Les Téléphones pour Enfant

Les Téléphones pour Enfant
4 (80%) 1 vote

Quel téléphone pour votre enfant ? Les smartphones et tablettes sont la star des fêtes de fin d’année et les produits Apple et Samsung s’arrachent dans les cours d’école. Même si il faut bien l’avouer les téléphones ont tout pour plaire – véritables consoles de jeux portables, baladeur MP3, lecteur vidéo avec accès Internet, SMS et appels aux amis quasi illimité, applications utiles (ou pas), accès à leurs réseaux sociaux préférés, Facebook, Twitter, Snapchat, Whatsapp et tous ces services qui cartonnent et permettent de rester en contact -, le portable est devenu plus qu’un simple objet de communication.

Choisir un téléphone pour son enfant


Le téléphone portable est aujourd’hui un véritable instrument de valorisation et de reconnaissance sociale dans la cour du collège et du lycée pour les adolescents (nous avions les Nike Air et les Pump, les jeunes ont désormais leur téléphone Android flambant neuf).

telephone-pour-enfantLe mouvement s’est étendu aux enfants qui dès le plus jeune âge savent parfaitement maîtriser le tactile des parents. Un de mes amis me racontait comment son enfant, une petite fille de 2 ans, savait parfaitement retrouver et lire les vidéos de “Petit Ours Brun” sur son portable.

Résultat : dès qu’ils en ont l’âge, les enfants réclament leur propre téléphone (les parents jouent devant la télé, pourquoi ne pourraient-ils pas faire une partie de Candy Crush eux aussi ?) d’où un taux d’équipement en hausse chez les 7-12 ans sous l’impulsion des parents qui souhaitent “rester en contact” (“envoie-moi un sms pour dire que tu es bien arrivé” ou “je t’appelle quand je serai devant le portail de l’école”) ou profitent d’un renouvellement de leur propre mobile pour donner leur portable plus ancien à leur enfant.

Au-delà de la décision de prendre ou non un téléphone portable pour son enfant qui reste un choix personnel, il est important pour les parents de considérer les impacts de l’équipement en mobile.

Contrairement à un ordinateur qui reste souvent attaché à la pièce commune de la maison (même si les portables ont changé la donne), acheter un téléphone à son enfant c’est :

– Donner à son enfant un accès illimité à Internet et hors de tout contrôle des parents (ex : le soir quand il est seul dans sa chambre)
– L’enfant peut se retrouver nez à nez avec des contenus que vous n’auriez pas souhaité qu’il voit : vidéos porno, jeux d’argent, contenus racistes, violents, insultants etc…
– Enfin, tous les portables ne sont pas adaptés à tous les âges avec leurs réglages complexes.

Quel téléphone portable pour mon enfant ?

Selon l’âge de l’enfant, plusieurs choix de téléphones pour enfants s’offrent à vous. Vous pouvez choisir de :

1. Protéger votre téléphone portable pour l’adapter à une utilisation occasionnelle par votre enfant.
2. Équiper votre enfant avec un téléphone portable disposant d’une interface pour enfants et de fonctionnalités fortement dégradées (un seul numéro d’appel, pas d’accès à Internet…)
3. Équiper votre pré-adolescent avec un téléphone ancien disposant uniquement des fonctionnalités Appel et SMS
4. Acheter un premier smartphone à votre adolescent avec une protection renforcée (contrôle parentaux etc…)

Les types de protection disponibles sur téléphone

Les parents cèdent souvent à la pression de l’achat du premier téléphone portable pour répondre à un besoin précis ponctuel tel que le fait de savoir s’il est bien rentré de l’école ou pour pouvoir le contacter lors d’un séjour en colonie de vacances.

Pourtant, il existe de nombreux moyens de retarder l’achat du premier téléphone portable. Ainsi, il est possible de customiser votre propre appareil téléphone pour pouvoir le prêter de manière occasionnelle à votre enfant.

