ce pour l’ensemble des utilisateurs de Facebook.

Les dernières évolutions du News Feed Ranking Algorithm

Mars 2016 : mise en avant dans le News Feed des vidéos live

Facebook a annoncé désormais traiter les vidéos en direct « comme un type de contenu différent des vidéos classiques ». La diffusion de vidéos en livestreaming est en effet apparue sur les applications Facebook iPhone et Android afin de contrecarrer Periscope. Et Mark Zuckerberg a fait du live une priorité.

Facebook annonce des temps de visualisation 3 fois supérieurs quand la vidéo est live. Une opportunité donc pour les personnalités, les entreprises et les marques. Le live est actuellement disponible pour les Pages vérifiées et les Célébrités utilisant l’application Mention.

Pour autant, Facebook déclare que cette mise à jour des algorithmes de classement ne devrait pas causer de « changements significatifs » pour les Pages pour le moment.

video live facebook

Février 2016 : optimisations du News Feed à partir de sondages utilisateurs

Suite à une série de tests menés auprès d’utilisateurs pour améliorer la qualité de leur News Feed et lutter contre le « clickbait » (littéralement la pêche aux clics), Facebook a annoncé en février 2016 qu’il allait désormais privilégier en haut de News Feed les publications :

1. Pour lesquels l’utilisateur a voté qu’elles l’intéressaient plus particulièrement
2. ET qui recueillent un maximum d’engagement (clics, j’aime, commentaires, partages…)

newsfeed facebook

Octobre 2015 : les Réactions joueront comme des signaux sur les posts

Facebook a annoncé ses Réactions, ces émojis qui permettront d’aller un peu plus loin qu’un simple « J’aime » pour interagir sur un post. Et bien Facebook devrait utiliser tous les signaux sociaux de ces nouveaux boutons comme autant d’outils permettant de déterminer la pertinence d’un post dans le News Feed.

« Les propriétaires de pages pourront voir les Réactions de tous les posts dans les Page Insights. Les Réactions auront le même impact sur la distribution des publicités que les Likes. Nous passerons du temps à apprendre des tests initiaux et utiliseront ce feedback pour améliorer. Dans l’ensemble, les Pages devraient continuer à poster des choses qui ont du sens pour leur audience et continuer à utiliser les meilleurs pratiques concernant les Pages [telles qu’édictées par Facebook] ».

facebook réactions

Octobre 2015 : Optimisation pour les utilisateurs avec peu de réseau

Afin de ne pas pénaliser les utilisateurs disposant d’une connexion moins bonne (exemple dans les pays en développement), l’algorithme de Facebook s’adapte depuis octobre 2015 en proposant moins de vidéos gourmandes et plus de contenus photos et texte.

Juillet 2015 : mise en avant des choix de l’utilisateur

Facebook a annoncé en juillet 2015 donner désormais la possibilité à l’utilisateur de mieux contrôle ce qui s’affiche sur son News Feed afin de :

1. Définir les amis et pages que l’utilisateur veut voir en priorité
2. Cacher les publications d’amis et de pages qui n’intéressent pas l’utilisateur
3. Découvrir de nouvelles pages dont le contenu pourrait intéresser l’utilisateur

Juin 2015 : optimisation des indicateurs de qualité

En juin 2015, Facebook a annoncé désormais tenir compte, en plus de l’engagement sur vos publications (j’aime, commentaires, partages, clics…), de la durée de temps passé sur le contenu.

Facebook donne trois exemples :

1. D’une image que vous likez mais sur laquelle vous scrollez rapidement au post suivant dans le News Feed
2. D’une vidéo partagée par votre sœur que vous commentez
3. D’un post détaillé de votre cousin racontant un voyage.

Si vous avez passé du temps sur ce dernier post sans nécessairement réagir, vous devriez voir plus de publications similaires ou provenant de cette personne en haut de votre News Feed dans le futur.

Pour les pages, cela signifie donc, qu’au-delà de poster du contenu qui « like », l’intérêt de la publication et le temps passé sur le contenu sont désormais des facteurs importants pour obtenir plus de portée pour vos posts et être visible par plus de fans.