Il existe également des applications pour protéger le premier mobile de votre enfant et ainsi porter votre choix non pas vers un appareil aux fonctionnalités diminuées mais de protéger l’iPhone ou le téléphone Android dont rêve votre adolescent.

Beaucoup de solutions – allant de la protection du téléphone et des connections Internet jusqu’à un véritable flicage des enfants – existent sous Android et malheureusement relativement peu sur iPhone.

  • Les « Contrôles parentaux » : des applications permettant de protéger le mobile et indispensables pour faire l’apprentissage de la vie connectée.
  • Les « Antivirus » qui s’appliquent à donner une dimension « famille » à leurs solutions.
  • Les « Apps de lutte contre la perte et le vol » : généralement intégrées aux antivirus, permettent de localiser un portable, prendre des photos du voleur, lancer des alertes, sauvegarder les données.
  • Les « Child locks » ou Bureaux sécurisés : des applications destinées à cantonner un enfant dans un périmètre sécurisé
  • Les « Apps de contenus enfants » sécurisées : une variante des Child Locks où le focus est mis sur le magasin d’application ou des jeux et activités exclusives
  • Les « Navigateurs enfants » : applications donnant accès à une expérience Internet dégradée avec un effort pour proposer une ergonomie enfant
  • Les « Apps de geofencing » : applications permettant de localiser, définir des zones d’utilisation et de non-utilisation du mobile voire de pister l’enfant durant sa journée (couvre-feux, parcours jusqu’à l’école…)
  • Les « Apps de contrôle du temps d’utilisation » : centrées sur l’établissement de règles d’utilisation du mobile (Internet, jeux, sms, forfait) et périodes sans mobile (couvre-feu)
  • Les « Apps d’urgence » : permettant à un enfant d’appeler un nombre réduit de numéros d’urgence, de géolocaliser l’enfant lancer des appels à l’aide à l’aide de boutons SOS ou de gestes à effectuer.
  • Les « Apps de réseau sociaux familiaux » : messagerie privée et sécurisée + des fonctionnalité de type geofencing.
  • Les « Apps de monitoring » : permettant aux parents de suivre l’activité de leur enfant en ligne, sur les réseaux sociaux, les appels passés. Dans une perspective de flicage ou de non blocage de l’utilisation et de prévention
  • Les « Apps de protection sur les réseaux sociaux » : centrées sur la surveillance de l’activité de l’enfant sur ces plateformes

Ces applications peuvent permettre de transformer un mobile en téléphone pour enfant plus sûr.

iphone enfant telephone enfant

Prêter son téléphone portable à son enfant

Nous verrons dans le chapitre suivant les téléphones adaptés pour les enfants. Voyons rapidement au préalable les alternatives pour prêter votre téléphone à votre fils ou fille lorsque vous en avez le besoin ponctuel.

Un téléphone pour les 3-12 ans : Xooloo App Kids permet de transformer votre Android en téléphone portable pour enfants. Il suffit d’ouvrir l’application pour protéger le mobile grâce à un bureau pour enfants protégé par un mot de passe parents. Sur ce bureau, les parents peuvent autoriser les jeux préférés de l’enfant tout en interdisant les applications qu’ils estiment non adaptées pour son âge.

L’application agit également comme un contrôle parental avec un Internet sécurisé et un navigateur spécialement conçu pour les plus jeunes. Xooloo App Kids bloque enfin les téléchargements sur le Google Play et bientôt les achats in-apps qui peuvent faire mal au porte-monnaie. L’outil de gestion du temps d’utilisation permet aux parents de définir des quotas d’heures et des plages horaires au-delà desquelles la connexion Internet est coupée.

Kid Mode Zoodles propose une application assez proche qui verrouille le mobile de l’enfant tout en proposant des jeux et activités adaptées.

Famigo propose également un espace dédié aux enfants dont ils ne peuvent sortir sans mot de passe parents, un bloqueur d’applications, une sélection d’apps adaptées mises en avant, la possibilité pour l’enfant de demander aux parents d’installer de nouvelles applis grâce à la “wishlist”

Kids Place propose un bureau enfant verrouillé, bloque les téléchargements et offre la possibilité de bloquer le wifi.

Kidoz agit comme un bureau verrouillé avec accès à Internet sécurisé, propose un filtre pour repérer les applications adaptées pour les enfants, un navigateur sécurisé avec une sélection de sites web et de vidéos pour enfants.

Kid App – Parental Control propose un espace enfant verrouillé dans lequel l’enfant trouvera une “librairie d’applications” selectionnées pour les petits, des jeux, des vidéos, un espace dessin…

D’autres applications sont dans la même veine avec leurs particularités : Kidsworld, Kids Zone Parental Controls, Playpad, Parental Control, AVG Family Center, Parents dans les parages

kidoz

Les téléphones pour enfants

Si vous désirez que votre enfant puisse véritablement disposer de son propre téléphone pour appeler un nombre réduit de contacts dont la famille proche, il existe des modèles de téléphones centrés sur ces fonctionnalités de base et limitant les risques induits par les smartphones : danger des ondes, accès à Internet, protection des données personnelles…

Un téléphone pour les 4-9 ans : Le 1stfone propose un téléphone portable pour les 4 à 9 ans n’ayant pas besoin de configurations fastidieuses pour fonctionner, personnalisable depuis leur site avant la commande, censé être facile d’utilisation avec des gros boutons, centré sur la fonction d’appel à un nombre limité de numéros (pas d’Internet sur ce téléphone donc).

un premier téléphone pour mon enfant

La montre Filip est une montre connectée permettant de passer et recevoir des appels de 5 numéros pré-enregistrés avec le concours des parents. Il est également possible d’envoyer des SMS. La montre est équipée d’un traqueur GPS pour toujours savoir où se trouve votre enfant grâce à une application mobile sur votre smartphone (ce que je ne cautionne absolument pas). Un bouton “urgence” pressé 3 secondes permet à l’enfant d’alerter le parent sur la position de l’enfant en cas de problème. La montre permet enfin de paramétrer des “zones de sécurité” (la maison, l’école, l’appartement d’un ami…) qui enverront un signal au parent si l’enfant s’en éloigne (le tracking des enfants est très américain)

filip montre téléphone

Un smartphone pour enfant : Le constructeur français Kurio a lancé un téléphone spécialement conçu pour les enfants. Le Kurio Phone alliera toutes les fonctionnalités d’un vrai téléphone dont les appels et sms grâce à une liste blanche de max 5 personnes que l’enfant pourra contacter sans entraves.

Un mode d’appel d’urgence permet de donner des informations sur l’enfant en cas d’accident (géolocalisation), d’appeler le 911 ou d’alerter les parents en cas de danger en une seule pression du doigt.

Le Kurio Phone donnera accès à de nombreuses applications sélectionnées et accessibles sur le Kurio App Store (l’équivalent du Google Play).

Le parent trouvera des fonctionnalités dédiées à la sécurité de l’enfant : le filtrage Internet “Kurio Genius”, la limitation du temps d’utilisation de chaque app, la mise en place de plages horaires d’utilisation, des alertes lorsque l’enfant est proche de ne plus avoir de batterie, du “geofencing” c’est-à-dire l’envoi d’alertes lorsque l’enfant sors d’un périmètre défini et enfin l’envoi des coordonnées géographiques de l’enfant à intervalle régulier. Le tout géré à distance depuis une interface web par les parents car bien entendu une fois que le portable est dans les mains de l’enfant, il est beaucoup plus difficile de contrôler que sa sécurité est garantie et de limiter son utilisation.

Encore une fois, certaines des fonctionnalités du Kurio Phone pourront apparaître à certains comme une forme de flicage. Chacun jugera de leur utilité ou non. Enfin, un “smartphone pour enfant” ne protège absolument pas à 100%. Le regard d’un adulte est nécessaire et primordial.

téléphone kuriotéléphone enfant

Des téléphones anciens pour un premier téléphone enfant ?

telephone pour enfantUn téléphone pour les 8-12 ans : Votre enfant ou votre adolescent va peut-être faire la tête mais équiper votre enfant avec un téléphone ancien est encore la meilleure façon de vous assurer qu’il n’ira pas surfer sur des sites inappropriés et que le téléphone servira uniquement à appeler et envoyer des textos.