Ce qui signifie également que les vidéos natives, les Instant articles ou encore les articles rédigés dans Notes, en tant que contenus directement hébergés sur Facebook, seront favorisés par rapport aux posts renvoyant vers des contenus sur un site externe.

Avril 2015 : moins de place pour les publications de page

Facebook a annoncé en avril 2015 redistribuer le News Feed en faveur de publications provenant des amis plutôt que des pages.

Janvier 2015 : lutter contre la désinformation et les hoax

Facebook a sorti en janvier 2015 un bouton permettant de signaler les fausses informations afin d’éviter qu’elles se diffusent.

Le fait d’être flaggé « fausse information » réduira automatiquement la portée de votre publication. En revanche, les sites d’informations parodique type LeGorafi ne sont pas spécialement pénalisés selon Facebook car les personnes ne dénoncent pas ce type de contenu avec le bouton d’alerte.

Novembre 2014 : mise à jour contre les messages promotionnels

Facebook a annoncé en novembre 2014 la mise à jour de son algorithme afin de lutter contre les messages publicitaires :

– Les publications dont le seul objectif est de pousser les utilisateurs a acheter un produit ou à installer une application mobile
– Les posts qui poussent les utilisateurs à gagner des promotions ou à participer à des concours sans contexte réel
– Les messages réutilisant le texte promotionnel que des publicités

Facebook donne deux exemples de posts qui seront donc désormais pénalisés avec une moindre visibilité sur le fil d’actualité :

algorithme facebook mise-a-jour algorithme

Une mise à jour qui va à la fois dans le sens de l’utilisateur afin d’améliorer la qualité des posts qu’il voit sur son fil d’actualité mais qui pousse également les marques et entreprises à utiliser toujours plus la publicité payante.

Septembre 2014 : intégration des « tendances du moment »

Facebook a annoncé une nouvelle évolution de son algorithme en septembre 2014 donner une place plus importante aux publications traitant des sujets tendances du moment (les « trending topics ») notamment les publications traitant d’évènements sportifs ou de programmes de télévision. Ces posts – publiés par vos amis ou les pages auxquelles vous êtes connectées – apparaîtront plus volontiers au moment où la conversation bat son plein autour de ce sujet.

sujet tendance facebook

Facebook précise qu’il prendra donc désormais en compte le « moment » au cours duquel ont lieu les interactions (juste après publication ou un peu plus tard ?) pour définir si votre post est « pertinent » en toute heure de la journée ou si au contraire il est pertinent de le diffuser à nouveau à un moment ultérieur de la journée lorsque les conversations commencent à s’animer autour du post.

Exemple : un match de football concentrera certainement beaucoup de likes pendant et durant les heures qui suivent puis les interactions baisseront drastiquement. Tandis qu’une photo d’un nouveau-né dans une famille récoltera des j’aime et des commentaires sur une plus longue durée.

Août 2014 : lutte contre les titres racoleurs

Les sites comme BuzzFeed ou MinuteBuzz abusent de techniques de clickbait pour créer des titres jouant sur les émotions ou la curiosité afin de donner envie de cliquer pour voir la suite sans pour autant que le contenu soit pertinent ou réellement intéressant.

Ces techniques permettaient d’être plus visible dans le fil d’actualité des utilisateurs et donc de laisser moins de place à de l’information plus sérieuse mais moins « likée ».

Exemple de titres racoleur donné par Facebook : « Vous ne croirez JAMAIS laquelle de ces deux stars se sont battues sur le tapis rouge la nuit dernière !! CLIQUEZ pour savoir avec quelle starlette ils se son battus !! »

clickbait facebook

Facebook a donc annoncé en août 2014 que l’algorithme prendra désormais en compte des critères de qualité du contenu :

1. La durée de la visite de l’utilisateur après un clic sur un article. Lorsqu’un utilisateur consultera un article et reviendra sur son fil d’actualité Facebook peu de temps après la consultation en cliquant sur « Précédent » par exemple, Facebook estimera que le contenu n’est pas de qualité.