Un contrôle parental pour protéger le téléphone portable de mon enfant

Dans le cas où vous comptiez acheter un téléphone moderne, les fameux smartphones dont les adolescents raffolent, le recours à un contrôle parental mobile est une solution que les parents n’osent pas toujours envisager alors qu’elle est nécessaire pour un premier téléphone portable. Si les enfants utilisent avec aisance les téléphones, ils n’ont cependant pas toujours les clés pour comprendre les dangers liés à l’utilisation des ces portables (protection des données, virus, conversation avec des inconnus…)

Les grands du secteur des anti-virus commencent à proposer des solutions mobiles généralement assez mal notées et souvent facilement contournables ou peu efficaces mais ils permettent de ne pas dégrader l’expérience sur le téléphone d’un adolescent responsable (afin qu’il ne se retrouve pas avec une interface de bébé pour faire vite) :

McAfee Family Protection sur Android
BitDefender Parental Control sur Android
Norton Family parental Control sur Android
F-Secure Child Safe sur téléphones iPhone et Android
Qustodio sur Android et iPhone

Quel forfait pour votre enfant ?

Pour les plus petits : les cartes rechargeables sont adaptées pour garder contact avec l’enfant grâce au téléphone qu’il porte sur lui tout en maîtrisant les coûts. Dès que la carte est épuisée, vous avez le choix de la recharger ou non.

Pour les pré-ados : le forfait bloqué d’une à deux heures de téléphone permet de responsabiliser l’enfant tout en l’habituant à gérer un budget qui risque fort d’exploser dans le cas contraire. L’enfant connaît son quota d’heures. Quand il a tout consommé, il faut attendre le mois suivant.

Pour les adolescents : les adolescents peuvent prétendre à des forfaits connectés (Internet inclus) afin d’avoir accès à toutes les fonctionnalités des nouveaux smartphones qu’ils s’arrachent : réseaux sociaux, navigateur Internet, Youtube etc… Attention cependant, on commence à plus être dans les mêmes budgets et les SMS peuvent faire exploser la facture.

Les précautions à prendre avant d’équiper son enfant avec un téléphone

Quel que soit votre choix final, offrir à un enfant un téléphone n’a rien d’anodin. Il reste important :

1. De soumettre votre enfant à une forme de contrat moral avant que le téléphone soit acheté.

2. De poser des règles : quels sites il peut et ne peut pas consulter, quelles applications lui sont autorisées, lui expliquer les limites de son forfait, fixer des règles quant  aux débordements et achats d’applications supplémentaires, définir des horaires d’utilisation, des moments calmes où le portable n’a pas droit de cité (à table, en famille, en classe, dans le lit…)

3. De parler avec son enfant de manière régulière pour connaître son utilisation du téléphone portable, les personnes qu’il appelle, ses sites préférés.

4. Rappeler les consignes de sécurité et les “dangers d’Internet” : contenus dangereux en ligne, mauvaises rencontres, confidentialité des données, partages de photos sur les réseaux sociaux, virus, phishing et autres arnaques…

Téléchargement gratuit : cliquez ici pour récupérer votre Guide PDF gratuit "15 Experts Révèlent leurs Meilleures Stratégies B2B" + la vidéo 7 leviers pour passer de 0 à 125 000 visiteurs / mois en 1 an + 14 fiches PDF sur les réseaux sociaux.

trouver clients

Rudy Viard
A propos

Rudy Viard est consultant en marketing sur Internet depuis plus de 10 ans. vous accompagne pour augmenter votre trafic, vos leads et vos revenus sur Internet. En savoir plus sur . Retrouvez-moi sur et Twitter ou contactez-moi par email pour utilisant le formulaire contact. Pour être accompagné, réservez votre entretien de découverte avec moi.