2. Le ratio entre le nombre de personnes qui cliquent sur le contenu comparé au nombre d’utilisateurs qui commentent, aiment ou partagent avec leurs amis. Si le taux de clic est élevé mais que le nombre d’interaction est faible par la suite, Facebook interprétera désormais un signal de mauvaise qualité.

3. Les publications texte + lien + photos (illustration n°1) seront désormais désavantagés par rapport aux publications de liens (faisant apparaître une photo issue de l’article) (illustration n°2) afin de réduire l’influence des posts publiant une photo n’ayant rien à voir avec le lien inséré dans le commentaire de la photo :

photo facebook photo du lien facebook

Juin 2014 : mise en avant des vidéos natives

Facebook a annoncé en juin 2014 favoriser en terme de diffusion les vidéos natives (donc uploadées sur Facebook) au détriment des vidéos partagées depuis d’autres plateformes notamment Youtube.

Facebook explique désormais utiliser de nouveaux critères pour classer les vidéos qui méritent d’être en haut de News Feed, notamment si vidéo a vraiment été consultée, durant combien de temps, si elle a été mise en grand écran ou si le son a été activé ou la vidéo mi

Mettre en avant les vidéos natives dans le News Feed permet d’une part à Facebook d’obtenir un meilleur contrôle sur les données d’utilisation des vidéos par ses utilisateurs mais surtout de devenir un concurrent sérieux pour Youtube en tant que plateforme d’hébergement et de consommation de vidéo en incitant fortement les marques et créateurs de vidéos à ne plus seulement publier leurs vidéos sur Youtube.

Mai 2014 : fin des posts automatiques d’applications mobiles

Alors que les applications comme Spotify ou Runkeeper utilisaient à plein l’Open Graph pour inciter les utilisateurs à partager automatiquement leurs titres écoutés ou leurs courses de jogging, Facebook a décidé en mai 2014 de fortement limiter le nombre de ces posts et de mettre fin à l’expérience du « frictionless sharing ».

Février 2014 : augmentation du reach grâce aux tags

Mashable a rapporté deux changements dans l’algorithme en février 2014 avec l’affichage des publications provenant d’une pages fan ayant mentionné le hashtag d’une autre page ou marque sur le mur des fans de cette page lorsque la mention est jugée pertinente.

Exemple : si vous citez le hashtag #lego ou mentionnez une page (exemple @snapchat) sur une publication de votre page, une partie des fans de Lego et de Snapchat pourront recevoir l’information à la manière du tag sur les photos qui permet d’afficher la photo sur le mur de l’utilisateur taggé sans parfois qu’il y ait de connexion entre l’utilisateur ayant initialement posté la photo..

algorithme snapchat

Février 2014 : lutte contre le spam et le likebaiting

La seconde optimisation de l’algorithme de Facebook concerne cette fois-ci selon Mashable :

1. Les contenus postés et repostés sans cesse sur une page pour obtenir un effet boule de neige.
2. Dans sa bataille pour améliorer la qualité et la pertinence du News Feed, Facebook annonce également pénaliser désormais les liens renvoyant vers des pages couvertes de publicité.
3. La lutte contre les publications abusant de mécaniques incitant à aimer, partager et commenter sans apporter de vraie valeur. Des techniques dites de « likebaiting » (qui à la manière du linkbaiting de Google cherche a attirer non pas des liens mais des likes).

likebaiting

Si vous vous posez la question de ce qu’il faut désormais publier pour profiter au maximum de l’algorithme de Facebook, consultez notre tutoriel traitant des quelques techniques permettant de contourner les limites liées au News Feed Ranking Algorithm

Janvier 2014 : mise à jour concernant les statuts texte

Facebook a évoqué en janvier 2014 la diminution des statuts ne contenant que du texte lorsqu’ils sont publiés par une page pour refléter le fait que les utilisateurs sont moins sensibles à ce type de contenu quand il n’est pas posté par un ami.

ranking algorithm

Facebook suggérant de favoriser plutôt des posts dont le lien est mis en valeur de cette manière :

newsfeed ranking algorithm

Décembre 2013 : un focus sur les contenus de qualité

Facebook a annoncé en décembre 2013 mettre désormais en avant plus de contenus de qualité dans le News Feed (au détriment des photos virales) notamment autour de l’actualité, d’évènements sportifs ou tournant autour de sujet qui intéressent l’utilisateur.

Cette update a été un tournant dans l’arrivée de flux d’informations dans le fil d’actualité sur Facebook.

Août 2013 : Trois évolutions de l’algorithme

L’algorithme de Facebook a évolué une première fois en août 2013 avec l’arrivée d’optimisations mises en place par Facebook : le story bumping, le last actor et le chronological by actor.

1. Le « story bumping » met en avant des publications sous la ligne de flottaison de votre écran parce qu’apparaissant en 6 ou 7e position sur votre mur. Cette nouvelle optimisation permettra aux publications déjà apparues sur le wall de vos fans mais qui n’ont pas été véritablement consultées d’être remise en avant pour peu qu’elles obtiennent un nombre conséquent d’interactions (commentaires, j’aime, clics, partages). Selon Facebook, la mise en place de cet algorithme permettra de faire passer le pourcentage de publications lues de 57% à 70% tandis que le taux d’engagement sur vos posts devrait passer de 5% à 8% en moyenne.

story bumping

EDIT septembre 2014 : Facebook a annoncé qu’il ferait « bumper » certains posts en fonction du « moment » où une publication sera likée, commentée ou partagée. Les publications avec beaucoup d’engagement juste après publication mais récoltant peu de j’aime après quelques heures sera considérée comme pertinente « sur le moment » et refera moins volontiers surface en haut du News Feed dans la même journée.

2. Le « last actor » prend en compte les 50 derniers amis (ou pages fans) avec lesquels vous avez eu une interaction (du simple visionnage des photos au like ou au partage) pour vous proposer plus souvent leurs publications sur votre mur. Pour les administrateurs de page, cette nouveautés renforce encore la nécessité d’obtenir de bons taux d’engagement sur les publications afin de remonter dans le fil d’actualité des fans.

3. Le « chronological by actor » permet de faire apparaître les publications d’ amis et de pages fans que Facebook trouve pertinent pour vous (parce que vous avez récemment interagi avec) par ordre chronologique sans prendre en compte le score de la publication elle-même.

Conclusion : votre page Facebook est en concurrence avec l’ensemble des publications que votre cible peut potentiellement recevoir. Il vous faut donc vous battre pour gagner votre place sur le News Feed et intéresser votre audience.

Si vous souhaitez être accompagné afin d’améliorer vos stratégie sur Facebook, réservez votre entretien de découverte.

Téléchargement gratuit : cliquez ici pour récupérer vos 13 guides gratuits pour maîtriser les réseaux sociaux et améliorer vos performances + 14 fiches PDF sur Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest...

trouver clients

Comment Fonctionne l'Algorithme de Facebook ? by
No votes yet.
Please wait...
Rudy Viard
A propos

Rudy Viard est consultant en marketing sur Internet depuis près de 10 ans. vous accompagne pour augmenter votre trafic et vos revenus sur votre site Internet ou votre application mobile. En savoir plus sur . Retrouvez-moi sur et Twitter ou contactez-moi par email en utilisant notre formulaire contact.

3 commentaires sur “Comment Fonctionne l’Algorithme de Facebook ?
  1. Philippe dit :

    Merci pour ce point complet qui du coup fait référence quand on veut se remémorer les « essentiels ». Est-ce que vous savez si l’engagement obtenu suite à des sponsorisations de statuts ont la même valeur dans l’algorithme FB que celui obtenu de manière organique ?

    • Rudy Viard Rudy Viard dit :

      Bonjour Philippe, c’est une bonne question. Il est certain cependant que les partages et likes issus des publications sponsorisées augmente encore un peu plus le reach. Je n’ai cependant aucune idée si ces interactions sont interprétées comme des signaux de qualité au même titre que l’engagement « naturel ». J’imagine que oui.

  2. Philippe dit :

    Mercy Rudy. A surveiller et à objectiver, donc :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

liste-reseaux-sociaux