11 commentaires sur “Les Téléphones pour Enfant
  1. kouz dit :

    Pour un sujet comme celui-ci, prenez svp la peine de vous relire avant de le poster. Votre message est incompréhensible !

  2. Pierre-Gilles CHENU dit :

    Je trouve que les préadolescents ont le droit d’avoir un smartphone des leur entrée en 6ème. C’est sûr qu’il ne faut pas leur acheter le dernier iPhone, mais un smartphone entre 50~80eur c’est acceptable !!

    Personnellement, j’ai 11 ans, je suis un technophile et je vois au collège (oui, puisque j’ai sauté une classe) des enfant de 6ème qui ont le dernier iPhone et vue leur utilisation, Snapchat, Instagram, et des jeux pas très gourmands (comme Candy Crush), je ne vois pas la nécessité d’un smartphone à 500eur. Personnellement je conseille le Huawei Ascend Y330. Vous pouvez également lui prendre un forfait free 2 euros (0eur pour les freenautes).

    • Rudy Viard Rudy Viard dit :

      Bonjour, ravi d’avoir un commentaire d’enfant. Alors oui il y a quelques fautes mais ton point de vue est intéressant :)
      Je trouve génial que les enfants aient accès au potentiel d’internet : jeux, information, vidéos et autre
      Le problème est qu’un portable ou une tablette permet aussi aux enfants (dont tu fais partie :) d’utiliser tous ces outils seuls, dans leur chambre ou quand les parents sont partis. Donc sans contrôle. Le plus souvent les enfants sont très doués sur internet, ils savent chercher mieux que leurs parents, télécharger etc… mais ils sont aussi des cibles faciles pour des adultes qui rentrent en contact avec eux sur Facebook par exemple (et ça arrive très très souvent), ils peuvent partager des photos d’eux (comme tous les enfants) et ne pas forcément contrôler (ça peut aller de la petite “honte” devant les copains jusqu’à l’exposition d’eux dans des situations humiliantes voire pire), seuls les enfants et ados peuvent aussi consulter des pages sur internet qui ne sont pas adaptées pour eux (comme des scènes pour adulte ou de violence ou regarder des vidéos haineuses ou racistes et croire que c’est bien).

      Donc pour répondre à ta question : si tes parents t’interdisent d’utiliser un portable, il y a une bonne raison. C’est frustrant mais il faut y aller par étapes :)

  3. Velarken dit :

    Bonjour, je suis en 4e et je comprends totalement les parents de certains enfants qui ont peur que leurs enfants aillent sur des sites déconseillés ou interdits au moins de 18 ans (et ils ont de quoi s’inquiéter pour certain) ou des contenus racistes, homophobes etc… Je pense qu’à l’arrivée au collège, les parents peuvent donner un smartphone à leurs enfants mais pas plus de 70/100 euros, ces temps-ci je vois beaucoup de 6ème se promener avec des iPhone ou des smartphones chères. C’est une cible facile pour les voleurs de smartphones au collège, qui s’attaquent aux plus petits et plus faibles qu’eux ! C’est plus vers la 4ème que l’enfant peut posséder un smartphone pouvant aller jusqu’à 350€ par exemple, car à cette age-là, l’enfant à souvent envie d’être avec ces amis sur Snapchat, Facebook, (que je trouve d’ailleurs inutiles et complètement idiots) etc…

    Par contre si il y a bien un truc qui m’énerve, c’est bien les petit(e)s kékés qui sortent leur téléphones en plein dans la foule devant la sortie du collège par exemple, pour faire les beaux et qui se plaignent de problème de vol ou de casse, faut pas s’étonner aussi ._. . Au jour d’aujourd’hui, je pense aussi inutile de mettre des interfaces simplifiés à des ados il peuvent très bien comprendre par eux-mêmes, par contre pour des enfants, là, ok.

    Moi mon smartphone s’est cassé il y a quelque semaines (c’est l’inconvenient des low-cost à 50€), et je trouve un problème : Je cherche un smartphone à 150€ avec une puissance convenable un appareil photo pouvant faire des clichés pas mal avec au moins 8 go interne (5go utilisable quoi), mais tout ce que je trouve, c’est des smartphones 5″ et pour mes petites mains, c’est un peu gros, et j’aime bien tenir mon téléphone à une main, le bien que j’ai trouvé, c’est le wiko rainbow up…

    Vous connaissez des smartphones à 150€ pas trop mal ? (pas la peine de chercher Samsung la surcouche ne me plaît pas, et si je le root, pour mettre cyanogenemod, je perds la garantie, et l’appareil photo du Motorola G est vraiment médiocre…)

    PS : désolé pour les fautes, j’ai fait de mon mieux :)

    • Rudy Viard Rudy Viard dit :

      Je vois que tu as fait de ton mieux et ton commentaire était super intéressant. Ça mérite d’être relevé. Mais oui il faut refaire quelques dictées ;) Ca te servira toute la vie :)

      Concernant un smartphone à moins de 150 euros, sincèrement je serais bien en peine de te conseiller. Moi j’aime beaucoup HTC mais c’est personnel et je ne pense pas qu’il y ait d’entrée de gamme à 150. (j’adore tu es en 4e et ça parle CyanogenMod, surcouche etc.. :)

  4. 20et1 dit :

    Bonjour,
    J’ai trouvé cet article super intéressant.
    Ma fille va bientôt rentrer au collège en prenant le car tous les jours.
    Je pensais lui donner un téléphone comme le Nokia à touche en photo. D’une part parce qu’elle ne sera pas esclave d’un rechargement quotidien et d’autre part pas d’accès au net… Par contre je n’avais pas pensé à la possible honte face aux autres…

    • Rudy Viard Rudy Viard dit :

      Bonjour, c’est un risque étant donné que les enfants ont désormais un téléphone dès 10-12 ans. On n’est pas obligé non plus de céder à la pression et en tous cas avoir un téléphone nécessite de bien peser le pour et le contre et d’expliquer clairement les enjeux aux enfants (plus d’une fois). Un smartphone, c’est un accès à Internet sans contrôle pour l’enfant, la possibilité de se faire arnaquer ou de mal gérer son image sur les réseaux sociaux. Les enfants maîtrisent complètement l’outil technologique (son utilisation, paramétrage etc…) mais rarement leurs implications (cyberbullying, arnaques…)

  5. francine traversy dit :

    j’aimerais savoir ou je peux acquérir un téléphone a un ou deux boutons comme les téléphones (appelle-moi) pour un enfant .

  6. Ferdinand dit :

    Bon cet article n’a pas répondu à mes attentes dites vous quand que votre enfant n’ira pas sur des sites -18 si il a reçu une bonne éducation.
    Internet est limité à l’extérieur Franchement donner lui un forfait 2euros chez free.
    Pour finir perso mon portable je ne l’aime pas et je me fais charrier à cause de mon portable. Cherchez et mettez max 100 à 200 euros pas la peine d’avoir un Iphone. (il y a des portables de même qualité pour un prix beaucoup moins cher)
    Merci.
    Ferdinand 14 ans

    • Rudy Viard Rudy Viard dit :

      Un adolescent ira de toute façon sur des sites moins de 18 ans. L’éducation en revanche joue un rôle pour faire l’apprentissage d’internet, discerner les contenus dangereux, malveillants, manipulateurs. Les enfants sont désormais capables d’utiliser n’importe quelle tablette ou smartphone à 2-3 ans. En revanche, ils sont une cible facile pour les arnaques, le harcèlement en ligne et les contenus complotistes ou dangereux. L’attitude, les enseignements et les choix des parents sont cruciaux à cet âge.

      Mais à chaque âge ses choix et ses contraintes : à 12 ans, on n’a pas la même expérience qu’à 14 donc il est normal d’avoir un accès élargi. Mais à 14 ans, on n’est pas encore un adulte, tu le comprendras plus tard ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*